Pas d’an­ti­sé­mi­tisme le 23 oc­tobre

Le rap­port sur pu­blié cette se­maine pro­voque des ré­ac­tions mi­ti­gées.

Le Délit - - Actualités - Mar­got hutton antoine mi­lette-gagnon Le Dé­lit

Le rap­port d’en­quête quant aux al­lé­ga­tions d’an­ti­sé­mi­tisme à Mcgill a été ren­du pu­blic ce mar­di 6 fé­vrier 2018. La prin­ci­pale Su­zanne For­tier avait man­da­té Spen­cer Bou­dreau —pro­fes­seur en sciences de l’édu­ca­tion à la re­traite et an­cien pro­tec­teur des étu­diants— de «pro­cé­der à une iden­ti­fi­ca­tion et à une éva­lua­tion ap­pro­fon­dies des évé­ne­ments sur­ve­nus le 23 oc­tobre 2017 afin de cor­ro­bo­rer ou d’in­fir­mer les al­lé­ga­tions d’an­ti­sé­mi­tisme».

Rap­pe­lons que ce jour là, une mo­tion avait été vo­tée lors de l’as­sem­blée gé­né­rale d’au­tomne de L’AÉUM (As­so­cia­tion étu­diante de l’uni­ver­si­té Mcgill, ndlr), pour élire les membres de son Co­mi­té d’ad­mi­nis­tra­tion sé­pa­ré­ment, et non sé­pa­ré­ment, comme le pré­voit la cons­ti­tu­tion de L’AÉUM. Trois can­di­dats n’avaient pas été élus, dont Noah Lew, qui a, dans une pu­bli­ca­tion Fa­ce­book, sou­te­nu que sa can­di­da­ture avait été re­je­tée parce que «je suis juif et parce que j’ai été af­fi­lié à des or­ga­ni­sa­tions juives ».

Con­clu­sions

Les con­clu­sions prin­ci­pales de ce rap­port in­diquent que les faits étu­diés par M. Bou­dreau «ne cor­ro­borent pas la no­tion se­lon la­quelle le vote a été mo­ti­vé par l’an­ti­sé­mi­tisme». Tou­te­fois, le rap­port pré­cise que «l’af­fi­lia­tion de mon­sieur Lew à des or­ga­ni­sa­tions juives ma­ni­fes­te­ment fa­vo­rables à l’état d’is­raël, de même que son sou­tien à l’égard de la dé­ci­sion du Conseil ju­di­ciaire de L’AÉUM quant à l’illé­gi­ti­mi­té du sou­tien du mou­ve­ment BDS (Boy­cott, Dés­in­ves­tis­se­ment et Sanc­tions, ndlr) » avait en ef­fet conduit à sa non-élec­tion au sein du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. Pour me­ner son en­quête, Bou­dreau af­firme avoir me­né 38 en­tre­vues et vi­sion­né plu­sieurs fois l’as­sem­blée gé­né­rale du 23 oc­tobre. Ques­tion­née par Le Dé­lit sur le dé­lais de pu­bli­ca­tion du rap­port (ce­lui-ci ayant été dé­po­sé à la prin­ci­pale le 15 dé­cembre der­nier), l’ad­mi­nis­tra­tion a ré­pon­du dans un cour­riel que l’«em­ploi du temps [de la prin­ci­pale] ne per­met­tait pas la dif­fu­sion du rap­port, et c’est pour­quoi il a été pu­blié au dé­but de fé­vrier». Su­zanne For­tier a éga­le­ment pré­ci­sé qu’elle ne vou­lait pas rendre le rap­port pu­blic peu avant le congé des fêtes «alors que plu­sieurs membres de notre com­mu­nau­té étaient ab­sents».

Ré­ac­tions mi­ti­gées

Le 7 fé­vrier, soit le len­de­main de la pu­bli­ca­tion du rap­port, un re­grou­pe­ment de cinq as­so­cia­tions juives sur le cam­pus ( Am Mcgill, Cha­bad at Mcgill, Hillel Mcgill, Je­wish Lear­ning Ini­tia­tive on Cam­pus at grea­ter Mon­treal et Mcgill Je­wish Stu­dies Stu­dents’ As­so­cia­tion) ont af­fir­mé dans une pu­bli­ca­tion com­mune sur Fa­ce­book être « pro­fon­dé­ment dé­çues par le rap­port ». Elles avancent que le rap­port com­porte des in­exac­ti­tudes fac­tuelles, no­tam­ment quant à la date de pu­bli­ca­tion d’un poste Fa­ce­book du groupe De­mo­cra­tize SSMU, qui conte­nait des tropes an­ti-sé­mites. Ce der­nier, créé sur Fa­ce­book, s’op­pose à la dé­ci­sion de L’AÉUM dé­cla­rant l’ap­pui au mou­ve­ment BDS (Boy­cott, dés­in­ves­tis­se­ment et sanc­tions, ndlr) comme étant an­ti­cons­ti­tu­tion­nelle. La pu­bli­ca­tion de De­mo­cra­tize SSMU com­por­tait aus­si des al­lé­ga­tions de cor­rup­tion au sein de L’AÉUM.

Les or­ga­ni­sa­tions juives cri­tiquent éga­le­ment la dé­fi­ni­tion d’«an­ti­sé­mi­tisme» uti­li­sée par le pro­fes­seur Bou­dreau. En ef­fet, ce der­nier uti­lise, pour la ver­sion fran­çaise du em­prunte, une dé­fi­ni­tion du Grand Ro­bert qui dé­crit l’an­ti­sé­mi­tisme comme étant une «doc­trine d’ins­pi­ra­tion ra­ciste di­ri­gée contre les Juifs». No­tons ce­pen­dant que les ver­sions an­glaise et fran­çaise n’uti­lisent pas la même dé­fi­ni­tion d’an­ti­sé­mi­tisme, la ver­sion an­glaise uti­li­sant plu­tôt la dé­fi­ni­tion du dic­tion­naire Mer­riam-webs­ter: « hos­ti­li­ty to­ward or dis­cri­mi­na­tion against Jews as a re­li­gious, eth­nic, or ra­cial group »( hos­ti­li­té en­vers ou dis­cri­mi­na­tion contre les Juifs en tant que groupe re­li­gieux, eth- nique ou ra­cial, en fran­çais, ndlr). Cette der­nière, se­lon ces or­ga­ni­sa­tions, omet « la com­plexi­té de cette forme de dis­cri­mi­na­tion et ex­clut d’im­por­tantes ca­té­go­ries his­to­riques d’ac­tions et mé­ta­phores an­ti­sé­mites ».

Contac­té par Le Dé­lit, Noah Lew n’a pas sou­hai­té s’ex­pri­mer. Tou­te­fois, dans un ar­ticle du Mon­treal Ga­zette pa­ru le ven­dre­di 9 fé­vrier, M. Lew af­firme avoir été « fa­ché » par le rap­port, mais que les cla­ri­fi­ca­tions de Bou­dreau sur l’uti­li­sa­tion des termes an­ti­sé­mites par De­mo­cra­tize SSMU l’ont confor­té dans son idée se­lon la­quelle la lutte contre l’an­ti­sé­mi­tisme n’est pas ter­mi­née. Éga­le­ment con­tac­tée par Le Dé­lit, la pré­si­dente de L’AÉUM, Mu­na To­ji­boe­va, a dé­cla­ré qu’«à la suite de consi­dé­ra­tions, [elle] n’[a] pas de com­men­taires». Rap­pe­lons que la pré­si­dente avait dé­cla­ré à Glo­bal News le 27 oc­tobre der­nier que le ré­sul­tat du vote de l’as­sem­blée gé­né­rale n’«[était] pas quelque chose au­quel [elle] ne [s]’at­ten­dait pas car [elle] avait vrai­ment vu des gens se mo­bi­li­ser». x

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.