De prof de phy­sique à maire

Le Devoir - - EN CAMPAGNE - JEANNE COR­RI­VEAU

D’ ori­gine haï­tienne, Mi­chel Adrien est ar­ri­vé à Mont-Lau­rier en 1969 afin d’oc­cu­per un poste de pro­fes­seur de phy­sique à la po­ly­va­lente de cette mu­ni­ci­pa­li­té des Lau­ren­tides. Son coup de foudre ini­tial pour la ré­gion l’a fi­na­le­ment pro­pul­sé sur le siège de maire en 2003. «J’étais là pour dé­pan­ner un confrère d’ori­gine haï­tienne, se rap­pelle Mi­chel Adrien, près de 50 ans plus tard. Mais tout de suite, j’ai été at­ti­ré par ce mi­lieu à la fois ur­bain et ru­ral. À Mon­tréal, j’étais un ci­ta­din ano­nyme, mais à Mont-Lau­rier, j’étais le prof de phy­sique que les gens re­con­nais­saient. »

De fil en ai­guille, il s’est en­ga­gé dans l’ac­tion syn­di­cale, avant de de­ve­nir pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du centre hos­pi­ta­lier de Mont-Lau­rier, puis di­rec­teur gé­né­ral de l’éta­blis­se­ment.

Il a aus­si épou­sé une Lau­rier­mon­toise. Mi­chel Adrien vante l’ac­cueil et l’ou­ver­ture d’es­prit des ré­si­dants de Mont-Lau­rier, qui l’ont d’em­blée adop­té. Un jour, en 1995, alors qu’il s’en­tre­te­nait avec le maire de Des Ruis­seaux — une mu­ni­ci­pa­li­té qui de­vait être fu­sion­née à Mont-Lau­rier quelques an­nées plus tard —, ce­lui-ci lui lance: «Écoute, mon grand, ça ne te ten­te­rait pas de de­ve­nir conseiller mu­ni­ci­pal plu­tôt que de jouer au gé­rant d’es­trade ? re­late Mi­chel Adrien. Voi­là comment l’in­vi­ta­tion a été lan­cée. »

Élu d’abord comme conseiller mu­ni­ci­pal, Mi­chel Adrien est de­ve­nu maire de la nou­velle ville fu­sion­née de Mont-Lau­rier en 2003, re­cueillant plus de 75% des voix. «Dans ma fa­mille, on a tou­jours été tour­nés vers le ser­vice pu­blic. Mon père a aus­si été maire de son vil­lage en Haï­ti, si­gnale-t-il. C’est la ma­nière la plus ef­fi­cace pour faire bou­ger les choses. »

Au pas­sage, il sou­ligne que les conseils mu­ni­ci­paux de ses deux der­niers man­dats comp­taient un nombre égal de conseillers et de conseillères. «La pa­ri­té, ça de­vrait être une vo­lon­té por­tée par un cadre lé­gal»,

avance-t-il.

Après 14 ans au poste de maire, Mi­chel Adrien en­tend main­te­nant lais­ser sa place à d’autres. Il dit lais­ser plu­sieurs réa­li­sa­tions en hé­ri­tage, dont l’hô­tel de ville ins­tal­lé dans l’an­cienne ab­baye des mo­niales bé­né­dic­tines, ain­si que la salle de spec­tacles Es­pace théâtre de Mont-Lau­rier.

VILLE DE MONT-LAU­RIER

Mi­chel Adrien, maire de Mont-Lau­rier de­puis 2013

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.