Fer­ran­dez com­pare Co­derre à Kim Jung-un

Le dé­cès d’une cy­cliste jeu­di a éveillé la co­lère chez le maire du Pla­teau

Le Devoir - - ACTUALITÉS - JEANNE COR­RI­VEAU Avec Karl Ret­ti­no-Pa­ra­zel­li

Au len­de­main du dé­cès d’une cy­cliste à l’angle des ave­nues du Parc et des Pins, Luc Fer­ran­dez s’en est pris avec vi­ru­lence à De­nis Co­derre qu’il ac­cuse d’être per­son­nel­le­ment in­ter­ve­nu il y a quelques mois pour blo­quer un pro­jet de piste cy­clable dans ce sec­teur. Le maire du Pla­teau-Mont-Royal est même allé jus­qu’à comparer M. Co­derre à Kim Jong-un.

Luc Fer­ran­dez s’est d’abord dé­chaî­né sur sa page Fa­ce­book. La veille, une cy­cliste de 61 ans avait per­du la vie après avoir été heur­tée par un au­to­bus sco­laire alors qu’elle rou­lait sur l’ave­nue des Pins vers l’ouest.

Il a non seu­le­ment re­pro­ché au maire d’avoir blo­qué le pro­jet de piste cy­clable sur l’ave­nue des Pins, mais éga­le­ment d’avoir em­pê­ché la réa­li­sa­tion de pistes cy­clables sur les rues Pa­pi­neau et Rose-deLi­ma ain­si que sur les ave­nues Lau­rier Ouest et At­wa­ter. « Le bull­shi­to­mètre va fri­ser l’ex­plo­sion », a-t-il écrit.

Ques­tion­né en point de presse sur la com­pa­rai­son qu’il fai­sait entre le maire et le dic­ta­teur nord-co­réen, Luc Fer­ran­dez en a ra­jou­té: «C’est trop faible. Au moins Kim Jong-un, il dit ce qu’il fait et il fait ce qu’il dit. Co­derre, c’est un ma­ni­pu­la­teur. Il fait le contraire de ce qu’il dit.»

Se­lon lui, les pro­pos du maire Co­derre sur la Vi­sion zé­ro ne concordent pas avec les gestes qu’il pose : «Je l’ac­cuse de prendre des dé­ci­sions tous les jours qui mettent les cy­clistes en dan­ger et de dire le contraire.»

De­nis Co­derre a nié être in­ter­ve­nu pour blo­quer le pro­jet de piste cy­clable sur l’ave­nue des Pins. «Je pense que Luc a per­du les pé­dales», a-t-il lan­cé. «Il n’y a pas eu d’in­ter­ven­tion, je ne sais pas où il a pris ça. Il faut sa­voir que, dans ce coin-là, on in­ves­tit mas­si­ve­ment parce qu’on a un tra­vail sur le plan sou­ter­rain. Il y a de l’in­fra­struc­ture sou­ter­raine. C’est pour cette rai­son-là que ça ne se fait pas tout de suite. »

Le plan vé­lo

En ma­ti­née, l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre avait jus­te­ment pré­sen­té son « plan-cadre vé­lo », qui pré­voit des in­ves­tis­se­ments de 150 mil­lions pour les cinq pro­chaines an­nées. La Ville sou­haite ac­croître la pra­tique du vé­lo par­tout en ville, mais sur­tout dans les quar­tiers cen­traux, dans le but d’haus­ser de 15% la part mo­dale des dé­pla­ce­ments d’ici 15 ans.

Quant au pro­jet de piste cy­clable sur l’ave­nue des Pins, le res­pon­sable du dossier vé­lo à la Ville, Marc-An­dré Ga­dou­ry, sou­tient qu’elle fi­gure tou­jours dans les plans de la Ville. «Ily a des tra­vaux im­por­tants d’égouts et d’aque­ducs qui s’en viennent dans les pro­chaines an­nées. On ne va pas construire une piste pour rou­vrir la rue dans deux-trois ans et re­cons­truire la piste», a-t-il ex­pli­qué.

M. Ga­dou­ry n’a pas vou­lu com­men­ter la sor­tie in­tem­pes­tive de Luc Fer­ran­dez qui lui a re­pro­ché, comme il l’a fait avec la conseillère El­sie Le­febvre, d’avoir re­joint l’équipe de De­nis Co­derre pour faire avan­cer sa car­rière. «Je ne fe­rai pas d’en­flure ver­bale et je ne donne pas dans la po­li­tique in­ter­na­tio­nale», a dit Marc-An­dré Ga­dou­ry.

La cam­pagne élec­to­rale mu­ni­ci­pale com­mence la semaine pro­chaine.

JACQUES NA­DEAU LE DE­VOIR

Luc Fer­ran­dez a inau­gu­ré ven­dre­di les nou­veaux amé­na­ge­ments de la rue Prince-Ar­thur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.