Le Qué­bec a be­soin de tous ses ta­lents pour les élec­tions mu­ni­ci­pales

Le Devoir - - IDEES - MAR­TIN COITEUX Mi­nistre des Af­faires mu­ni­ci­pales et de l’Oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire, mi­nistre de la Sé­cu­ri­té pu­blique et mi­nistre res­pon­sable de la ré­gion de Mon­tréal

Le 5 no­vembre pro­chain, ce sont plus de 8000 postes d’élu mu­ni­ci­pal qui de­vront être pour­vus, et ce, par­tout au Qué­bec. Il va sans dire qu’il s’agi­ra d’un mo­ment im­por­tant pour la dé­mo­cra­tie qué­bé­coise et pour l’ave­nir de nos col­lec­ti­vi­tés.

Ces élec­tions de 2017 re­vêtent une im­por­tance toute par­ti­cu­lière: le 15 juin der­nier, l’As­sem­blée na­tio­nale a adop­té le pro­jet de loi 122, vi­sant prin­ci­pa­le­ment à re­con­naître que les mu­ni­ci­pa­li­tés sont des gou­ver­ne­ments de proxi­mi­té et à aug­men­ter à ce titre leur au­to­no­mie et leurs pou­voirs.

Cette loi, main­te­nant en vi­gueur, donne les cou­dées franches aux élus mu­ni­ci­paux pour prendre cer­taines dé­ci­sions qui pro­duisent des ré­sul­tats concrets dans la vie de leurs conci­toyens. Il s’agit de la plus grande dé­cen­tra­li­sa­tion de pou­voir vers les mu­ni­ci­pa­li­tés de l’his­toire du Qué­bec. Ja­mais les élus mu­ni­ci­paux n’au­ront eu un rôle aus­si dé­ter­mi­nant dans l’avan­ce­ment de leur col­lec­ti­vi­té.

Tous les points de vue

Dans un contexte où les ci­toyennes et ci­toyens du Qué­bec ré­clament une mo­der­ni­sa­tion de l’ac­tion po­li­tique, ces élus mu­ni­ci­paux ont main­te­nant les moyens des am­bi­tions de leurs élec­teurs. Pour me­ner à bien ce grand pro­jet, le Qué­bec a be­soin de tous les points de vue et de toutes les sen­si­bi­li­tés qui s’ex­priment dans la so­cié­té.

Pour ce faire, il est im­pé­ra­tif qu’il puisse comp­ter sur da­van­tage de femmes, de jeunes et de Qué­bé­cois is­sus de la di­ver­si­té. En ef­fet, le Qué­bec mo­derne pré­sente un vi­sage et une réa­li­té em­preints de nuances et de di­ver­si­té. Les can­di­da­tures mu­ni­ci­pales et, par la suite, nos élus et élues, doivent re­flé­ter cet état de fait. Nous avons be­soin de tous les points de vue, de toutes les va­leurs et de toutes les vi­sions pour que tous et toutes soient pris en compte et pour que nou­veaux pou­voirs riment avec un ave­nir meilleur pour les ci­toyens et ci­toyennes d’au­jourd’hui et de de­main. Nous avons be­soin des forces vives is­sues de tous les ho­ri­zons: le Qué­bec ne peut se pri­ver d’au­cun ta­lent.

À tous ceux et à toutes celles qui ont à coeur leur com­mu­nau­té et qui sou­haitent par­ti­ci­per au fa­çon­ne­ment de son ave­nir, pré­sen­tez-vous. Faites par­tie de la prise de dé­ci­sion. C’est l’oc­ca­sion d’agir con­crè­te­ment. En­semble, ayons le cou­rage de nos idées et de nos va­leurs. Aus­si, ne mé­na­geons au­cun ef­fort pour que da­van­tage de femmes, de jeunes et de Qué­bé­cois is­sus de la di­ver­si­té se pré­sentent et fassent porter une nou­velle voix.

À une ère où le Qué­bec mu­ni­ci­pal est plus au­to­nome et peut prendre da­van­tage de dé­ci­sions qui au­ront une in­ci­dence quo­ti­dienne, que ce soit en dé­ve­lop­pe­ment du­rable, en trans­port col­lec­tif ou dans les do­maines éco­no­miques, so­ciaux et cultu­rels, vous pou­vez chan­ger les choses et ap­por­ter une nou­velle vi­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.