Dé­cès de l’ac­teur Har­ry Dean Stan­ton

Le Devoir - - CULTURE - LINDSEY BAHR à Los An­geles

L’ac­teur amé­ri­cain Har­ry Dean Stan­ton, au vi­sage cre­vas­sé et à la voix im­pas­sible, est dé­cé­dé ven­dre­di à l’âge de 91 ans. Ses rôles dans Pa­ris, Texas et Re­po Man avaient fait de lui un per­son­nage culte.

Il est dé­cé­dé de causes na­tu­relles à l’hô­pi­tal Ce­dars-Si­nai de Los An­geles, se­lon ce que son agent, John S. Kel­ly, a rap­por­té à l’Associated Press.

Même sans avoir dé­cro­ché de rôle prin­ci­pal, il de­meu­rait une pré­sence tou­jours re­mar­quée par les ci­né­philes. Le cri­tique Ro­ger Ebert a dé­jà sou­li­gné qu’au­cun film avec l’ac­teur dans un rôle de sou­tien ne pou­vait être en­tiè­re­ment mau­vais.

Il était très ap­pré­cié dans les cercles hol­ly­woo­diens. On dit de lui qu’il était un bu­veur, un fu­meur et un grand ra­con­teur qui comp­tait par­mi ses amis Jack Ni­chol­son et Kris Kris­tof­fer­son, en plus d’être adu­lé par bon nombre de jeunes ac­teurs.

Rôles ty­pés

Har­ry Dean Stan­ton, qui a joué dans plus de 200 pro­duc­tions au pe­tit comme au grand écran, a pra­ti­que­ment tou­jours cam­pé des rôles d’es­croc, de vieillard, d’ex­cen­trique ou de ra­té. Sa car­rière re­monte au dé­but des an­nées 1950 et il est de­ve­nu un ac­teur culte au cours des an­nées 1970 grâce à ses ap­pa­ri­tions dans Cock­figh­ter, TwoLane Black­top et Cis­co Pike.

Par­mi les films les plus cé­lèbres dans les­quels on a pu l’aper­ce­voir fi­gurent Le Par­rain 2 (The God­fa­ther Part II), L’étran­ger – Le hui­tième pas­sa­ger (Alien) et Rose Bon­bon (Pret­ty in Pink).

KE­VIN WINER AGENCE FRANCE-PRESSE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.