« Grâce à Dieu, on en parle ! » dit Jane Fon­da

Le Devoir - - CULTURE -

Londres — «Grâce à Dieu on en parle!» a com­men­té Jane Fon­da à pro­pos du pro­duc­teur amé­ri­cain Har­vey Weinstein, ac­cu­sé de har­cè­le­ment, d’agres­sions sexuelles et de viols par des ac­trices, ac­cu­sa­tions dont elle ré­vèle avoir été au cou­rant.

Dans une en­tre­vue en­re­gis­trée jeu­di et qui se­ra dif­fu­sée dans l’émis­sion Hard­talk de BBC World News lun­di, l’ac­trice a ex­pli­qué avoir dé­cou­vert les ac­cu­sa­tions por­tées contre Har­vey Weinstein il y a un an, mais n’avoir pas vou­lu en par­ler pour ne pas dé­voi­ler l’iden­ti­té d’une des ac­cu­sa­trices, une dé­ci­sion qu’elle re­grette. «J’au­rais dû être plus cou­ra­geuse, et je pense qu’à par­tir de main­te­nant, je le se­rai quand j’en­ten­drai de telles his­toires », a-t-elle dé­cla­ré.

Si les vic­times pré­su­mées n’ont pas sou­hai­té par­ler plus tôt, c’est parce que le pro­duc­teur est « puis­sant » et que les jeunes femmes étaient «vul­né­rables » et « in­quiètes à l’idée que si elles par­laient ou fai­saient quelque chose, leur car­rière se­rait dé­truite», a es­ti­mé l’ac­trice, qui fut une fi­gure de la contes­ta­tion aux États-Unis dans les an­nées 1960 et 1970.

La star, qui au­ra 80 ans en dé­cembre, a confié à un ma­ga­zine bri­tan­nique avoir été vio­lée en­fant. Elle a ra­con­té à la BBC avoir su­bi des avances d’un réa­li­sa­teur fran­çais quand elle avait 21 ans, ce­lui-ci lui di­sant qu’il avait be­soin de sa­voir «quels types d’or­gasmes» elle avait, pour un rôle.

«Une épi­dé­mie»

Jane Fon­da a aus­si évo­qué les scan­dales sexuels qui ont vi­sé l’ac­teur amé­ri­cain Bill Cos­by, l’ex-pré­sident du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal, le Fran­çais Do­mi­nique StraussKahn, et le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump. « Nous avons main­te­nant un pré­sident dont nous sa­vons qu’il a fait la même chose», a-t-elle af­fir­mé. Pen­dant la cam­pagne pré­si­den­tielle, une vi­déo de Do­nald Trump avait fui­té dans la­quelle le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier se van­tait de pou­voir at­tra­per les femmes par le sexe parce qu’il est cé­lèbre.

Pour Jane Fon­da, qui a rem­por­té deux fois l’Os­car de la meilleure ac­trice, ces vio­lences faites aux femmes sont « très, très ré­pan­dues », et pas seule­ment à Hol­ly­wood: «C’est une épi­dé­mie.»

« J’es­père que c’est un tour­nant», qui stop­pe­ra les agres­seurs, a com­men­té Jane Fon­da.

Har­vey Weinstein est vi­sé par une en­quête ou­verte de la police de New York concer­nant une agres­sion sexuelle pré­su­mée re­mon­tant à 2004. Se­lon l’agence As­so­cia­ted Press, le pro­duc­teur est éga­le­ment vi­sé par une en­quête me­née par la police bri­tan­nique pour une agres­sion sexuelle qui au­rait été com­mise dans les an­nées 1980 dans la ré­gion de Londres.

De­puis la pu­bli­ca­tion d’un ar­ticle du New York Times le 5 oc­tobre, les ac­cu­sa­tions de har­cè­le­ment, d’agres­sions sexuelles et de viols vi­sant le ma­gnat d’Hol­ly­wood se mul­ti­plient, cer­taines de ces af­faires re­mon­tant à plus de 20 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.