La Chine creuse son écart com­mer­cial avec les États-Unis

Il s’agit d’un som­met pour un deuxième mois de suite

Le Devoir - - ÉCONOMIE -

Comme s’il n’avait que faire des me­naces de Do­nald Trump, l’ex­cé­dent com­mer­cial chi­nois a at­teint un nou­veau re­cord le mois der­nier avec les ÉtatsU­nis, alors même que le pré­sident amé­ri­cain im­po­sait des droits de douane pu­ni­tifs aux ex­por­ta­tions de Pé­kin.

Avec 31,05 mil­liards de dol­lars pour le mois d’août, l’ex­cé­dent de la Chine vis-àvis des États-Unis consti­tuait dé­jà un re­cord. Se­lon les sta­tis­tiques pu­bliées ven­dre­di par les Douanes chi­noises, le pays a fait en­core mieux en sep­tembre, avec 34,13 mil­liards, quand les ex­por­ta­tions chi­noises à des­ti­na­tion du mar­ché amé­ri­cain ont bon­di de 13 %. De quoi exa­cer­ber la fu­reur de Do­nald Trump, qui dé­cla­rait mer­cre­di que les Chi­nois « pensent que les Amé­ri­cains sont bêtes » et qui a re­nou­ve­lé sa me­nace d’ac­croître en­core les sanc­tions en­vers la deuxième éco­no­mie mon­diale.

«Les fric­tions com­mer­ciales si­noa­mé­ri­caines ont cau­sé des pro­blèmes et heur­té le dé­ve­lop­pe­ment de notre com­merce in­ter­na­tio­nal », a re­con­nu Li Kui­wen, porte-pa­role des Douanes. Il a es­ti­mé que les dé­gâts de­vraient être conte­nus ce­pen­dant.

Les ex­por­ta­tions chi­noises ont été do­pées par des pro­duc­teurs qui se sont em­pres­sés de com­man­der avant l’en­trée en vi­gueur des ta­rifs, mais elles pro­fitent aus­si d’une « de­mande amé­ri­caine ro­buste » et de la fai­blesse de la mon­naie chinoise qui rend les biens chi­nois plus abor­dables à l’étran­ger, ex­plique dans un rap­port Louis Kui­js, un éco­no­miste de l’Uni­ver­si­té Ox­ford. Le yuan a per­du près de 10 % de sa va­leur face au dol­lar amé­ri­cain de­puis le dé­but de l’an­née.

« Main­te­nant, c’est fi­ni ! »

Do­nald Trump a une nou­velle fois me­na­cé jeu­di d’im­po­ser des sanc­tions sup­plé­men­taires, es­ti­mant que les me­sures prises par Wa­shing­ton avaient « dé­jà eu un grand im­pact » sur les Chi­nois. « Leur éco­no­mie a ra­len­ti très for­te­ment », a-t-il lan­cé. Le Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal vient d’abais­ser lé­gè­re­ment sa pré­vi­sion de crois­sance chinoise pour l’an pro­chain, de 6,4 % à 6,2 %, ce qui se­rait son plus mau­vais ré­sul­tat de­puis 1990.

«Je peux faire beau­coup plus si je veux», a me­na­cé le pré­sident amé­ri­cain, lais­sant à nou­veau pla­ner le spectre de nou­veaux droits de douane. « Je ne veux pas le faire, mais il faut qu’ils [les Chi­nois] viennent à la table des né­go­cia­tions », a-t-il ajou­té. Alors que les dis­cus­sions entre les deux pays sont au point mort, Do­nald Trump a af­fir­mé que Pé­kin « veut déses­pé­ré­ment né­go­cier ».

Dans une longue in­ter­view avec la chaîne Fox News, l’hôte de la Mai­sonB­lanche a re­pris ses re­proches ha­bi­tuels se­lon les­quels la Chine doit son ex­pan­sion éco­no­mique à l’ar­gent amé­ri­cain et à ses ex­cé­dents com­mer­ciaux à l’égard des États-Unis. « Nous avons ai­dé à re­cons­truire la Chine plus que tout autre. » « La Chine nous pre­nait 500 mil­liards de dol­lars par an », mais « main­te­nant, c’est fi­ni », a-t-il mar­te­lé.

Avec le reste du monde, les ex­por­ta­tions de la Chine ont pro­gres­sé de 14,5 % sur un an contre 9,8 % en août. Les im­por­ta­tions ont de leur cô­té ra­len­ti leur crois­sance, à 14,3 % sur un an, après une pro­gres­sion de 20 % le mois pré­cé­dent. L’ex­cé­dent com­mer­cial to­tal s’est donc ac­cru, à 31,6 mil­liards de dol­lars contre 27,9 mil­liards en août.

STR AFP

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.