Le Qué­bec plus dur que le ROC

Plu­sieurs pro­vinces se­ront plus per­mis­sives que le Qué­bec face à la consom­ma­tion de can­na­bis.

Le Devoir - - PERSPECTIVES -

21 ans L’âge lé­gal re­quis pour consom­mer au Qué­bec se­ra le plus tar­dif au pays, dès que le gou­ver­ne­ment Le­gault se­ra as­ser­men­té. Dans le reste du pays, consom­mer du can­na­bis se­ra lé­gal au même âge que l’al­cool. Seul le Ma­ni­to­ba a fixé à 19 ans cet âge lé­gal plu­tôt que 18.

Pas de culture Seuls le Qué­bec et le Ma­ni­to­ba in­ter­di­ront la culture de plants à do­mi­cile.

In­ter­dit en pu­blic Plu­sieurs villes sou­haitent per­mettre la consom­ma­tion dans les lieux pu­blics, mais le gou­ver­ne­ment de la CAQ veut l’in­ter­dire au Qué­bec. La règle se­ra la même au Ma­ni­to­ba, en Sas­kat­che­wan, au Nou­veau-Bruns­wick, à Terre-Neuve et à l’Île-duP­rince-Édouard. Les quatre autres pro­vinces au­to­ri­se­ront le can­na­bis là où est per­mis le ta­bac.

Vente Comme au Qué­bec, le can­na­bis se­ra ven­du par l’en­tre­mise d’une so­cié­té de la Cou­ronne au Nou­veau-Bruns­wick, en Nou­velle-Écosse, à l’Île-du-Prin­ceÉ­douard. La Co­lom­bie-Bri­tan­nique a op­té pour un mo­dèle pu­blic-pri­vé. Le Qué­bec comp­te­ra 12 suc­cur­sales mer­cre­di, et 20 d’ici jan­vier. Le Nou­veau-Bruns­wick, moins po­pu­leux, en pré­voit 20 aus­si. L’an­cien gou­ver­ne­ment avait pré­vu 150 points de vente au Qué­bec, mais la SQDC n’avance plus d’ob­jec­tif fi­nal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.