Un Dé­clin d’une fa­mi­lière étran­ge­té

Le Devoir - - CULTURE - LOUISE-MAUDE RIOUX-SOU­CY

C’est un bel écrin théâ­tral que le tan­dem for­mé par le met­teur en scène Pa­trice Du­bois et l’écri­vain Alain Fa­rah a des­si­né pour Le dé­clin de l’em­pire amé­ri­cain. De 80 scènes, le film de De­nys Ar­cand est pas­sé à une tren­taine bien tas­sée dans une tem­po­ra­li­té toute neuve. Cam­pé en 2017, ce Dé­clin a dé­lais­sé les ba­by-boo­mers au pro­fit de la gé­né­ra­tion sa­cri­fiée. Rien n’y est pa­reil, ex­cep­tion faite des re­la­tions hom­mes­femmes qui font du sur­place. Tout sonne pour­tant fa­mi­lier: au pre­mier chef, l’es­prit cri­tique, tou­jours vif, de même que le verbe, en­core bien haut. Un cap­ti­vant exer­cice de style de re­tour à l’Es­pace Go, jus­qu’au 27 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.