Une étoile est née (V.F. de A Star Is Born)

Le Devoir - - CULTURE | NOTRE SÉLECTION CINÉMA EN SALLE - Fran­çois Lé­vesque

★★★ 1/2

On exa­gère à peine en di­sant que cette his­toire-là a été ra­con­tée mille fois — quatre ver­sions of­fi­cielles pour maintes of­fi­cieuses. Fort d’une chi­mie pal­pable avec sa par­te­naire La­dy Gaga, voi­ci que Brad­ley Coo­per, aus­si réa­li­sa­teur et cos­cé­na­riste, s’y at­telle à son tour. Gaga af­fiche un na­tu­rel désar­mant en as­pi­rante chan­teuse face à Coo­per, très ha­bi­té en idole coun­try­rock sur le dé­clin. À cet égard, le sur­croît d’at­ten­tion ac­cor­dé à la dé­chéance de ce per­son­nage en­gendre des lon­gueurs alors que l’ac­teur-réa­li­sa­teur se re­garde jouer. Cer­taines dé­faillances de mon­tage heurtent éga­le­ment la tem­po­ra­li­té. En re­vanche, la cri­tique de l’in­dus­trie mu­si­cale qui broie l’au­then­ti­ci­té, en­jeu propre à cette mou­ture-ci, est bien dé­ve­lop­pée. En ce­la, le jeu de mi­roirs entre la tra­jec­toire réelle de Gaga et son per­son­nage est fas­ci­nant. Il en ré­sulte une va­ria­tion pre­nante, voire élec­tri­sante lorsque chante La­dy Gaga.

AXIA FILMS

Au poste !, co­mé­die po­li­cière de Quen­tin Du­pieux

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.