Can You Ever For­give Me ?

Le Devoir - - CULTURE | NOTRE SÉLECTION CINÉMA EN SALLE - Fran­çois Lé­vesque

★★★★ Lee Is­rael fut une jour­na­liste et bio­graphe à la plume cé­lé­brée. Or, à sa mort, elle n’était plus connue que comme faus­saire. Inem­ployable à cause de son al­coo­lisme et de sa mi­san­thro­pie, elle en­tre­prit de contre­faire des lettres de cé­lé­bri­tés au verbe ai­gui­sé tels Do­ro­thy Par­ker et Noël Co­ward… afin de payer des soins à son chat. Le film de Ma­rielle Hel­ler la ra­conte en pré­ser­vant son éru­di­tion et sa caus­ti­ci­té. Il en ré­sulte le por­trait tra­gi­co­mique émou­vant d’une femme prompte à re­je­ter le monde par crainte d’être re­je­tée par lui si­non. Me­lis­sa McCar­thy est brillante dans le rôle prin­ci­pal. Sans fard, elle met son ba­gout au ser­vice d’un per­son­nage qui en avait au­tant, avec cette fois un sup­plé­ment d’âme, une gra­vi­té sous-ja­cente. La co­mé­dienne re­frène ses ins­tincts co­miques re­dou­tables — sol­li­ci­tés lors de pas­sages choi­sis — et puise en elle toutes les nuances dra­ma­tiques d’une com­po­si­tion com­plexe et étran­ge­ment at­ta­chante.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.