Un exemple de réus­site et de per­sé­vé­rance En­tre­tien GMV

Le Droit Affaires - - Dossier -

Mi­ser sur ses em­ployés et prendre de l’ex­pan­sion au ni­veau pro­vin­cial et na­tio­nal, c’est la vi­sion de la pro­prié­taire d’En­tre­tien GMV, Mme Vé­ro­nique Guille­mette. C’est d’ailleurs bien par­ti puis­qu’à l’aube de sa 5e an­née en af­faires, la jeune femme est de­ve­nue lau­réate d’un prix Ex­ce­lor dans la ca­té­go­rie jeune en­tre­pre­neur et s’ap­prête à ins­tau­rer ses bu­reaux ad­mi­nis­tra­tifs dans un nou­veau lo­cal.

Un par­cours bien rem­pli Le che­min pour que l’en­tre­prise souffle ses 5 bou­gies n’a pas été de tout re­pos. Trois mois après son ou­ver­ture, En­tre­tien GMV dé­cro­chait son pre­mier contrat com­mer­cial. Avec l’aide de sa mère, Mme Guille­mette al­lait y faire l’en­tre­tien pen­dant la nuit. Pen­dant ses deux pre­mières an­nées en af­faire, elle cu­mu­lait trois em­plois dont l’en­tre­tien mé­na­ger afin de réus­sir à main­te­nir le cap. Elle ne cache pas que sont en­tre­prise pré­sen­tait un dé­fi­cit et qu’elle a par­fois son­gé à fer­mer les portes. Tou­te­fois, avec sa vo­lon­té et sa per­sé­vé­rance, elle a pour­sui­vit le che­min vers son ob­jec­tif.

Sa­voir bien s’en­tou­rer À un mo­ment don­né, Mme Guille­mette a dé­ci­dé de chan­ger sa pers­pec­tive et d’al­ler cher­cher de l’aide et les ou­tils né­ces­saires à son dé­ve­lop­pe­ment en­tre­pre­neu­rial. Avec l’en­ca­dre­ment du Centre d’en­tre­pre­neur­ship, de j’Idée Ga­ti­neau (an­cien­ne­ment le CLD Ga­ti­neau), Fem­mes­sor Ou­taouais ain­si que le pro­gramme de men­to­rat de la CCG, l’en­tre­prise a réel­le­ment pris son en­vol. Toutes ces res­sources lui ont per­mis de bé­né­fi­cier d’un ac­com­pa­gne­ment, d’éla­bo­rer son plan d’af­faires, de re­cou­rir à du fi­nan­ce­ment et de pro­fi­ter des conseils de son pré­cieux men­tor, M. Jean-Louis Des­ro­siers. « Toute per­sonne qui a la fibre en­tre­pre­neu­riale peut dé­mar­rer une en­tre­prise, peu im­porte le do­maine si elle est bien en­tou­rée », sou­tient Mme Guille­mette.

Un concept ex­por­table Ayant dé­bu­té sur­tout dans le do­maine com­mer­cial, l’en­tre­prise a en­suite dé­cro­ché plu­sieurs contrats d’après­cons­truc­tion des centres d’achats. Son pre­mier contrat du genre a été ce­lui du ma­ga­sin Pen­ning­ton sur le bou­le­vard Gré­ber. Elle a en­suite en­chaî­née avec de gros joueurs tels que Sephora, Mac, Har­ry Ro­sen, Tan­gler Out­lets, le quar­tier Dix30 et le Car­re­four Laval pour ne nom­mer que ceux-ci. Le vo­let ré­si­den­tiel a été ajou­té de­puis un peu plus de 3 ans. Et la de­mande est forte puisque l’en­tre­prise doit em­bau­cher de nou­veaux em­ployés chaque se­maine afin de ré­pondre aux be­soins de ses clients.

Les em­ployés, la clé du suc­cès Forte de son ex­pé­rience an­té­rieure en ges­tion d’em­ployés, la pro­prié­taire mise beau­coup sur son per­son­nel puis­qu’elle re­con­naît qu’il contri­bue gran­de­ment au suc­cès de son en­tre­prise. Elle forme ses em­ployés afin qu’il puissent don­ner un ser­vice à la hau­teur de la re­nom­mée d’En­tre­tien GMV mais sur­tout un ser­vice per­son­na­li­sé dans un do­maine qui peut être im­per­son­nel. Les em­ployés connaissent les clients puis­qu’ils les voient se­maine après se­maine. Pour Mme Guille­mette, le res­pect des em­ployés est un must pour que son en­tre­prise gran­disse et soit concur­ren­tielle. Main­te­nant qu’En­tre­tien GMV a le vent dans les voiles, les pro­jets d’ex­pan­sion sont dans la mire de la pro­prié­taire tant au ni­veau pro­vin­cial qu’au ni­veau na­tio­nal. D’ici les pro­chaines an­nées, son équipe de­vrait dou­bler, voire qua­dru­pler et oeu­vrer au 4 coins du pays. Un beau mes­sage d’es­poir pour tous les jeunes en­tre­pre­neurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.