Comment s’en­tou­rer pour réus­sir votre trans­fert d’en­tre­prise

Le Droit Affaires - - Dossier -

Vous avez in­ves­ti temps, éner­gie, argent et pas­sion dans votre en­tre­prise mais, à pré­sent, vous en­vi­sa­gez la vente ou un trans­fert. Il s’agit là d’un long pro­ces­sus qui de­mande beau­coup de pré­pa­ra­tion, ce qui n’est pas évident pour l’en­tre­pre­neur qui est tou­ché au­tant fi­nan­ciè­re­ment qu’émo­tion­nel­le­ment. D’au­tant plus qu’un bon nombre de trans­ferts im­pliquent les en­fants et la fa­mille. Les ex­perts s’en­tendent pour dire qu’il faut en moyenne sept ans pour qu’un trans­fert soit réus­si. Par­mi les 100 000 en­tre­prises qui fe­ront l’ob­jet d’un trans­fert dans les dix pro­chaines an­nées, le tiers seule­ment se­ra une réus­site.

Pour réus­sir ce long pro­ces­sus, il faut s’en­tou­rer des bons pro­fes­sion­nels. Le cé­dant pour­rait ain­si évi­ter cer­taines dis­putes qui ne fe­raient que ra­len­tir ou nuire à la tran­sac­tion. Pour bien vous en­tou­rer, voi­ci quelques re­com­man­da­tions : As­su­rez-vous d’avoir l’en­semble des ex­per­tises re­quises pour réus­sir votre trans­fert. Pour ré­pondre aux en­jeux tant émo­tifs que fis­caux et fi­nan­ciers d’un tel chan­ge­ment or­ga­ni­sa­tion­nel, une seule et même per­sonne ne pour­ra pas vous gui­der à tra­vers les as­pects hu­mains, stra­té­giques, fi­nan­ciers, fis­caux et lé­gaux du pro­ces­sus de trans­fert d’en­tre­prise.

Or, tous ces as­pects sont aus­si im­por­tants les uns que les autres. En­tou­rez-vous de conseillers qui ont de l’ex­pé­rience en ma­tière de trans­fert d’en­tre­prise et qui sont do­tés d’une vi­sion glo­bale, car le suc­cès de la dé­marche re­pose sur la ca­pa­ci­té des conseillers de tra­vailler en équipe. Choi­sis­sez une per­sonne de confiance par­mi ces pro­fes­sion­nels, qui connaît la réa­li­té de votre en­tre­prise et les en­jeux hu­mains et re­la­tion­nels qui y sont liés. Cette per­sonne agi­ra à titre « d’in­té­gra­teur » et au­ra une vue glo­bale sur l’en­semble de vos be­soins et de vos ob­jec­tifs. Il se­ra im­por­tant que vous ayez plei­ne­ment confiance en elle, car elle au­ra comme rôle de dé­ter­mi­ner vos be­soins et de faire in­ter­ve­nir les bonnes res­sources au bon mo­ment.

Fa­vo­ri­sez une neu­tra­li­té. Les pro­fes­sion­nels doivent vous don­ner une opi­nion ob­jec­tive et pen­ser au­tant au cé­dant qu’aux re­pre­neurs. L’ob­jec­tif ici consiste à fa­vo­ri­ser la pé­ren­ni­té de l’en­tre­prise et son dé­ve­lop­pe­ment fu­tur. Votre con­seiller doit être en me­sure d’in­té­grer toutes les pré­oc­cu­pa­tions de chaque par­tie pre­nante dans le pro­ces­sus de trans­fert (par exemple, un doute sur les ca­pa­ci­tés des re­pre­neurs, des in­ter­ro­ga­tions sur le rôle fu­tur, la va­leur de l’en­tre­prise, etc.). Ha­bi­tuel­le­ment, un trans­fert réus­si re­pose sur la col­la­bo­ra­tion des ex­perts sui­vants : con­seiller spé­cia­li­sé en trans­fert d’en­tre­prise, di­rec­teur de comptes, pla­ni­fi­ca­teur fi­nan­cier et /ou in­ves­tis­seur en ca­pi­tal de dé­ve­lop­pe­ment, ex­pert en éva­lua­tion d’en­tre­prise, fis­ca­liste, avo­cat, ex­pert-comp­table, no­taire, conseillers spé­cia­li­sés en pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique et en ges­tion des res­sources hu­maines, sans ou­blier un consul­tant en ges­tion de la com­mu­ni­ca­tion et un mé­dia­teur fa­mi­lial, et même, dans cer­tains cas, un psy­cho­logue in­dus­triel.

En vous en­tou­rant des bons ex­perts, vous se­rez sû­re­ment en me­sure de réus­sir votre trans­fert d’en­tre­prise!

AlAin Trem­blAy, CPA, CA, CA•Ti As­so­cié

Ray­mond Cha­bot Grant Thorn­ton

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.