Le Ré­seau des jeunes femmes d’af­faires du Qué­bec

Le Droit Affaires - - Sommaire - par Isa­belle Bri­se­bois Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Lors­qu’elle a dé­ci­dé de se lan­cer en af­faires en 2012, Vé­ro­nique Jou­bert se sen­tait bien seule. Sans le sou et sans clien­tèle, la jeune conseillère en ré­gimes d’as­su­rance col­lec­tive a pris son cou­rage à deux mains et s’est poin­tée à une ac­ti­vi­té du Ré­seau des jeunes femmes d’af­faires du Qué­bec. Elle n’avait au­cune idée qu’elle ve­nait d’ou­vrir une nou­velle porte vers l’une des ex­pé­riences les plus en­ri­chis­santes de sa vie. Pré­si­dente de l’aile jeu­nesse du Ré­seau des femmes d’af­faires du Qué­bec (RFAQ) de­puis 2013, la fon­da­trice d’Unixia groupe conseils ra­conte avec pas­sion cette soi­rée où elle a mis les pieds dans une salle bon­dée de per­sonnes qui lui étaient in­con­nues. «Quand tu n’as ja­mais fait de ré­seau­tage, c’est très in­ti­mi­dant, se sou­vient-elle. Tu dois bri­ser la glace. Mais les femmes sont im­mé­dia­te­ment ve­nues vers moi. Je suis re­par­tie avec plu­sieurs cartes pro­fes­sion­nelles de femmes prêtes à m’ai­der et gon­flée à bloc par le dy­na­misme am­biant.» Née à Sept-Îles, elle est is­sue d’une fa­mille d’en­tre­pre­neurs. Avec ses deux soeurs, elle a gran­di dans la «shop» de ses pa­rents, un centre de mé­ca­nique pour vé­hi­cules lourds et de dis­tri­bu­tion de pièces. La­ver les plan­chers, ex­pé­dier et re­ce­voir la mar­chan­dise, conduire un cha­riot élé­va­teur et faire la comp­ta­bi­li­té comptent par­mi les nom­breuses tâches qu’elle a exé­cu­tées au fil des ans. Bien qu’elle ado­rait tra­vailler au sein de l’en­tre­prise fa­mi­liale, celle qui a aus­si la «bosse des maths» a dé­ci­dé de s’ins­tal­ler à Montréal en 2004 pour faire des études en ac­tua­riat. Di­plôme en main, elle a dé­cro­ché un em­ploi chez Nor­man­din Beau­dry, où elle a ap­pris son mé­tier dans le dé­par­te­ment des as­su­rances col­lec­tives. Après un pas­sage dans une autre firme, elle s’est ren­due tou­te­fois à l’évi­dence : fon­der son en­tre­prise était la seule voie pos­sible. «Mes va­leurs sont pro­fon­dé­ment an­crées en moi, in­siste-t-elle.

Peu im­porte les condi­tions dans les­quelles nous évo­luons, même les plus stres­santes, le res­pect est pri­mor­dial. Sans ou­blier la ri­gueur et l’ob­jec­ti­vi­té qui sont es­sen­tielles

« Je suis re­par­tie avec plu­sieurs cartes pro­fes­sion­nelles de femmes prêtes à m’ai­der et gon­flée à bloc par le dy­na­misme am­biant. »

Vé­ro­nique Jou­bert fon­da­trice d'Unixia

groupe conseils

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.