Dé­fi­nir l'in­no­va­tion

Le Droit Affaires - - Chronique - Ethel Cô­té est la pré­si­dente de mé­cènESS & Ins­ti­tut so­cial.

Au­jourd’hui, pour se po­si­tion­ner face aux dé­ci­deurs et se dé­mar­quer de leurs concur­rents, les en­tre­prises doivent né­ces­sai­re­ment mi­ser sur l’in­no­va­tion.

Mais qu’en­tend-on au juste par in­no­va­tion?

La croyance po­pu­laire sug­gère que l’in­no­va­tion fasse ex­clu­si­ve­ment ré­fé­rence aux en­tre­prises tech­no­lo­giques. En réa­li­té, et ce­la dans tous les sec­teurs d’ac­ti­vi­tés, l’in­no­va­tion passe plus sou­vent qu’au­tre­ment par des pro­jets col­la­bo­ra­tifs, des ini­tia­tives ori­gi­nales qui en­cou­ragent le par­tage des risques, des connais­sances et la créa­tion d’em­plois à va­leur ajou­tée. Tout ce­la sup­pose un chan­ge­ment du sys­tème dans le­quel nous évo­luons et pro­pose des so­lu­tions adap­tées aux pro­blé­ma­tiques com­plexes du monde ac­tuel. l’in­cu­ba­teur ac­cé­lé­ra­teur d’en­tre­prises In­no­va­tion Ga­ti­neau, l’Im­pact Hub et Crea­go­ra offrent aux en­tre­pre­neur(es) et aux en­tre­prises émer­gentes un en­vi­ron­ne­ment re­grou­pant des ex­per­tises et très sou­vent aus­si des ser­vices de sou­tien en ges­tion qui bo­ni­fient leur dé­ve­lop­pe­ment, leur ex­pan­sion et… l’in­no­va­tion.

L’in­no­va­tion, une mode ?

Per­met­tez-moi d’en dou­ter car l’in­no­va­tion est un le­vier ma­jeur pour ren­for­cer la ca­pa­ci­té des en­tre­prises, tant pri­vées que col­lec­tives, en leur per­met­tant de pro­po­ser des so­lu­tions concrètes aux grandes pro­blé­ma­tiques que nous vi­vons par l’ac­cès à de nou­velles com­pé­tences, l’uti­li­sa­tion de nou­velles res­sources et la maî­trise de leurs coûts sur des mar­chés vo­la­tiles. Quelle que soit sa dé­cli­nai­son, l’in­no­va­tion re­pose sur un prin­cipe es­sen­tiel : dé­ployer l’in­no­va­tion à tra­vers des par­te­na­riats, des al­liances stra­té­giques et des consor­tiums qui prennent dif­fé­rentes confi­gu­ra­tions se­lon leur sta­tut (pu­blic/ pri­vé, pri­vé/so­cial, client/four­nis­seur, entre concur­rents, etc). Mul­ti­forme, l’in­no­va­tion s’ins­crit donc dans une op­tique de va­lo­ri­sa­tion, d’in­té­gra­tion des connais­sances ou en­core de co­cons­truc­tion et de mise en com­mun des res­sources.

Pour­quoi la col­la­bo­ra­tion est-elle né­ces­saire?

Les en­tre­pre­neur(es) veulent ob­te­nir de meilleurs ré­sul­tats à moindres coûts. Puis­qu’il faut «faire plus avec moins», seul un tra­vail col­la­bo­ra­tif peut aug­men­ter les chances d’y par­ve­nir. Se­lon le ma­ga­zine Har­vard Bu­si­ness Re­view, en réus­sis­sant à aug­men­ter de 5 % le nombre de ses clients fi­dèles, une en­tre­prise qui s’en­gage dans des pro­ces­sus de re­la­tions col­la­bo­ra­tives peut voir ses bé­né­fices pro­gres­ser de 25 % à 95 %!

La col­la­bo­ra­tion est par­fois dé­li­cate à mettre en place et il y a plu­sieurs ex­pé­riences qui ont échoué. Ras­sem­bler dif­fé­rentes per­sonnes et les mo­bi­li­ser dans un ef­fort col­la­bo­ra­tif peut être la­bo­rieux. Ce­pen­dant, si le fait de s’ou­vrir aux autres peut pré­sen­ter cer­tains risques, il com­porte sur­tout de nom­breux avan­tages.

Dans la grande ré­gion d’Ot­ta­waGa­ti­neau, l’in­no­va­tion est à l’ordre du jour. Me­née avec pro­fes­sion­na­lisme, l’in­no­va­tion fa­vo­rise l’ou­ver­ture des en­tre­prises à leur éco­sys­tème so­cioé­co­no­mique. Des es­paces tels que le Centre d’in­no­va­tion In­ves­tir Ottawa, l’Ate­lier d’in­no­va­tion so­ciale Mau­ril Bé­lan­ger de l’Uni­ver­si­té Saint-Paul,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.