- Congrès an­nuel de l’As­so­cia­tion des éco­no­mistes qué­bé­cois

Congrès an­nuel de l’As­so­cia­tion des éco­no­mistes qué­bé­cois à Ga­ti­neau

Le Droit Affaires - - Sommaire - par Be­noit Hu­don Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

L’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, le com­merce en ligne,

Net­flix, Uber, voi­là quelques exemples de phé­no­mènes qui trans­forment ra­pi­de­ment l’en­vi­ron­ne­ment éco­no­mique dans le­quel nous vi­vons. Face à cette désor­ga­ni­sa­tion des mo­dèles, l’As­so­cia­tion des éco­no­mistes qué­bé­cois tien­dra son 42e Congrès sous le thème Tech­no­lo­gies per­tur­ba­trices : des op­por­tu­ni­tés à sai­sir, des dé­fis à re­le­ver. Cet évé­ne­ment d’échanges et de con­fé­rences est pré­vu à l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais (UQO) les 17 et 18 mai 2017, et im­pli­que­ra un pa­nel d’in­vi­tés de marque.

«En 2016, le Fo­rum éco­no­mique mon­dial à sou­le­ver le concept d’une 4e ré­vo­lu­tion in­dus­trielle avec l’im­pli­ca­tion des tech­no­lo­gies dans les chan­ge­ments dra­ma­tiques que l’on peut ob­ser­ver au­tour de nous», ex­plique Alexandre Bé­dard, membre de l’exé­cu­tif de la sec­tion de l’Ou­taouais et res­pon­sable de la pro­gram­ma­tion du congrès de 2017. «Nous nous sommes donc ins­pi­rés de cette thé­ma­tique. De plus, le fi­nan­ce­ment ac­cor­dé par les gou­ver­ne­ments à l’es­sor de l’in­no­va­tion créait un contexte fa­vo­rable. Ça fait main­te­nant un an que l’équipe de bé­né­voles tra­vaille d’ar­rache-pied afin d’of­frir une pro­gram­ma­tion de qua­li­té», pour­suit l’éco­no­miste. «Nous conju­guons nos ef­forts avec l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais (UQO) de­puis quelque temps dé­jà», ajoute Dé­la Hoyi, éga­le­ment membre de l’exé­cu­tif et res­pon­sable de la lo­gis­tique. «Il nous semble adé­quat de te­nir le Congrès dans cette ins­ti­tu­tion qui cherche, éven­tuel­le­ment, à ins­tau­rer un pro­gramme des­ti­né aux sciences éco­no­miques.» L’UQO ver­ra deux de ces pro­fes­seurs par­ti­ci­per à la ren­contre an­nuelle des éco­no­mistes, à sa­voir Sté­phane Gagnon à titre de confé­ren­cier et Ha­med Mo­ta­ghi dans le rôle de mo­dé­ra­teur du deuxième ate­lier.

Un ate­lier pour par­ler d’op­por­tu­ni­tés

Ha­med Mo­ta­ghi as­su­re­ra la fonc­tion de mo­dé­ra­teur de l’ate­lier Concur­rence in­ter­na­tio­nale et course à l’in­no­va­tion : les nou­velles condi­tions de la concur­rence in­dus­trielle. «Mon rôle va être d’in­tro­duire mes in­vi­tés, mais aus­si de tis­ser des liens entre leurs do­maines res­pec­tifs et échan­ger avec l’au­di­toire lors de la pé­riode des ques­tions», fait sa­voir le spé­cia­liste des sys­tèmes d’in­for­ma­tion et pro­fes­seur au dé­par­te­ment des sciences ad­mi­nis­tra­tives de l’UQO. L’ate­lier pro­po­se­ra trois confé­ren­ciers, soit De­nis Gau­dreault, pré­si­dent­di­rec­teur gé­né­ral d’In­tel Ca­na­da,

Syl­vie Pin­son­neault, vice-pré­si­dente à l’in­no­va­tion d’In­ves­tis­se­ment Qué­bec et Ca­the­rine Beau­dry, pro­fes­seure à l’École Po­ly­tech­nique et ti­tu­laire de la Chaire de re­cherche du Ca­na­da en créa­tion, dé­ve­lop­pe­ment et com­mer­cia­li­sa­tion de l’in­no­va­tion. «La base de l’in­no­va­tion pro­vient es­sen­tiel­le­ment de l’in­dus­trie, des gou­ver­ne­ments et des mi­lieux uni­ver­si­taires. Mon pa­nel est re­pré­sen­té par ces trois niches. En­semble, nous dis­cu­te­rons de la trans­for­ma­tion des op­por­tu­ni­tés vers des réa­li­sa­tions concrètes», ajoute Ha­med Mo­ta­ghi. Ce­lui-ci se ré­jouit de pou­voir s’en­tou­rer d’au­tant de gens pas­sion­nés par l’avan­ce­ment de la re­cherche. «La re­cherche c’est comme les mou­ve­ments d’un ba­lai au cur­ling, on pré­pare et op­ti­mise le ter­rain pour les beaux coups des in­di­vi­dus qui lancent leur pro­jet», image le mo­dé­ra­teur. La boule de gra­nite se trouve à être l’idée qui glisse vers l’op­por­tu­ni­té. Les

cher­cheurs as­surent ain­si la flui­di­té par des res­sources et des pistes de re­cherche. Le beau coup de­vient pos­si­ble­ment une in­no­va­tion au bout de la piste. «Les chiffres d’af­faires de com­pa­gnies qua­si im­ma­té­rielles comme Uber, leurs va­leurs, les im­pacts po­li­tiques et les dé­bats pu­blics que celles-ci ont sus­ci­tés, en très peu de temps, me pas­sionnent», confie Ha­med Mo­ta­ghi. « Nous de­vons main­te­nant sur­veiller la place que les drones pren­dront dans nos vies, c’est la pro­chaine ère tech­no­lo­gique ma­jeure qui s’ins­talle », pré­voit en fin d’en­tre­tien le spé­cia­liste. Les cu­rieux vou­lant se ra­fraî­chir la mé­moire ou ayant man­qué l’évé­ne­ment pour­ront se rendre en ligne au www. eco­no­mis­te­que­be­cois.com afin de prendre connais­sance des conte­nus et dis­cus­sions qui au­ront pris la ve­dette lors de la te­nue de ce 42e Congrès.

PHO­TOS MAR­TIN ROY, LE DROIT

Dé­la Hoyi Membre de l’exé­cu­tif et res­pon­sable de la lo­gis­tique

Alexandre Bé­dard Membre de l’exé­cu­tif de la sec­tion de l’Ou­taouais et res­pon­sable de la pro­gram­ma­tion du congrès de 2017

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.