Nou­veaux pro­prié­taires de l’Im­pri­me­rie Pho­to­co­pie Gré­goire

Quand les étoiles s’alignent

Le Droit Affaires - - Chronique -

L’Im­pri­me­rie Pho­to­co­pie Gré­goire est une en­tre­prise de ser­vices d’im­pri­me­rie et de pro­mo­tion qui a été fon­dée en 1989 par Jac­que­line Gré­goire. Vingt-huit an­nées sont pas­sées et l’aven­ture se ter­mine en douce pour cette dame qui a mis tout son coeur dans cette en­tre­prise. L’heure de la re­traite a donc son­né pour Mme Gré­goire ; elle cède les rênes à Éric Ma­thieu, un en­tre­pre­neur dy­na­mique et pas­sion­né par le do­maine du gra­phisme et de l’im­pri­me­rie, y cu­mu­lant dé­jà 18 an­nées d’ex­pé­rience. Éric Ma­thieu, gra­phiste de for­ma­tion, ayant une spé­cia­li­té en pré­pa­ra­tion à l’im­pres­sion, a tra­vaillé comme gra­phiste pen­dant de nom­breuses an­nées pour des ma­ga­zines et un jour­nal, ain­si que dans des im­pri­me­ries. De­puis quatre ans, il est cour­tier en im­pres­sion, étant pro­prié­taire de sa propre com­pa­gnie : PEM.

La bonne per­sonne au bon mo­ment

La vie fait bien les choses, il suf­fit d’y croire. En pa­ral­lèle, Éric Ma­thieu pré­pa­rait un pro­jet plus grand, cher­chant à as­sou­vir son rêve d’être pro­prié­taire d’une im­pri­me­rie… oc­ca­sion qui ne court pas les rues. Ses re­cherches l’ont me­né à l’Im­pri­me­rie Pho­to­co­pie Gré­goire. Coup de grâce, d’un cô­té, Mme Gré­goire cher­chait une re­lève sé­rieuse et, de l’autre cô­té, M. Ma­thieu trou­vait en­fin une en­tre­prise qui cor­res­pon­dait à sa vi­sion. « J’ai tout de suite ai­mé la di­ver­si­té des pro­duits of­ferts par l’Im­pri­me­rie, comme les ar­ticles pro­mo­tion­nels, l’im­pres­sion de plan grand for­mat (spé­cia­li­sa­tion), la pho­to­co­pie, la plas­ti­fi­ca­tion, etc. Mme Gré­goire a su s’adap­ter aux chan­ge­ments dans le mar­ché de l’im­pres­sion et of­frir à la clien­tèle plu­sieurs ser­vices au même en­droit . Je suis ar­ri­vé au bon mo­ment ! », sou­ligne M. Ma­thieu.

His­toire de fa­mille

Éric Ma­thieu n’est pas seul à se lan­cer dans cette aven­ture. Sa belle-mère, Ma­rie Mar­cau­relle est co­pro­prié­taire de l’im­pri­me­rie et veille­ra à l’ad­mi­nis­tra­tion de l’en­tre­prise. De­nis Ma­thieu, père d’Éric, no­taire et homme d’af­faires connu dans la ré­gion, s’im­pli­que­ra aux ventes. Mme Gré­goire par­ti­cipe ac­tuel­le­ment à la tran­si­tion, qui se dé­roule vrai­ment bien. « Les em­ployés ac­tuels sont heu­reux à tra­vers ce chan­ge­ment. Ils sont une res­source es­sen­tielle et font par­tie de l’ave­nir de l’Im­pri­me­rie. Tous semblent contents de voir que je suis là pour res­ter », constate fiè­re­ment M. Ma­thieu.

Conti­nuer à faire « bonne im­pres­sion »

Même si l’en­tre­prise est bien «ins­tal­lée» dans la ré­gion, M. Ma­thieu sou­haite dé­ve­lop­per da­van­tage la concep­tion d’ob­jets pro­mo­tion­nels et l’im­pres­sion grand for­mat. « Je suis im­pres­sion­né de voir à quel point l’im­pres­sion grand for­mat est en de­mande. En­vi­ron une tren­taine de per­sonnes par jour se pré­sentent à l’im­pri­me­rie afin de faire im­pri­mer des plans, en pe­tite ou en grande quan­ti­té », pré­cise M. Ma­thieu. Rien de moins pour don­ner de bonnes idées… Pro­gramme d’im­pres­sion en ligne ? Li­vrai­son des plans ? Qui sait… Éric Ma­thieu nous as­sure que « même si plu­sieurs pro­jets mi­jotent, la mis­sion de l’Im­pri­me­rie Pho­to­co­pie Gré­goire reste la même, soit d’ac­com­pa­gner les gens dans leurs pro­jets, pe­tits ou grands ! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.