Me Ca­ro­line Mont­pe­tit Ser­vices de ré­dac­tion ju­ri­dique pour tous

Le Droit Affaires - - LD Affaires Publireportage -

Pour une rai­son ou pour l’autre, plu­sieurs per­sonnes doivent faire face au sys­tème ju­di­ciaire. Que ce soit dans le cadre d’une sé­pa­ra­tion im­pli­quant des en­fants ou une chi­cane de clô­ture entre voi­sins, le pro­ces­sus ju­di­ciaire en­traîne in­du­bi­ta­ble­ment de grandes consé­quences fi­nan­cières pour ceux qui doivent y faire face. C’est pour pal­lier, entre autres, à cette grande pro­blé­ma­tique que le 1er avril 2016, Me Ca­ro­line Mont­pe­tit a dé­ci­dé d’in­no­ver et de fon­der une en­tre­prise qui offre des ser­vices de ré­dac­tion ju­ri­dique, prin­ci­pa­le­ment en ma­tière fa­mi­liale. Membre du Bar­reau du Qué­bec de­puis plus de 10 ans, Me Mont­pe­tit se dis­tingue prin­ci­pa­le­ment par sa vi­sion en­core uto­pique du droit, car elle croit sin­cè­re­ment que la jus­tice de­vrait être ac­ces­sible à tous, peu im­porte sa si­tua­tion fi­nan­cière ou son ni­veau d’édu­ca­tion. Après avoir pas­sé presque deux an­nées comme ju­riste au sein du Centre de jus­tice de proxi­mi­té de l’Ou­taouais, OSBL qui offre de l’in­for­ma­tion ju­ri­dique gra­tuite aux ci­toyens, elle a réa­li­sé qu’il y avait un chaî­non man­quant afin que les ci­toyens puissent réel­le­ment avoir ac­cès à la jus­tice. « C’est une chose de re­ce­voir de l’in­for­ma­tion ju­ri­dique, mais en­core faut-il que le ci­toyen sache comment la mettre en oeuvre! », ex­plique Me Mont­pe­tit. Étant don­né les frais re­liés à la re­pré­sen­ta­tion par avo­cat, une grande par­tie des ci­toyens prennent la dé­ci­sion de se re­pré­sen­ter seul de­vant les tri­bu­naux. Puis­qu’il n’est pas tou­jours évident de se re­trou­ver dans ce monde ju­ri­dique, plus par­ti­cu­liè­re­ment dans la ré­dac­tion des pro­cé­dures, Me Mont­pe­tit a dé­ci­dé de mettre sur pied des ser­vices de ré­dac­tion ju­ri­dique et d’en­ca­dre­ment à prix for­fai­taire. Par consé­quent, les ci­toyens qu’elle ren­contre sont cer­tains de dé­bu­ter leur re­cours sur une bonne base ju­ri­dique et ils savent exac­te­ment les frais re­liés à cette in­ter­ven­tion, et ce, dès le dé­but du pro­ces­sus. Unique en son genre et fi­dèle à ses va­leurs et ses convic­tions quant à sa concep­tion de l’ac­ces­si­bi­li­té à la jus­tice, l’en­tre­prise de Me Ca­ro­line Mont­pe­tit a su trou­ver sa place dans le nou­veau cou­rant idéo­lo­gique que suit le Bar­reau du Qué­bec. Ce qui lui a d’ailleurs va­lu de re­ce­voir, le 25 mai der­nier, le Prix Re­lève de l’Ex­cel­lence re­mis par l’As­so­cia­tion des Jeunes Bar­reaux de Ré­gion. Cet hon­neur est at­tri­bué à une avo­cate s’étant dis­tin­guée par la qua­li­té et l’ex­cel­lence de ses réa­li­sa­tions per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles, tout en fai­sant preuve d’un en­ga­ge­ment so­cial au­près de sa com­mu­nau­té lo­cale ou de son dis­trict ju­di­ciaire. Pour la pro­chaine an­née, Me Mont­pe­tit s’est don­né comme ob­jec­tif de di­ver­si­fier ses champs de pra­tique, afin d’of­frir des ser­vices com­plets à prix for­fai­taire pour les ci­toyens se pré­sen­tant de­vant la di­vi­sion des pe­tites créances et la Ré­gie du lo­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.