Dé­ve­lop­pe­ment des af­faires en 3D

Le Droit Affaires - - Le Marketing Numérique -

Sor­tir de sa zone de confort pour vivre à long terme la crois­sance de son en­tre­prise, et non pas sur­vivre à son quo­ti­dien! Voi­ci le dé­fi ma­jeur de nom­breux pro­prié­taires de PME de la ré­gion. Cette af­fir­ma­tion sans com­plai­sance est celle de M. Lu­do­vic Guer­pillon, pré­sident de So­lexom, firme de ser­vices-conseils en ges­tion d’en­tre­prise. Au-de­là des for­mules édul­co­rées de coa­ching, M. Guer­pillon nous pré­sente ici un conden­sé en 3 di­men­sions de quelques stra­té­gies pour en­vi­sa­ger la crois­sance d’une PME. « Ou­blions un ins­tant la forme ré­bar­ba­tive des plans stra­té­giques pré-for­ma­tés sur le net. Par­lons plu­tôt des vraies af­faires sur le fond : celles qui amé­liorent et di­ver­si­fient con­crè­te­ment les re­ve­nus, celles qui per­mettent des re­tours sur in­ves­tis­se­ments chif­frables ».

1D. Dé­fi­nir pour évo­luer – Son temps Com­men­çons par deux condi­tions sine qua non :

• Prendre le temps de pen­ser son en­tre­prise; • Être prêt à in­ves­tir sur le long terme. Le dé­ve­lop­pe­ment des af­faires n’est pas une vente im­mé­diate. Il s’agit d’une dé­marche pas-à-pas sur plu­sieurs mois pour la pé­ren­ni­té de l’en­tre­prise. Êtes-vous prêts? Si oui, l’heure est à l’au­to­cri­tique pour mieux rebondir. Nous avons tous des dé­fis opé­ra­tion­nels. La re­fonte de pro­ces­sus peut suf­fire à y pa­lier. Mais il fau­dra par­fois ac­cep­ter des trans­for­ma­tions ra­di­cales de ges­tion. Une crois­sance réa­liste à long terme ne peut être abor­dée sur le mode « ma com­pa­gnie, mon por­te­feuille ». Obli­geons-nous à prendre le temps de dé­fi­nir nos prio­ri­tés fu­tures au-de­là du len­de­main. C’est un temps de ré­flexion payant! 2D. Dé­mon­trer pour ga­gner – Son lieu de tra­vail À l’ex­terne, la ten­dance mar­ke­ting est au ci­blage de mar­chés sous l’ef­fet nu­mé­rique, en­ten­dez par là « les mé­ga­don­nées ». Sans par­ler d’ana­lyses com­por­te­men­tales, les ré­sul­tats mar­ke­ting sur In­ter­net couplés aux don­nées contrac­tuelles dé­jà en­gran­gées, dé­mon­tre­ront si les stra­té­gies d’af­faires adop­tées sont adé­quates.

À l’in­terne, il s’agit de mo­bi­li­ser ses forces pour conti­nuel­le­ment dé­mon­trer la vé­ra­ci­té de l’équa­tion «ex­per­tise + ex­pé­rience + ca­pa­ci­té = vente». C’’est d’ailleurs sur ce mo­dèle que le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral sé­lec­tionne ses four­nis­seurs. Ayant ga­gné de nom­breux ap­pels d’offres, M. Guer­pillon pré­cise que « oui, le pro­ces­sus est fas­ti­dieux et la règle du prix le plus bas existe. Ceci étant, nous sommes dans un mar­ché de proxi­mi­té qui peut gé­né­rer une cer­taine sta­bi­li­té du ca­sh­flow à terme ». Vous vous dites peut-être je n’ai pas les moyens ni les ca­pa­ci­tés de me dé­ve­lop­per da­van­tage.

« Et pour­quoi pas ? », ré­pond le pré­sident de So­lexom. « Par­ta­gez vos connais­sances pour vous dé­mar­quer. Ali­men­tez votre ré­seau et al­lez cher­cher ce que vous n’avez pas. Éta­blis­sez des par­te­na­riats, voire des co­en­tre­prises sur ap­pel d’offres. Ne croyez pas que votre com­pé­ti­teur lo­cal n’ai­me­rait pas dis­cu­ter avec vous d’une al­liance sur de plus gros contrats. Ne croyez pas non plus qu’un géant amé­ri­cain ne re­garde pas ce qui se passe sur notre mar­ché ré­gio­nal. »

Il es­time de plus qu’à l’in­terne, il faut va­lo­ri­ser votre ca­pi­tal hu­main pour mieux dé­ve­lop­per vos af­faires, don­ner à vos em­ployés du temps de per­fec­tion­ne­ment, leur de­man­der de par­ti­ci­per à l’en­tre­prise (ré­seau­tage, mé­moire cor­po­ra­tive, idées no­va­trices, etc.). Pen­sez aus­si à l’em­ploya­bi­li­té des jeunes, source de re­nou­veau et d’ins­pi­ra­tion!

So­lexom aide les en­tre­pre­neurs à conver­tir des idées en re­ve­nus grâce no­tam­ment à :

• Un ac­com­pa­gne­ment adap­té à leurs

réa­li­tés ter­rain jus­qu’à leur pleine au­to­no­mie (ad­mis­si­bi­li­té à des sub­ven­tions sous cer­taines condi­tions jus­qu’à 50% des coûts);

• Des ré­sul­tats d’ana­lyses sans com­pro­mis dans une pers­pec­tive de ren­ta­bi­li­té et de crois­sance;

• Une va­lo­ri­sa­tion adé­quate de leur

en­tre­prise (ré­dac­tion d’ap­pels d’offres, par­te­na­riats stra­té­giques, mar­ke­ting de conte­nu, etc.)

3D. Don­ner pour re­ce­voir – Son es­pace d’af­faires

M. Lu­do Guer­pillon, Pré­sident et pro­prié­taire So­lexom Inc.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.