Chro­nique Voyage

Le Droit Affaires - - Sommaire -

En voyage, je pré­fère sou­vent avoir le siège du cô­té de la fe­nêtre. Que ce soit à la sta­tion d’au­to­bus ou à la gare de train, j’ar­rive le plus tôt pos­sible pour m’as­su­rer d’avoir un siège pour bien voir à l’ex­té­rieur. Ici, les choses s’an­noncent plus dif­fi­ciles. Je suis au Sri Lan­ka, une pe­tite île au sud de l’Inde, dans l’océan In­dien. C’est en 2009 que la guerre ci­vile de 30 ans s’est ter­mi­née et de­puis, le pays fait son pos­sible pour ac­cueillir un nombre gran­dis­sant de tou­ristes. Le voya­geur au Sri Lan­ka est at­ti­ré certes par les plages pa­ra­di­siaques du Sud mais aus­si par le pay­sage mon­ta­gneux au centre du pays, les nom­breux temples boud­dhistes et hin­dous ain­si que la pro­messe d’un pays en­core peu en­va­hi par le tou­risme de masse. Je m’ap­prête à quit­ter Kan­dy, un an­cien royaume et ca­pi­tale du pays, afin de mon­ter à bord du train en di­rec­tion d'El­la. Se­lon plu­sieurs, il s’agit d’un des plus beaux voyages en train au monde. À la sur­prise de per­sonne, la sta­tion de train est bon­dée de voya­geurs, billet et ca­mé­ra en main, prêts pour l’aven­ture d’une du­rée d’en­vi­ron six heures. Il ne res­tait plus de sièges ré­ser­vés de dis­po­nibles alors j’achète un billet en train se­conde classe pour la mo­dique somme de 200 rou­pies, en­vi­ron 1.50 $. Le train ar­rive et la foule se di­rige vers cha­cune des portes des trains, ten­tant de trou­ver un pe­tit es­pace. Une place as­sise se trans­forme en luxe. Crai­gnant de ra­ter le train, j’aban­donne mes rêves d’une fe­nêtre – ou même d’un siège

- et j’em­barque là où je trouve un peu d’es­pace, dans un wa­gon de troi­sième classe. Je suis l’une des seules tou­ristes et ra­pi­de­ment j’échange des sou­rires et des plai­san­te­ries avec une jeune mère as­sise avec ses deux en­fants. Le voyage de­vient ra­pi­de­ment une carte pos­tale vi­vante, au­tant à l’ex­té­rieur qu’à l’in­té­rieur. Le pay­sage me gâte et des plan­ta­tions de thé sur des cen­taines de col­lines et mon­tagnes bru­meuses dé­filent de chaque cô­té des rails. Chaque ar­rêt dé­voile une gare de train dé­co­rée mi­nu­tieu­se­ment : des murs aux teints pas­tel, des pots de fleurs, des pan­cartes peintes à la main. Il semble y avoir un sen­ti­ment de fier­té dans chaque vil­lage par rap­port à leur sta­tion fer­ro­viaire. De l’in­té­rieur de la gare sortent six jeunes hommes tam­bours bat­tants. Ils com­mencent à fre­don­ner des chan­sons tout en re­gar­dant le pay­sage qui épate non seule­ment les tou­ristes mais aus­si les Sri Lan­kais. La jeune mère ar­rive à sa des­ti­na­tion et quitte le train. Elle m’offre son siège, je la re­mer­cie. Ses en­fants ti­mides ri­canent et me disent adieu. Le train re­part, le son et la mu­sique des tam­bours aus­si. Je pro­fite du reste du voyage pour sai­sir l’am­biance qui res­te­ra long­temps gra­vée dans ma mé­moire.

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.