Sylvie Cha­rette, men­tore de l’an­née!

Le Droit Affaires - - Tables D’affaires -

Chaque an­née, le Pro­gramme de men­to­rat de la Chambre de com­merce de Ga­ti­neau cé­lèbre ce­lui ou celle dont le tra­vail exem­plaire est sou­li­gné par ses pairs. En avril 2018, cet hon­neur a été dé­cer­né à Mme Sylvie Cha­rette, di­rec­trice des ventes-pro­jets spé­ciaux, au quo­ti­dien Le Droit. « Je re­mer­cie mes col­lègues pour cette belle re­con­nais­sance, je suis tou­chée », de dire Ma­dame Cha­rette. En­ga­gée dans la pro­mo­tion du men­to­rat, la ré­ci­pien­daire fait par­tie du conseil de cel­lule de Ga­ti­neau, anime un groupe de co­dé­ve­lop­pe­ment de 8 en­tre­pre­neurs et est cer­ti­fiée Ar­gent par le Ré­seau M. « Mais ma plus grande ré­com­pense reste le suc­cès des mentorés », confie-t-elle. « Je cherche à les ins­pi­rer pour qu’ils soient de meilleurs en­tre­pre­neurs. »

Longue ex­pé­rience

Du­rant ses an­nées uni­ver­si­taires, Mme Cha­rette gé­rait tous les as­pects de la bou­tique de vê­te­ments où elle tra­vaillait. Par la suite, cette femme d’ac­tion a fait son en­trée dans le monde des mé­dias : de re­pré­sen­tante pu­bli­ci­taire d’une sta­tion de ra­dio, elle a gra­vi les éche­lons un à un jus­qu’à la di­rec­tion gé­né­rale de l’entreprise, avant de de­ve­nir dg d’un groupe de quatre sta­tions, ra­dio et té­lé, en Ou­taouais.

« Du­rant toute ma car­rière, j’ai cô­toyé des gens d’af­faires en leur ap­por­tant mon ex­per­tise; je suis la conjointe d’un homme d’af­faires qui a lan­cé sa propre entreprise alors que nous étions en­core aux études; je l’ai vé­cu avec lui. J’ai été men­tore à plu­sieurs re­prises au cours des an­nées, mais ça fait main­te­nant six ans que je le fais pour le Pro­gramme de la Chambre de com­merce de Ga­ti­neau », in­dique la men­tore de l’an­née.

Le men­to­rat

Le Ré­seau M, dont fait par­tie le pro­gramme de la CCG, en­cadre et struc­ture la pra­tique du men­to­rat. Une for­ma­tion est re­quise et les men­tors peuvent par­ta­ger entre eux pour amé­lio­rer leur in­ter­ven­tion. Le tra­vail de men­tor consiste beau­coup en l’écoute de la per­sonne ai­dée et dans le par­tage d’ex­pé­riences vé­cues. Puis, en lui po­sant des ques­tions, le men­tor l’amène à ré­flé­chir à ses propres so­lu­tions. « Par­fois, on voit leurs yeux s’illu­mi­ner, et on sent leur éner­gie mon­ter; ils sont prêts à par­tir pour al­ler mettre à pro­fit ce qu’ils viennent de com­prendre », dit-elle.

Un men­tor est une per­sonne en af­faires ju­me­lée à un en­tre­pre­neur qui dé­sire évo­luer, ap­prendre et dé­ve­lop­per son sa­voir-être d’af­faires par le biais d’un col­lègue ex­pé­ri­men­té. Les men­tors de la CCG ont plus de 10 an­nées d’ex­pé­rience en af­faires et ils sont for­més, re­con­nus et ac­cré­di­tés par le Ré­seau

M (pré­sent à tra­vers le Qué­bec et la fran-co­pho­nie), se­lon qui 78,4 % des en­tre­prises men­to­rées sont en­core en ac­ti­vi­té et ont connu une aug­men­ta­tion moyenne du chiffre d’af­faires de 100 000$ du­rant la pé­riode men­to­rale.

Pour bé­né­fi­cier de l’en­ca­dre­ment du pro­gramme de men­to­rat de la CCG, il faut être en af­faires de­puis au moins un an. Par ailleurs, la CCG est pré­sen­te­ment en re­cru­te­ment de men­tors et mentorés pour vivre cette ex­pé­rience en­ri­chis­sante, on peut ob­te­nir plus d’in­for­ma­tions au­près de la CCG.

pour in­for­ma­tion : ca­ro­line Le­febvre res­pon­sable du pro­gramme de men­to­rat pour en­tre­pre­neurs 819-243-2246 poste 225

Jean-Louis Des ro­siers chef men­tor de la cel­lule de ga­ti­neau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.