Gra­tui­té des frais de sco­la­ri­té en On­ta­rio

Le Droit - - ACTUALITÉS - SYL­VIE BRANCH sbranch@le­droit.com

Plus de 150000 étu­diants on­ta­riens au­ront droit à la gra­tui­té des frais de sco­la­ri­té au ni­veau col­lé­gial et uni­ver­si­taire en sep­tembre pro­chain. Le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial ins­taure une nou­velle me­sure afin d’éli­mi­ner les bar­rières éco­no­miques à l’édu­ca­tion post­se­con­daire. Cette re­struc­tu­ra­tion du Ré­gime d’aide fi­nan­cière aux étu­diants de l’On­ta­rio (RAFEO) per­met­tra aux étu­diants à faible re­ve­nu de pour­suivre leurs études. Cer­tains cri­tères d’ad­mis­si­bi­li­té de­vront être res­pec­tés. Par exemple, le re­ve­nu fa­mi­lial an­nuel doit être in­fé­rieur à 50 000 $ et l’étu­diant doit être ins­crit à temps plein, en plus de fré­quen­ter un col­lège ou une uni­ver­si­té à fi­nan­ce­ment pu­blic.

« C’est une ques­tion d’ac­cès à l’édu­ca­tion post­se­con­daire. On se ren­dait compte que ce n’est pas tout le monde qui ima­gi­nait même vou­loir al­ler au col­lège ou à l’uni­ver­si­té en rai­son des bar­rières éco­no­miques. C’est une me­sure qui est des­ti­née à éli­mi­ner les bar­rières éco­no­miques », ex­plique Na­tha­lie Des Ro­siers, dé­pu­tée li­bé­rale d’Ottawa-Va­nier.

Pour les étu­diants dont le re­ve­nu fa­mi­lial est de plus de 50 000 $, le RAFEO of­fri­ra des prêts, des bourses et des sub­ven­tions plus sub­stan­tiels. Un ou­til a été dé­ve­lop­pé sur le site on­ta­rio.ca/rafeo afin de cal­cu­ler le mon­tant au­quel les étu­diants ont droit.

Les me­sures an­non­cées ven­dre­di par le gou­ver­ne­ment visent à ac­croitre l’ac­cès à des em­plois mieux ré­mu­né­rés au plus grand nombre de ci­toyens. On es­time que sept em­plois sur 10 né­ces­sitent un di­plôme d’études col­lé­gial ou uni­ver­si­taire, en On­ta­rio.

« Nous de­vons nous adap­ter à cette réa­li­té et nous as­su­rer que tout le monde ait ac­cès aux études post­se­con­daires, sou­tient Mme Des Ro­siers. [...] C’est une ré­forme qui vise l’ac­cès pour des gens qui au­raient pu s’em­pê­cher d’al­ler à l’école. »

« Avoir plus de jeunes di­plô­més au sein de notre so­cié­té c’est à la fois ac­croître et bo­ni­fier le ca­pi­tal hu­main dans notre éco­no­mie et c’est une ga­ran­tie so­lide pour sou­te­nir la crois­sance éco­no­mique et la com­pé­ti­ti­vi­té de l’On­ta­rio », ajoute Pierre Tes­sier, di­rec­teur gé­né­ral du Ré­seau de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et d’em­ploya­bi­li­té.

Le gou­ver­ne­ment a pro­cé­dé à la re­struc­tu­ra­tion de plu­sieurs pro­grammes dé­jà exis­tants afin de fi­nan­cer la ré­forme du RAFEO. Près de 80 % des bé­né­fi­ciaires ver­ront leur en­det­te­ment ré­duit pour ce qui est des prêts ac­cor­dés par la pro­vince.

«

C’est une me­sure qui est des­ti­née à éli­mi­ner les bar­rières éco­no­miques — La dé­pu­tée Na­tha­lie Des Ro­siers

— MAR­TIN ROY, AR­CHIVES LE DROIT

La dé­pu­tée pro­vin­ciale d’Ottawa-Va­nier, Na­tha­lie Des Ro­siers, était au RDÉE On­ta­rio, ven­dre­di ma­tin, sur le che­min Mon­tréal, pour pro­cé­der à cette an­nonce.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.