Le conseiller Car­pen­tier pu­blie un pre­mier livre

Le Droit - - ACTUALITÉS - MA­THIEU BÉLANGER ma­be­lan­ger@le­droit.com

On peut sor­tir le gars du vieuxHull, l’ins­tal­ler dans le dis­trict du Car­re­four-de-l’Hô­pi­tal à Ga­ti­neau, même en faire le conseiller mu­ni­ci­pal du coin, mais on n’ar­ri­ve­ra ja­mais à sor­tir le vieux-Hull du gars.

« Je suis ex­ces­si­ve­ment fier de dire que je viens du vieux-Hull, que c’est là que j’ai gran­di et que mes ra­cines sont là », le conseiller mu­ni­ci­pal et dé­sor­mais au­teur, Gilles Car­pen­tier, qui lance un pre­mier livre in­ti­tu­lé Du coeur à l’his­toire — Le vieux-Hull, pu­blié aux édi­tions Vé­ri­tas Qué­bec.

Cet ou­vrage, M. Car­pen­tier l’avait en tête de­puis long­temps. Il ne lui man­quait que le « coup de pied au der­rière » pour cou­cher sur pa­pier l’his­toire qu’il avait en­vie de ra­con­ter aux gens. Elle est fi­na­le­ment ve­nue cette pe­tite pous­sée qu’il at­ten­dait, l’an pas­sé, au Sa­lon du livre de l’Outaouais.

L’his­toire qui le tra­vaillait tant, c’était celle d’un pe­tit gars du vieux-Hull, né en 1954, à l’aube de la Ré­vo­lu­tion tran­quille, dans un quar­tier ou­vrier où la vie était par­fois dure et où les fa­milles de­vaient sou­vent comp­ter chaque sou pour es­pé­rer s’en sor­tir. « Je le dis bien hum­ble­ment, c’est mon his­toire, mais aus­si celle de ma fa­mille, de mes pa­rents, de mes amis, note M. Car­pen­tier. Ce n’est pas une au­to­bio­gra­phie, c’est un ré­cit his­to­rique un peu ro­man­cé. C’est un mé­lange de ma tendre en­fance, de mon en­fance et de mon ado­les­cence, avec en toile de fond ce quar­tier que j’adore. »

Gilles Car­pen­tier a gran­di sur la rue Ché­nier, de­vant l’édi­fice de l’Im­pri­me­rie na­tio­nale. Il a fré­quen­té l’école du Très SaintRé­demp­teur où il a tis­sé des liens d’ami­tié qui existent en­core au­jourd’hui. Son père tra­vaillait à la Ca­na­da Pa­ckers, en bor­dure du ruis­seau de la Bras­se­rie.

L’au­teur ne pré­tend pas avoir fait une re­cherche his­to­rique sur le vieux-Hull. « Je ra­conte ce que j’ai vé­cu et comment, avec mes yeux de pe­tit gars, je per­ce­vais les choses, dit-il. Je me sou­viens du feu qui a ra­va­gé l’église Notre-Dame en 1971. Je me rap­pelle du bou­le­ver­se­ment au­tour de moi, mais ce sont des sou­ve­nirs de pe­tit gars, vu par un pe­tit gars. C’est ça que je ra­conte. Il ne faut pas s’at­tendre à une re­cherche his­to­rique ou scien­ti­fique, mais c’est une his­toire qui va cer­tai­ne­ment tou­cher bien des gens. »

Le conseiller du dis­trict Car­re­four-de-l’Hô­pi­tal as­sure qu’il n’y a au­cune dé­marche po­li­tique der­rière ce pre­mier bou­quin dont le lan­ce­ment au­ra lieu mer­cre­di pro­chain à 19 h, à l’Hô­tel V. Ce der­nier re­con­nait tou­te­fois que son ac­tion po­li­tique est évi­dem­ment tein­tée par toutes ces va­leurs qu’il a in­té­gré au fil des an­nées, dont celles pas­sées dans le vieux-Hull.

« Je ne veux pas tom­ber dans la po­li­tique, mais le vieux-Hull a per­du son iden­ti­té et il doit la re­ga­gner, dit-il. Une ville, se­lon moi, c’est loin d’être uni­que­ment du bé­ton. C’est avec des gens qu’une ville et un quar­tier prend vie. »

— ETIENNE RAN­GER LE DROIT

Gilles Car­pen­tier avait en tête cet ou­vrage de­puis long­temps. Il ne lui man­quait que le « coup de pied au der­rière » pour cou­cher sur pa­pier l’his­toire qu’il avait en­vie de ra­con­ter aux gens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.