Le Bar­reau s’in­quiète des dé­lais

Le Droit - - ACTUALITÉS - LIA LÉVESQUE

MON­TRÉAL — Le Bar­reau s’in­quiète sé­rieu­se­ment de l’im­passe qui per­siste dans les né­go­cia­tions entre le gou­ver­ne­ment du Qué­bec et ses ju­ristes. Il craint no­tam­ment l’al­lon­ge­ment des dé­lais dé­jà pro­blé­ma­tiques de­vant les tri­bu­naux.

De plus, le pro­ces­sus lé­gis­la­tif est ra­len­ti à l’As­sem­blée na­tio­nale, puisque des membres des Avo­cats et no­taires de l’État qué­bé­cois (LANEQ) ré­digent les rè­gle­ments et les pro­jets de loi.

Au cours d’une en­tre­vue ven­dre­di, la bâ­ton­nière du Qué­bec, Me Clau­dia P. Pré­mont, a dit sou­hai­ter ar­dem­ment que les par­ties re­prennent la né­go­cia­tion, pour leur bien et ce­lui du pu­blic.

« Après trois mois, lors­qu’on parle de tout ce qu’ils ont à faire, et par­ti­cu­liè­re­ment par rap­port aux tri­bu­naux ad­mi­nis­tra­tifs, où il y a un vo­lume im­por­tant, on s’in­quiète beau­coup de l’im­pact post-conflit et le fait qu’il y au­ra des dos­siers, qui sont re­mis au­jourd’hui, et qui vont être en­ten­dus, mais beau­coup plus tard. Pour le ci­toyen, pour la po­pu­la­tion, je crois qu’il y a lieu de s’in­quié­ter », a opi­né Me Pré­mont.

Bien que le Bar­reau du Qué­bec soit l’ordre pro­fes­sion­nel qui re­pré­sente les 26 000 avo­cats de la pro­vince, Me Pré­mont n’a pas vou­lu prendre po­si­tion dans le dos­sier, puisque la mis­sion du Bar­reau est la pro­tec­tion du pu­blic.

« Au Bar­reau, nous croyons vrai­ment im­por­tant que les par­ties re­tournent né­go­cier. Et on es­père une so­lu­tion né­go­ciée dans les dé­lais les plus ra­pides pos­sibles », a-t-elle sim­ple­ment com­men­té.

Les quelque 1100 avo­cats et no­taires à l’em­ploi des dif­fé­rents mi­nis­tères et or­ga­nismes gou­ver­ne­men­taux sont en grève gé­né­rale illi­mi­tée de­puis le 24 oc­tobre der­nier. Ils as­surent tou­te­fois les ser­vices es­sen­tiels, comme les cas ur­gents. Et ils de­mandent une re­mise de­vant le tri­bu­nal lors­qu’il ne s’agit pas d’un cas urgent.

Jeu­di, le pré­sident de LANEQ, Me Jean De­nis, a confir­mé la rup­ture des né­go­cia­tions avec Qué­bec, après quatre ren­contres ex­plo­ra­toires de­puis la fin de dé­cembre. Il a qua­li­fié de « ri­di­cule » la der­nière offre re­çue.

Me De­nis af­firme que Les Avo­cats et no­taires de l’État qué­bé­cois ne font que re­ven­di­quer le même trai­te­ment que leurs col­lègues, les pro­cu­reurs de la Cou­ronne.

De son cô­té, le gou­ver­ne­ment du Qué­bec se dit prêt à dis­cu­ter avec ses ju­ristes et il re­con­naît leur im­por­tance, mais il dit de­voir se mon­trer équi­table face aux autres em­ployés de l’État.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.