Grande fi­nale au Blues­fest

Le Droit - - LA UNE - MAUD CUCCHI mcuc­chi@le­droit.com

Tom Pet­ty et son groupe The Heart­brea­kers ont fait halte au Ca­na­da pour deux concerts uniques. Après To­ron­to, sa­me­di, ils ont as­su­ré la clô­ture du Blues­fest en nous gra­ti­fiant de l’une des pres­ta­tions les plus longues et gé­né­reuses du fes­ti­val : deux heures !

Lu­nettes de so­leil face à la pluie, pro­fil aqui­lin et ves­ton dé­bou­ton­né, Tom Pet­ty est ap­pa­ru en grande forme pour la tour­née an­ni­ver­saire sou­li­gnant les 40 ans du groupe.

Quoi de plus lo­gique que de dé­bu­ter par « la toute pre­mière chan­son du pre­mier al­bum », en s’em­pa­rant de Ro­ckin’ around (with you) d’en­trée de jeu, non sans avoir été ac­cla­mé par une foule d’ad­mi­ra­teurs bien dé­ci­dés à en dé­coudre avec le mau­vais temps.

« Ima­gi­nez un vi­nyle, l’ai­guille du tourne-disques tom­be­ra ici et là, c’est le concert de ce soir ! », a-t-il lan­cé à un pu­blic com­pact conquis d’avance.

Tom Pet­ty et ses Heart­brea­kers ont li­vré un in­can­des­cent best of, cou­vrant près de 40 an­nées d’ex­cel­lence pop rock mal­gré quelques sou­cis de mi­cros et de syn­chro­ni­sa­tion vi­déo en dé­but de pres­ta­tion.

Des images d’ar­chives pour me­su­rer les dé­cen­nies écou­lées ; des chan­ge­ments constants de gui­tares comme au­tant de cou­leurs de la pa­lette rock ; le concert n’a ces­sé de re­mon­ter le temps avec la conni­vence d’un pu­blic très par­ti­ci­pa­tif. I won’t back down a ral­lié les choeurs sans peine, sui­vie de Free fal­lin’, par­faite pour chan­ter à l’unis­son « And I’m free, free fal­lin’! ». Re­prises à tue-tête par un pu­blic d’ama­teurs, exé­cu­tées à la per­fec­tion par un groupe ul­tra­com­pé­tent, elles donnent sa di­men­sion à l’ar­tiste ori­gi­naire de Flo­ride.

En guise de dé­cor, des guir­landes mo­biles de boules phos­pho­res­centes n’ont pas dé­pa­reillé avec la nos­tal­gie d’un ré­per­toire clas­sique old school, à mille lieues des pro­jec­tions high­tech de Muse, la veille.

Mais Tom Pet­ty dis­pose d’un atout ma­jeur : un groupe aus­si ex­cellent que sou­dé.

Épau­lé, no­tam­ment, par les fi­dèles Mike Camp­bell à la gui­tare et Ben­mont Tench aux cla­viers, le chan­teur sexa­gé­naire ar­pente la scène gui­tare en ban­dou­lière avec une re­mar­quable ai­sance des ter­ri­toires mu­si­caux. Bon nombre de ses propres clas­siques dé­filent, re­vam­pés par la par­ti­ci­pa­tion cho­rale des soeurs Char­ley and Hat­tie Webb, en tour­née avec Leo­nard Co­hen lors de ses der­niers concerts.

Une in­cur­sion qua­si-obli­ga­toire dans l’al­bum Wild­flo­wers a dé­bu­té avec It’s Good to Be King quand la pluie a re­dou­blé d’in­ten­si­té.

Ce brusque ra­fraî­chis­se­ment ne ra­len­ti­ra en rien les ar­deurs des mu­si­ciens ni des fes­ti­va­liers.

Il fal­lait s’ar­mer d’une pa­tience in­fi­nie pour se fau­fi­ler entre les rangs ser­rés de spec­ta­teurs.

Et quit­ter Tom Pet­ty à pe­tits pas, avant l’ul­time Run­nin’ Down a Dream, et l’im­pos­si­bi­li­té d’évo­quer dans ces lignes les rap­pels, au mo­ment de mettre sous presse.

Bref, une clô­ture de Blues­fest en grand avec Tom Pet­ty et The Heart­brea­kers !

Tom Pet­ty

— ETIENNE RAN­GER LE­DROIT

Tom Pet­ty et ses Heart­brea­kers ont li­vré un in­can­des­cent best of, cou­vrant près de 40 an­nées d’ex­cel­lence pop rock mal­gré quelques sou­cis de mi­cros et de syn­chro­ni­sa­tion vi­déo en dé­but de pres­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.