CONTRAT DE TROIS ANS POUR PAGEAU

Le Droit - - LA UNE - SYLVAIN ST-LAURENT sst­laurent@le­droit.com

Jean-Ga­briel Pageau a consa­cré les cinq der­nières an­nées de sa vie à prou­ver qu’il était à sa place dans la Ligue na­tio­nale de ho­ckey. Il n’a ja­mais, au grand ja­mais, pris le temps de pen­ser qu’il pou­vait en ar­ri­ver là.

Le grand jour est pour­tant ar­ri­vé. En fin de ma­ti­née, lun­di, les Sé­na­teurs d’Ot­ta­wa ont an­non­cé qu’ils ont consen­ti un contrat de trois ans à leur centre ga­ti­nois.

En ver­tu de ce pacte, Pageau tou­che­ra 2,6 mil­lions $ US la sai­son pro­chaine. Il ga­gne­ra 3,3 mil­lions $ US en 2018-19 et 3,4 mil­lions $ US en 2019-20.

Il oc­cu­pe­ra donc 3,1 mil­lions $ US sous le pla­fond sa­la­rial.

Il s’agit d’un sa­laire très gé­né­reux pour un joueur qui a ré­col­té des sta­tis­tiques mo­destes – 12 buts et 33 points – la sai­son der­nière.

« Je vais prendre ça comme une belle marque de confiance », a-t-il dé­cla­ré dans une con­fé­rence té­lé­pho­nique, en mi­lieu de jour­née.

« Quand je re­garde en ar­rière et que je pense au dé­but de ma car­rière, ça n’a pas tou­jours été fa­cile. Je de­vais ap­prendre à de­ve­nir plus cons­tant dans ma fa­çon de jouer. En vieillis­sant, c’est quelque chose que j’ai ap­pris. »

Ce nouveau contrat lui ap­por­te­ra de la sta­bi­li­té fi­nan­cière, tout en so­li­di­fiant sa place par­mi les jeunes lea­ders à Ot­ta­wa. Il jure que ça ne chan­ge­ra rien à sa fa­çon de pen­ser, de tra­vailler, de jouer.

« Je de­meure quel­qu’un de su­per com­pé­ti­tif. Je ne veux pas m’ar­rê­ter là. Je veux pous­ser encore plus haut. »

Le di­rec­teur gé­né­ral Pierre Do­rion se dé­fend bien d’avoir été trop gé­né­reux en­vers un joueur qu’il aime de­puis long­temps. « Jean-Ga­briel mé­rite plei­ne­ment ce contrat », in­siste-t-il, tout en évo­quant le – frais – sou­ve­nir des sé­ries éli­mi­na­toires du prin­temps 2017.

En plus de sur­veiller les meilleurs élé­ments des Bruins de Bos­ton, des Ran­gers de New York et des Pen­guins de Pitts­burgh, l’at­ta­quant à ca­rac­tère dé­fen­sif a trou­vé le moyen de mar­quer huit buts en 19 par­ties.

« Ce n’est rien de nouveau. Il a tou­jours su éle­ver son jeu en sé­ries. Il a fait ses preuves dans les rangs ju­niors et dans les ligues mi­neures avant de le faire au plus haut ni­veau, dans la Ligue na­tio­nale. »

Do­rion se­rait bien content que Pageau at­teigne de nou­veaux som­mets du­rant la du­rée de son pro­chain contrat.

Il a dé­jà dé­mon­tré un po­ten­tiel of­fen­sif in­té­res­sant, con­nais­sant une sai­son de 32 buts et 79 points chez les Olym­piques de Ga­ti­neau, dans la LH­JMQ.

S’il veut conti­nuer à s’améliorer, il doit for­cé­ment re­gar­der du cô­té de ses sta­tis­tiques.

« Dé­fen­si­ve­ment, il n’a pas beau­coup de la­cunes, note le DG. Il est ef­fi­cace lors des in­fé­rio­ri­tés nu­mé­riques, il se com­porte très bien quand nous lui de­man­dons d’af­fron­ter le pre­mier trio ad­verse. S’il veut s’améliorer, il peut le­ver son jeu un tout pe­tit peu dé­fen­si­ve­ment. Il ne fau­drait quand même pas que cette amé­lio­ra­tion se fasse au dé­tri­ment de son jeu dé­fen­sif. »

« Jean-Ga­briel est quand même bien par­ti. Il fi­ni­ra par de­ve­nir un sé­rieux as­pi­rant au trophée Selke s’il garde le cap. »

DZINGEL ET CIE

En si­gnant son nouveau contrat lun­di, Jean-Ga­briel Pageau a sur­tout évi­té le dou­lou­reux pro­ces­sus d’ar­bi­trage sa­la­rial.

La date de l’au­dience avait été conclue. Il au­rait été obli­gé de s’y sou­mettre le 28 juillet. « J’ai tou­jours vou­lu jouer à Ot­ta­wa. J’étais confiant qu’on réus­si­rait à s’en­tendre. », dit-il.

Puisque ce dos­sier est ré­glé, Do­rion pour­ra consa­crer ses éner­gies dans les pro­chains jours à né­go­cier avec un autre joueur au­to­nome avec com­pen­sa­tion.

Ryan Dzingel est aus­si sus­cep­tible de pas­ser par l’ar­bi­trage. Il doit com­pa­raître ce ven­dre­di, le 21 juillet, à To­ron­to.

« J’ai fait com­prendre à son agent, Don Mee­han, que je pré­fé­re­rais évi­ter l’ar­bi­trage », dit Do­rion.

Lorsque le cas de Dzingel se­ra ré­glé, l’homme de ho­ckey fran­coon­ta­rien pour­ra souf­fler un peu. Mais pas trop.

« On ne sait ja­mais ce qui peut ar­ri­ver. Je dis­cu­tais jus­te­ment d’une pos­sible tran­sac­tion avec un de mes ho­mo­logues, pas plus tard que ce ma­tin... »

— PA­TRICK WOODBURY, AR­CHIVES LE DROIT

Jean-Ga­briel Pageau a ré­col­té 12 buts et un to­tal de 33 points la sai­son der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.