Cor­rec­tion

Le Droit - - ACTUALITÉS -

Quelques im­pré­ci­sions et er­reurs se sont glis­sées dans le texte «Adieu Monc­ton-Dieppe!», por­tant sur les Jeux de la fran­co­pho­nie ca­na­dienne (JeuxFC), pu­blié en page 4 de notre édi­tion de lun­di.

La dis­ci­pline des mé­dias est pré­sente dans le vo­let lea­der­ship des Jeux de­puis la pre­mière édi­tion en 1999. De plus, les On­ta­riennes en arts vi­suels ont bel et bien par­ti­ci­pé à des com­pé­ti­tions in­di­vi­duelles, tel que le sti­pule le rè­gle­ment.

En ce qui concerne le clas­se­ment gé­né­ral, bien que le Qué­bec soit la pro­vince qui ait rem­por­té le plus de mé­dailles, ce­la ne fait pas de lui le cham­pion des Jeux. Les ré­sul­tats des JeuxFC sont plu­tôt cal­cu­lés sur une base de poin­tage par épreuve, où toutes les épreuves valent un même nombre de points. C’est en fait le Nouveau-Bruns­wick qui a rem­por­té le Prix du dra­peau, dé­cer­né à la dé­lé­ga­tion qui ac­cu­mule le plus de points au clas­se­ment gé­né­ral.

En­fin, il s’agis­sait bien de la 7e édi­tion des Jeux de la fran­co­pho­nie ca­na­dienne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.