Bom­bar­dier dé­bute la pro­duc­tion com­mer­ciale

Le Droit - - AFFAIRES - JULIEN ARSENAULT La Presse ca­na­dienne

MON­TRÉAL — Bom­bar­dier a en­ta­mé la pro­duc­tion de son avion d’af­faires Glo­bal 7000 – l’un des ap­pa­reils au coeur de son plan de re­dres­se­ment qui doit culmi­ner en 2020 – pour des clients, alors que l’en­tre­prise at­tend tou­jours qu’il soit cer­ti­fié.

Quatre avions se trouvent ac­tuel­le­ment à l’étape de l’as­sem­blage fi­nal à l’usine de To­ron­to, a in­di­qué lun­di le construc­teur d’avions et de trains en fai­sant le point sur le pro­gramme de son nou­vel ap­pa­reil.

Bom­bar­dier a re­çu un prêt de 372,5 mil­lions $ du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral en fé­vrier der­nier, prin­ci­pa­le­ment pour com­plé­ter le dé­ve­lop­pe­ment du Glo­bal 7000.

En 2015, Bom­bar­dier avait repoussé de deux ans, soit dans la deuxième moi­tié de 2018, les pre­mières li­vrai­sons de cet avion pou­vant trans­por­ter jus­qu’à 19 per­sonnes. L’en­trée en ser­vice de­vait se faire un an plus tard, soit en 2019.

« Notre de­gré de confiance aug­mente à me­sure que nous ac­cu­mu­lons les heures de vol et que nous tra­vaillons en vue d’une en­trée en ser­vice à la se­conde moi­tié de 2018 », a com­men­té le vice-pré­sident prin­ci­pal du pro­gramme d’avions Glo­bal 7000 et Glo­bal 8000, Michel Ouel­lette.

De­puis le vol inau­gu­ral du Glo­bal 7000, ef­fec­tué en no­vembre der­nier, les trois vé­hi­cules d’es­sais ont pas­sé plus de 500 heures dans les airs afin d’y ef­fec­tuer des tests. Deux autres avions des­ti­nés aux es­sais de­vraient bien­tôt su­bir leur bap­tême de l’air.

Un porte-pa­role de la di­vi­sion des avions d’af­faires, Ni­co­las Poi­rier-Ques­nel, n’a pas four­ni de pré­ci­sions quant au rythme de pro­duc­tion à ve­nir à To­ron­to, af­fir­mant que les « ac­ti­vi­tés de la chaîne de mon­tage s’ac­cé­lé­raient ».

Il n’est pas in­ha­bi­tuel que la pro­duc­tion com­mer­ciale s’amorce alors que le pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion n’est pas ter­mi­né, a-t-il ajou­té.

« Si Bom­bar­dier avait des pro­blèmes avec les es­sais en vol, il n’y au­rait pas eu cette an­nonce, alors ce­la nous donne une in­di­ca­tion que les tests semblent se dé­rou­ler comme pré­vu », a com­men­té l’ana­lyste Da­vid Tyer­man, de Cor­mark Se­cu­ri­ties, au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Ce­lui-ci croit que Bom­bar­dier de­vrait être en me­sure de res­pec­ter son échéan­cier de la deuxième moi­tié de 2018 en ce qui a trait à l’en­trée en ser­vice du Glo­bal 7000.

Une fois que les quatre avions au­ront quit­té la chaîne de mon­tage to­ron­toise, ils s’en­vo­le­ront vers Mon­tréal au centre de fi­ni­tion des avions d’af­faires Glo­bal, si­tué dans l’ar­ron­dis­se­ment Saint-Laurent, où l’on met­tra la touche fi­nale à l’in­té­rieur de ces luxueux ap­pa­reils.

« Nous re­cher­chons des em­ployés pour la fi­ni­tion comme des ébé­nistes et des rem­bour­reurs », a in­di­qué M. Poi­rier-Ques­nel.

Puis­qu’il s’agit d’un nou­vel avion, Bom­bar­dier veut pro­ba­ble­ment en­voyer ra­pi­de­ment les ap­pa­reils vers son centre mont­réa­lais afin de se donner tout le temps né­ces­saire pour com­plé­ter leur fi­ni­tion, a es­ti­mé M. Tyer­man.

Se­lon les prix af­fi­chés, le prix du Glo­bal 7000 est de 72 mil­lions $ US. L’ap­pa­reil de­vrait tou­te­fois être ven­du à un prix in­fé­rieur, se­lon l’ana­lyste de Cor­mark Se­cu­ri­ties.

— COUR­TOI­SIE

L’avion Glo­bal 7000 de Bom­bar­dier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.