Ho­ckey et dé­bats po­li­tiques avec Dug­gan

Le Droit - - ACTUALITÉS - JU­LIEN PAQUETTE jpa­quette@le­droit.com AVEC JEAN-FRAN­ÇOIS PLANTE

Le conseiller de Lu­cerne, Mike Dug­gan, est cri­ti­qué après avoir of­fert gra­tui­te­ment — sur sa page Fa­ce­book — des billets dans la loge de la Ville de Ga­ti­neau pour une par­tie hors-concours des Olym­piques de Ga­ti­neau, ven­dre­di soir. Il sou­hai­tait dis­cu­ter de po­li­tique avec des citoyens, spé­ci­fi­que­ment de la si­tua­tion des aré­nas de Ga­ti­neau.

M. Dug­gan a d’abord pu­blié un mes­sage en ma­ti­née en de­man­dant si « quel­qu’un veut prendre une bière et par­ler d’arènes (sic) ». Dans cette pu­bli­ca­tion, l’élu sou­ligne que « le dé­ploie­ment d’arènes (sic) se­ra un su­jet brû­lant » cet au­tomne du­rant la cam­pagne élec­to­rale mu­ni­ci­pale et que ceux qui se join­dront à lui au match pour­ront « l’in­fluen­cer ».

En après-mi­di, le conseiller de Lu­cerne a mis à jour son mes­sage pu­blic pour re­ti­rer ce der­nier pas­sage. Il sou­ligne avoir ap­por­té des mo­di­fi­ca­tions pour ne pas « ap­pa­raître “élec­to­ral” (sic) ».

Les chan­ge­ments ap­por­tés par Mike Dug­gan sont ve­nus après un ap­pel de courtoisie du pré­sident du conseil mu­ni­ci­pal, Da­niel Cham­pagne.

M. Cham­pagne sou­ligne qu’his­to­ri­que­ment, ces billets étaient gé­rés par le ca­bi­net du maire. Au dé­but du man­dat ac­tuel, il a tou­te­fois été conve­nu que le pré­sident du conseil veille­rait à les dis­tri­buer aux élus in­té­res­sés avant chaque par­tie lo­cale.

S’ils le dé­si­rent, les élus peuvent ob­te­nir une paire de billets don­nant ac­cès à la loge. Lors­qu’un seul d’entre eux se ma­ni­feste, cet élu a ac­cès à une dou­zaine de billets comme ce fût le cas pour M. Dug­gan, ven­dre­di.

Tou­te­fois, la tra­di­tion oblige l’élu à se ser­vir de ces billets pour in­vi­ter des as­so­cia­tions im­pli­quées dans la com­mu­nau­té. Une équipe de ho­ckey mi­neur, par exemple.

« Dans ce cas-ci, de toute évi­dence, l’ap­pel qui est lan­cé pour dis­cu­ter de po­li­tique dans un contexte d’élections, aux frais de la Ville, je ne suis ab­so­lu­ment pas d’ac­cord avec ça. C’est dé­plo­rable », sou­ligne Da­niel Cham­pagne qui ajoute du même souffle que les mo­di­fi­ca­tions ap­por­tées au mes­sage ini­tial ne sont pas suf­fi­sants à ses yeux.

Mike Dug­gan n’a pas re­tour­né les ap­pels du Droit ven­dre­di. Au dé­but de la par­tie, le conseiller mu­ni­ci­pal est ar­ri­vé seul avec un jeune gar­çon. Il a in­di­qué à un re­pré­sen­tant du Droit sur place que ses in­vi­tés se sont tous dé­com­man­dés.

« C’est dom­mage parce que les aré­nas, c’est un su­jet chaud. On au­rait pu en par­ler. », a-t-il confié.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.