QS veut s’at­ta­quer à la concen­tra­tion des pou­voirs aux mains du pre­mier mi­nistre

Le Droit - - ACTUALITÉS -

— S’il rem­porte les pro­chaines élections qué­bé­coises, Qué­bec so­li­daire s’at­ta­que­ra à la concen­tra­tion des pou­voirs aux mains du pre­mier mi­nistre... mais on ne sait tou­jours pas qui de Ga­briel Na­deau-Du­bois ou de Ma­non Mas­sé s’ac­quit­te­rait de ce rôle.

En point de presse à Mon­tréal ven­dre­di ma­tin, les deux por­te­pa­role ont ex­pli­qué que le par­ti «se pré­pare à gou­ver­ner» et que le mo­ment est ve­nu d’ex­pli­quer aux Qué­bé­cois com­ment ils comptent exer­cer le pou­voir.

«Le sys­tème po­li­tique ac­tuel au Qué­bec n’est pas as­sez dé­mo­cra­tique, juge Ga­briel Na­deauDu­bois. (...) Au­jourd’hui, une per­sonne qui ré­colte à peu près le tiers des votes aux élections a un

pou­voir qua­si-ab­so­lu à l’As­sem­blée na­tio­nale.»

«Le pre­mier mi­nistre (...) fait à peu près ce qu’il veut. Il nomme plus de 2500 per­sonnes au sein de la haute fonc­tion pu­blique, convoque et dis­sout l’As­sem­blée na­tio­nale, nomme les di­rec­tions des so­cié­tés d’État, dé­clenche à sa guise les élections et a la main­mise sur le conseil des mi­nistres», dé­nonce-t-il.

«Qué­bec so­li­daire re­fuse de gou­ver­ner comme ça.»

Lors de son pro­chain congrès en dé­cembre, le par­ti de gauche pré­sen­te­ra à ses membres une pro­po­si­tion vi­sant à re­ti­rer cer­tains pou­voirs au pre­mier mi­nistre pour les re­dis­tri­buer au vice-pre­mier mi­nistre, au conseil des mi­nistres et aux dé­pu­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.