Bis­tro­no­mie et bière

Le Droit - - ACTUALITÉS - PHILIPPE WOUTERS philippe.wouters@gc­me­dias.ca

La bière et la gas­tro­no­mie se lient de plus en plus d’ami­tié. Ou plu­tôt, de­vrais-je par­ler de bis­tro­no­mie. Ce cou­rant cu­li­naire qui se rap­proche plus fa­ci­le­ment de la phi­lo­so­phie de la bière que de la gas­tro­no­mie, pleine de règles, de dé­co­rum et de pro­to­coles. Mais quels sont les éta­blis­se­ments qui mettent l’ac­cent sur la bière ? Une pe­tite sé­lec­tion d’adresses que je fré­quente as­sez sou­vent.

LA BIS­TRO­NO­MIE HOOGAN ET BEAUFORT MON­TRÉAL

La grande mé­tro­pole pro­pose quelques joyaux bis­tro­no­miques. Hoogan et Beaufort est de ces res­tau­rants qu’on ap­pré­cie dès qu’on fran­chit le pas de la porte. Les grands pla­fonds in­dus­triels, la cuis­son au feu de bois, le per­son­nel de ser­vice com­pé­tent et at­ta­chant. Mais c’est en ou­vrant le me­nu que le charme opère. J’aime la re­cherche sty­lis­tique, mais sur­tout aro­ma­tique que pro­pose le chef. On y trouve des plats à par­ta­ger et des as­siettes, au gré des sai­sons, qui plai­ront à l’en­semble des convives. Cô­té bière, la carte est bien mon­tée. On y sent la vo­lon­té de choi­sir les bières en te­nant compte du po­ten­tiel des ac­cords. Le tout dans une am­biance bis­tro­no­mique et fort agréable. Mon coup de coeur de­puis des an­nées.

SUTTON BROUËRIE SUTTON

Ayant dé­jà fait par­tie d’une chronique, Sutton Brouërie mé­rite en­core qu’on men­tionne ses bières ex­cep­tion­nelles, sa char­mante au­berge contem­po­raine et sa cuisine très lo­cale. On vous pro­po­se­ra des ac­cords bières et mets en for­mat ga­lo­pin, mul­ti­pliant l’ex­pé­rience à chaque bou­chée.

TABLE FERMIÈRE BRASSERIE DUNHAM

Une table fermière est avant tout un res­tau­rant qui offre des pro­duits de la ferme ou des en­vi­rons. On y re­trouve donc des pro­duits éle­vés à quelques ki­lo­mètres de la cuisine. Dans ce cas-ci, la table fermière est juste à cô­té de la Brasserie Dunham. En plus des pro­duits lo­caux, la cave à bière y est bien fournie. Cô­té bouffe, le me­nu change sou­vent. À chaque vi­site, lais­sez-vous gui­der par le per­son­nel de ser­vice. Il vous pro­po­se­ra quelques plats, une ou deux bou­teilles et une très agréable ex­pé­rience.

LES BRASSERIES OFFRANT UNE CARTE IN­TÉ­RES­SANTE NOCTEM QUÉ­BEC

Noctem pro­pose une sé­lec­tion de bières bras­sées sur place. Men­tion spé­ciale pour les sai­sons qui sont de haut ca­libre. La cuisine est éga­le­ment fort in­té­res­sante, le chef s’amuse et c’est un plai­sir de le suivre dans ses ins­pi­ra­tions.

À chaque vi­site, je me laisse ten­ter par une sa­lade de pa­tates et son oeuf mol­let. Aus­si simple que très bien exé­cu­tée. Un verre de sai­son pour re­haus­ser les arômes des herbes fraîches et c’est toute une ex­pé­rience d’ac­cords bières et mets qui s’offre à vous.

ISLE DE GARDE MON­TRÉAL

Avant tout un bar à bière at­ta­ché à une cuisine très créa­tive, Isle de Garde brasse main­te­nant la grande ma­jo­ri­té de ses bières sur place, tout en conti­nuant d’of­frir des bières in­vi­tées. Dans la cuisine, on y pré­pare des plats de cuisine « pub », mais éga­le­ment quelques créa­tions ori­gi­nales com­po­sées d’in­gré­dients frais et très sou­vent peu connus. C’est un plai­sir pour les pa­pilles et le ser­vice est im­pec­cable.

LA CUISINE RÉCONFORTANTE BRASSERIE HARRICANA MON­TRÉAL

Ma can­tine du mi­di quand je suis à Mon­tréal. On vous pro­pose un buf­fet à vo­lon­té et sa bière du mo­ment. L’am­biance y est très « brasserie-ta­verne », mais avec une touche contem­po­raine qui en fait un éta­blis­se­ment à dé­cou­vrir. Le me­nu est va­rié et per­met de faire plai­sir à de grands groupes aux en­vies et goûts dif­fé­rents. C’est simple, c’est bon et les bières sont d’une très grande qua­li­té.

VICES ET VERSA MON­TRÉAL

Le me­nu est très lar­ge­ment ins­pi­ré d’un pub, mais si vous re­gar­dez at­ten­ti­ve­ment, vous dé­cou­vri­rez une ar­doise qui pro­pose des sug­ges­tions au gré des en­vies de la cuisine. Au Vices, on y mange comme si on était un ami de la fa­mille. La cuisine est ou­verte très tard, per­met­tant de ter­mi­ner quelques belles soi­rées mont­réa­laises de­vant un plat bien chaud, par exemple.

LA BIÈRE EN CUISINE LA VOIE MALTÉE QUÉ­BEC ET SA­GUE­NAY

De­puis plu­sieurs an­nées, le chef Éric Black­burn crée des me­nus qui mettent l’ac­cent sur la cuisine à la bière. Beau­coup de plats sont éla­bo­rés avec de la bière. Mais pas n’im­porte com­ment.

On y re­cherche les goûts et les arômes sub­tils des bières bras­sées sur place pour les in­cor­po­rer dans la re­cette. Les sauces, mayon­naises, ma­ri­nades et autres sont toutes réa­li­sées sur place avec de la bière de la brasserie.

Avec chaque plat est pro­po­sée une bière pour les ac­cords bières et mets.

Tous les éta­blis­se­ments de la Voie maltée ont la même phi­lo­so­phie.

ARCHIBALD MICROBRASSERIE PAR­TOUT AU QUÉ­BEC

Même son de cloche du cô­té d’Archibald, son me­nu s’ins­pire des sa­veurs et des goûts de chaque bière pour pro­po­ser ca­ra­mel, sauces et autres sur un me­nu très va­rié. Si vous cher­chez un éta­blis­se­ment ca­pable de vous ser­vir ra­pi­de­ment et y vivre une ex­pé­rience bières et mets, Archibald ne vous dé­ce­vra pas.

— PHOTO TI­RÉE DE FA­CE­BOOK

Le Noctem pro­pose une sé­lec­tion de bières bras­sées sur place. La cuisine est éga­le­ment fort in­té­res­sante, le chef s’amuse et c’est un plai­sir de le suivre dans ses ins­pi­ra­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.