Ques­tions cor­sées à la Place TD

Le Droit - - LA UNE - MAR­TIN COM­TOIS mcom­tois@le­droit.com

Le Rouge et Noir se pré­pare à ef­fec­tuer l’au­top­sie d’une sai­son qui a pris fin plus tôt que ses di­ri­geants sou­hai­taient.

Les joueurs vi­de­ront leurs ca­siers, tôt mar­di ma­tin, deux jours après avoir été éli­mi­nés en de­mi-fi­nale de l’Est aux mains des Rough­ri­ders de la Saskatchewan. Une dé­faite de 31-20 qui a mis fin au rêve de l’or­ga­ni­sa­tion de dé­fendre son titre de cham­pion de la coupe Grey, le 26 no­vembre, à la Place TD.

« Tu ne peux pas ga­gner chaque an­née, mais c’était dé­ce­vant de fi­nir de cette fa­çon-là », a avoué lun­di le ma­rau­deur An­toine Pru­neau.

« Ce n’est pas une jour­née fa­cile. Ce n’est pas le scé­na­rio que j’avais en tête pour cette équipe. Nous n’avons tout sim­ple­ment pas été à la hau­teur. »

Beau­coup de ques­tions se­ront po­sées à Pru­neau et ses co­équi­piers dans les pro­chaines heures.

Est-ce que Tre­vor Har­ris se­ra de re­tour ? Il a beau avoir fra­cas­sé un re­cord de la LCF en ten­tant 60 passes dans une par­tie éli­mi­na­toire, le quart-ar­rière a connu son pire match de 2016. Les Ri­ders l’ont in­ter­cep­té deux fois. Mais ce chiffre au­rait pu être cinq ou six.

Est-ce que Brad Si­no­po­li vou­dra res­ter à Ot­ta­wa ? Même chose pour William Po­well, Tank Reed et Zack Evans ? Leur contrat vien­dra à échéance dans les pro­chaines se­maines. Même chose pour Ar­naud Gas­con-Na­don, qui a per­du son poste de par­tant au sein de la ligne dé­fen­sive en sep­tembre. Il ne mé­ri­tait pas pa­reil sort.

Est-ce que cette ré­tro­gra­da­tion va le convaincre de re­gar­der ailleurs ?

Puis il y a le re­ce­veur et spé­cia­liste des re­tours de bot­té Dion­tae Spen­cer, qui a été le meilleur joueur du Rouge et Noir en de­mi­fi­nale. Est-ce qu’il ten­te­ra sa chance dans la NFL en 2018 ?

EM­BAUCHES PEU PAYANTES

Les ques­tions les plus cor­sées risquent d’être ré­ser­vées à Mar­cel Des­jar­dins et Rick Camp­bell.

Non, leur poste n’est pas en dan­ger. Ils ont ob­te­nu cha­cun une pro­lon­ga­tion de contrat au dé­but de l’été. Ils de­meurent aus­si les ar­chi­tectes de la conquête de la coupe Grey en 2016.

Mais Des­jar­dins de­vra dé­fendre ses nom­breuses ac­qui­si­tions de la der­nière an­née qui ont dé­çues, de Kha­lil Bass à AJ Jef­fer­son en pas­sant par Quin­cy McDuf­fie. Les deux pre­miers ont été li­bé­rés tan­dis que le troi­sième a été or­di­naire.

En re­vanche, le DG a vu juste en em­bau­chant Spen­cer.

Puis il y a cette dé­ci­sion d’op­ter pour une jeune ter­tiaire au sein de la­quelle l’ex­pé­rience fai­sait cruel­le­ment dé­faut.

Le Rouge et Noir n’a pas ra­me­né les de­mis For­rest High­to­wer et Mit­chell White après leur li­bé­ra­tion dans la NFL. Les deux joueurs qui avaient oc­cu­pé un rôle clé dans la conquête de la coupe Grey se sont re­trou­vés res­pec­ti­ve­ment à Ed­mon­ton et To­ron­to.

Quant à Camp­bell, il de­vra dé­fendre la dé­ci­sion de son co­or­don­na­teur of­fen­sif Jaime Eli­zon­do de re­mettre le bal­lon seu­le­ment huit fois dans les mains de William Po­well en de­mi-fi­nale de l’Est.

On parle ici du deuxième de­mi of­fen­sif le plus pro­duc­tif de la LCF en sai­son ré­gu­lière. Pour­quoi s’éloi­gner d’une for­mule qui a per­mis à Ot­ta­wa de ga­gner sept de ses 10 matches pré­cé­dents ?

— AR­CHIVES, LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Le quart-ar­rière Tre­vor Har­ris se­ra-t-il de re­tour en 2018? Les Rough­ri­ders ont in­ter­cep­té deux de ses passes di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.