«C’EST UN MO­MENT HIS­TO­RIQUE»

Trois pro­jets de loi tou­chant la fran­co­pho­nie on­ta­rienne ont été dé­po­sés par le gou­ver­ne­ment de la mi­nistre Ma­rie-France La­londe.

Le Droit - - LA UNE - CHARLES-AN­TOINE GA­GNON ca­ga­gnon@le­droit.com

Le gou­ver­ne­ment de l’On­ta­rio a dé­po­sé mar­di à Queen’s Park trois pro­jets de loi très at­ten­dus s’adres­sant à la communauté fran­co­phone de la pro­vince, in­cluant un pour la créa­tion d’une uni­ver­si­té de langue fran­çaise à To­ron­to et un autre sur les ser­vices en fran­çais à la Ville d’Ot­ta­wa.

Le dé­pôt de ces lé­gis­la­tions s’est fait en concor­dance avec la pré­sen­ta­tion de l’énon­cé éco­no­mique du gou­ver­ne­ment Wynne en Chambre.

Le gou­ver­ne­ment li­bé­ral avait fait part de­puis un cer­tain temps de ses in­ten­tions de créer une nou­velle uni­ver­si­té en­tiè­re­ment gé­rée par et pour les fran­co­phones, et de mo­di­fier la loi concer­nant les ser­vices bi­lingues à Ot­ta­wa.

La nou­velle uni­ver­si­té s’ap­pel­le­ra l’Uni­ver­si­té de l’On­ta­rio fran­çais, a confir­mé le gou­ver­ne­ment. Sa mis­sion se­ra « de pro­po­ser une gamme de grades uni­ver­si­taires et de pro­grammes d’études en fran­çais pour pro­mou­voir le bie­nêtre lin­guis­tique, cultu­rel éco­no­mique et so­cial de ses étu­diants et de la communauté fran­co­phone de l’On­ta­rio », pré­cise le pro­jet de loi 177 ap­pe­lé Loi de 2017 pour un On­ta­rio plus fort et plus juste dans le­quel le pro­jet de loi sur l’uni­ver­si­té est en­châs­sé.

« C’est vrai­ment un mo­ment his­to­rique. Je pense que c’est une grande vic­toire pour toute la communauté fran­co-on­ta­rienne. J’ai vrai­ment des es­poirs à pro­pos que cette uni­ver­si­té de­vien­dra un maillon im­por­tant dans l’offre d’éducation post­se­con­daire en fran­çais en On­ta­rio », a ex­pli­qué la mi­nistre des Affaires fran­co­phones et dé­pu­tée d’Ot­ta­wa-Or­léans, Ma­rieF­rance La­londe.

« Je dois sou­li­gner le lea­der­ship et la vi­sion de la pre­mière mi­nistre Kath­leen Wynne et de la mi­nistre de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur Deb Mat­thews qui nous ont per­mis d’oser et d’al­ler en­core plus loin pour la communauté », a ajou­té la mi­nistre La­londe.

Un co­mi­té tech­nique qui se­ra di­ri­gé par Dyane Adam en­tre­ra en fonc­tion sous peu, a fait sa­voir Mme La­londe. Le co­mi­té se­ra char­gé de dé­ve­lop­per un plan d’affaires, un plan aca­dé­mique et la mise en place de l’uni­ver­si­té. Mme Adam avait pré­si­dé le Conseil de pla­ni­fi­ca­tion pour une uni­ver­si­té de langue fran­çaise.

VILLE D’OT­TA­WA

Le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial veut aus­si mo­di­fier la Loi de 1999 sur la Ville d’Ot­ta­wa afin que soit re­con­nu le ca­rac­tère bi­lingue de la ca­pi­tale ca­na­dienne.

La dé­pu­tée d’Ot­ta­wa-Va­nier, Na­tha­lie Des Ro­siers, avait dé­po­sé un pro­jet de loi pri­vé à cette fin plus tôt cette an­née. Le pro­jet de loi de mar­di pré­voit donc que le rè­gle­ment sur le bi­lin­guisme et la po­li­tique lin­guis­tique de la Ville se­ront en­châs­sés dans la Loi de 1999 sur la Ville d’Ot­ta­wa. Le maire d’Ot­ta­wa, Jim Wat­son, avait dé­jà in­di­qué qu’il ap­puyait le pro­jet de loi de la dé­pu­tée ot­ta­vienne, mais il s’op­pose à ce que la Ville de­vienne of­fi­ciel­le­ment bi­lingue.

Mme Des Ro­siers s’est dite « très heu­reuse » que le gou­ver­ne­ment ait re­pris son pro­jet de loi. Elle a in­di­qué qu’il s’agit d’une « belle vic­toire » pour le mou­ve­ment Ot­ta­wa bi­lingue.

Le pro­jet de loi om­ni­bus, Loi de 2017 pour un On­ta­rio plus fort et plus juste, pré­voit aus­si le trans­fert de la gou­ver­nance du Centre Jules-Lé­ger d’Ot­ta­wa du mi­nis­tère de l’Éducation aux conseils sco­laires fran­co­phones de la pro­vince. Le Centre as­sure la pres­ta­tion de ser­vices aux en­fants souf­frant de troubles de la vue ou de l’ouïe, ou ayant d’im­por­tants pro­blèmes d’ap­pren­tis­sage.

L’As­sem­blée de la fran­co­pho­nie de l’On­ta­rio (AFO) s’est dite « sou­la­gée » de voir ces trois pro­jets im­por­tants pour la communauté fran­co-on­ta­rienne de­ve­nir réa­li­té.

« C’est la pre­mière fois que la fran­co­pho­nie prend au­tant de place au sein d’une mise à jour éco­no­mique du gou­ver­ne­ment. Cette an­nonce est d’une im­por­tance consi­dé­rable pour la communauté fran­co-on­ta­rienne », a ré­su­mé le pré­sident de l’AFO, Ca­rol Jo­lin.

«Une belle vic­toire pour le mou­ve­ment Ot­ta­wa bi­lingue» — Na­tha­lie Des Ro­siers, dé­pu­tée d’Ot­ta­wa-Va­nier

— LA PRESSE CA­NA­DIENNE, ARCHIVES

La mi­nistre des Affaires fran­co­phones de l’On­ta­rio et dé­pu­tée d’Ot­ta­wa-0rléans, Ma­rie-France La­londe, a qua­li­fié le dé­pôt de trois pro­jets de loi sur la fran­co­pho­nie on­ta­rienne de «mo­ment his­to­rique».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.