L’im­pôt des PME ré­duit de concert avec la hausse du sa­laire mi­ni­mum

Le Droit - - ACTUALITÉS -

TO­RON­TO — En ayant en tête les pro­chaines élec­tions prin­ta­nières dans la pro­vince, le gou­ver­ne­ment li­bé­ral de l’On­ta­rio ré­dui­ra l’im­pôt des pe­tites en­tre­prises dans le cadre de nou­veaux in­ves­tis­se­ments de 500 mil­lions $ vi­sant à as­sou­plir la tran­si­tion vers la hausse du sa­laire mi­ni­mum.

Le mi­nistre des Fi­nances, Charles Sou­sa, a dé­voi­lé le plan du gou­ver­ne­ment dans l’énon­cé éco­no­mique de l’au­tomne, mar­di après-mi­di. Le taux d’im­po­si­tion pour les pe­tites en­tre­prises pas­se­ra de 4,5 % à 3,5 % à par­tir du 1er jan­vier 2018, et éga­le­ment le pre­mier jour de l’an­née, le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial aug­men­te­ra le sa­laire mi­ni­mum de 11,60 $ à 14 $.

Des dé­trac­teurs de la vaste ré­forme du tra­vail pré­sen­tée en mai ap­pe­laient à des ré­duc­tions d’im­pôt de­puis des mois pour per­mettre aux en­tre­prises d’ab­sor­ber les coûts.

Le plan du gou­ver­ne­ment mè­ne­ra éven­tuel­le­ment à un sa­laire mi­ni­mum de 15 $ l’heure le 1er jan­vier 2019.

M. Sou­sa a af­fir­mé que le gou­ver­ne­ment ne frei­ne­rait pas ses en­ga­ge­ments, et qu’une aug­men­ta­tion du sa­laire mi­ni­mum ne pou­vait « pas at­tendre ».

Dans le cadre de son plan pour les pe­tites en­tre­prises de 500 mil­lions $, le mi­nistre a in­di­qué que la pro­vince dé­ter­mi­ne­ra un tiers de ses dé­penses en ap­pro­vi­sion­ne­ment de biens et de ser­vices de­vant ve­nir des pe­tites et moyennes en­tre­prises d’ici 2020.

Le gou­ver­ne­ment dé­pen­se­ra 124 mil­lions $ sur trois ans afin d’ai­der les en­tre­prises comp­tant moins de 100 em­ployés à em­bau­cher des jeunes âgés de 15 à 29 ans. Le gou­ver­ne­ment paie­ra des in­ci­ta­tifs fi­nan­ciers de 1000 $ pour chaque tra­vailleur em­bau­ché et un autre 1000 $ pour chaque tra­vailleur re­te­nu pen­dant au moins six mois par une pe­tite en­tre­prise.

« Nous vou­lons aus­si ai­der les jeunes à dé­ni­cher un em­ploi va­lo­ri­sant. Pour trouver leur pre­mier em­ploi, ou réa­li­ser les pre­mières étapes pour bâ­tir leur car­rière. Et nous vou­lons sou­te­nir les pe­tites en­tre­prises qui em­bauchent ces jeunes », a fait va­loir le mi­nistre.

Le Bu­reau du di­rec­teur de la res­pon­sa­bi­li­té fi­nan­cière de l’On­ta­rio, or­ga­nisme d’ana­lyse de la si­tua­tion fis­cale, avait éva­lué que plus de 50 000 per­sonnes ris­quaient de perdre leur em­ploi en rai­son de l’aug­men­ta­tion du sa­laire mi­ni­mum.

M. Sou­sa a aus­si sou­te­nu que le bud­get 2018 se­rait équi­li­bré — de même que pour les deux an­nées sub­sé­quentes.

— LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Le mi­nistre des Fi­nances de l’On­ta­rio, Charles Sou­sa, a dé­voi­lé le plan de son gou­ver­ne­ment dans son énon­cé éco­no­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.