Dis­cus­sions ani­mées à l’hô­tel de ville

Le Droit - - ACTUALITÉS - DA­NIEL LE­BLANC dle­blanc@le­droit.com

Af­fir­mer que le pro­jet de construc­tion d’un re­fuge de l’Armée du Sa­lut dans le sec­teur Va­nier sou­lève les pas­sions re­lève de l’eu­phé­misme.

Le co­mi­té d’ur­ba­nisme de la Ville d’Ot­ta­wa en a la preuve fla­grante de­puis mar­di, pre­mier de trois jours où les op­po­sants et les dé­fen­seurs du concept ont une ul­time chance de pré­sen­ter leurs ar­gu­ments avant que les élus ne tranchent.

Le pro­jet de l’or­ga­nisme de dé­mé­na­ger son re­fuge ac­tuel­le­ment sis dans le mar­ché By sur le ter­rain si­tué au 333, che­min de Mon­tréal, dans le sec­teur Va­nier, créé la contro­verse de­puis le jour juin der­nier.

Mar­di, 165 per­sonnes, du ja­mais vu ou presque, se sont ins­crites pour faire va­loir leur point de vue à la Ville. Le co­mi­té sié­ge­ra, à moins d’avis contraire, jus­qu’à la fin de la se­maine, ex­cep­tion faite de jeu­di. Les gens ont dû être en­tas­sés dans deux salles dis­tinctes.

La Ville a d’abord ré­ité­ré qu’elle re­com­man­dait que le pro­jet de centre mul­ti­fonc­tion­nel com­pre­nant deux ailes de trois et six étages soit ac­cep­té parce qu’il res­pecte la ré­gle­men­ta­tion d’ur­ba­nisme. Elle a aus­si mis en garde les élus que si des consi­dé­ra­tions qui ne sont pas liées à l’uti­li­sa­tion du sol de­vaient in­fluen­cer la dé­ci­sion, la Com­mis­sion des affaires mu­ni­ci­pales de l’On­ta­rio pour­rait ren­ver­ser la dé­ci­sion ad­ve­nant que celle-ci soit por­tée en ap­pel.

Pro­fes­seur en psy­cho­lo­gie à l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, Tim Au­bry fait par­tie des gens qui ont dé­fi­lé au mi­cro. Il af­firme que l’une des grandes la­cunes est que le re­fuge pour hommes est de trop grande taille.

« Nous sa­vons qu’on y ac­cueille les ci­toyens les plus mar­gi­na­li­sés de notre so­cié­té, alors quand vous en aug­men­tez le nombre de fa­çon si­gni­fi­ca­tive, ça ag­grave leur mar­gi­na­li­sa­tion », a-t-il plai­dé.

Ex-in­fir­mière et ré­si­dente du sec­teur, Su­zanne Lé­pine croit que l’Armée du Sa­lut n’a pas te­nu compte des ré­per­cus­sions qu’un tel pro­jet au­ra dans un quar­tier où de nom­breuses per­sonnes vivent sous le seuil de la pau­vre­té, ma­jo­ri­tai­re­ment des femmes.

« Est-ce qu’il y au­ra da­van­tage d’hommes in­toxi­qués dans nos parcs ? Plus de cas d’har­cè­le­ment sexuel en­vers les ado­les­centes ? La por­tée et l’éten­due du pro­jet fait en sorte qu’il se­rait im­pos­sible d’as­su­rer la co­hé­sion et la via­bi­li­té d’une communauté qui a tra­vaillé fort pour chan­ger son vi­sage. Ça au­rait un im­pact des­truc­teur pour les gé­né­ra­tions à ve­nir », a-t-elle lan­cé.

Ma­rie-Jo­sée Houle, di­rec­trice gé­né­rale de l’or­ga­nisme Action-Lo­ge­ment, dont les bu­reaux sont si­tués à quelques mètres du site, croit de son cô­té que le pro­jet ré­pon­dra aux be­soins.

« Les re­fuges de­vraient se trouver là où sont les gens aux­quels ils viennent en aide », dit-elle.

Mi­traillé de ques­tions par plu­sieurs élus, en par­ti­cu­lier Ma­thieu Fleu­ry, le di­rec­teur gé­né­ral du Centre Booth de l’Armée du Sa­lut a ré­pé­té que le pro­jet était no­va­teur et que l’ac­tuel bâ­ti­ment où loge l’or­ga­nisme de­puis 54 ans était désuet.

« Le nou­veau concept est axé sur la di­gni­té, ce se­rait le dé­but d’une nou­velle ère. Je crois que peu im­porte où nous pro­po­se­rions ce pro­jet, il sus­ci­te­rait de l’op­po­si­tion, alors l’im­por­tant pour moi est de pour­suivre le dia­logue », a-t-il af­fir­mé, ajou­tant que la com­pi­la­tion de don­nées confi­den­tielles dont les codes pos­taux per­met de conclure qu’une bonne part des usa­gers pro­viennent de Va­nier.

Une ving­taine d’autres per­sonnes se sont ex­pri­mées jus­qu’à main­te­nant, la ma­jo­ri­té s’op­po­sant au pro­jet. Les dis­cus­sions se pour­sui­vront mer­cre­di dans ce dos­sier qui a entre autres me­né à la créa­tion du groupe SOS Va­nier.

— PA­TRICK WOOD­BU­RY, LE DROIT

Plu­sieurs di­zaines de ré­si­dents étaient pré­sents dans la salle du conseil mu­ni­ci­pal d’Ot­ta­wa, mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.