Ar­ro­gance d’une néo­phyte ?

Le Droit - - ACTUALITÉS -

La nou­velle élue dans le sec­teur Ayl­mer, Au­drey Bu­reau, af­fiche un sans gêne et une ar­ro­gance peu sou­hai­tables à la suite de son élec­tion. Son 77 % d’ap­pro­ba­tion est en grande par­tie re­de­vable au fait que la ma­jo­ri­té des gens de son sec­teur est ré­frac­taire a un par­ti mu­ni­ci­pal et non à ses ca­pa­ci­tés de les re­pré­sen­ter. Seul l’ave­nir di­ra si elle mé­rite ce poste.

Mme Bu­reau a un nom (NDLR: elle est la fille de l’ex­maire Marc Bu­reau), elle au­ra à se faire un pré­nom. La dé­faite de Ri­chard Bégin, re­con­nu pour son in­tel­li­gence po­li­tique, crée­ra un vide au conseil mu­ni­ci­pal.

Nos conci­toyens d’Ayl­mer ont vo­té pour Maxime Ped­neaud-Jo­bin, tout en ne vou­lant pas de par­ti po­li­tique ; j’avoue ne pas com­prendre leur rai­son­ne­ment. Heu­reu­se­ment que cer­tains des « in­dé­pen­dants » ré­flé­chi­ront avant de s’op­po­ser sys­té­ma­ti­que­ment aux pro­po­si­tions du maire ; belle sa­gesse et pos­si­bi­li­té d’en­tente. Les ci­toyens ne veulent pas su­bir des guerres in­tes­tines ne ser­vant qu’à l’op­po­si­tion pour de l’op­po­si­tion. Ce se­rait très contre­pro­duc­tif.

N. Mas­si­cotte, Ga­ti­neau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.