Dure sai­son à Bel­le­ville aus­si

Le Droit - - LES SÉNATEURS - MARC BRAS­SARD mbras­sard@le­droit.com

Comme à Ot­ta­wa, la sai­son qui s’est ter­mi­née di­manche n’a pas été fa­cile pour les Se­na­tors de Bel­le­ville.

La nou­velle for­ma­tion de la Ligue amé­ri­caine de ho­ckey a ter­mi­né au sixième rang (de­van­çant seule­ment le Ro­cket de La­val, club-école du Ca­na­dien de Mon­tréal) de la di­vi­sion Nord de ce cir­cuit, et au 28e rang sur 30 clubs avec un dos­sier de 29-42-5 pour 63 points de clas­se­ment en 76 matches. Leur pour­cen­tage de vic­toire de, 414 était tout juste su­pé­rieur à ce­lui de, 408 du « grand club ».

L’équipe di­ri­gée pour une deuxième an­née de suite par Kurt Klei­nen­dorst a tout juste fait mieux qu’à sa der­nière sai­son à Bin­gham­ton l’an pas­sé (dos­sier de 28-44-4, 60 points).

Le di­rec­teur gé­né­ral ad­joint des Sé­na­teurs Ran­dy Lee, qui est res­pon­sable du club de Bel­le­ville, n’a pas re­tour­né un mes­sage du Droit lun­di, mais il a dé­cla­ré en en­tre­vue à la ra­dio de CJBQ qui dif­fuse les par­ties des « pe­tits Se­na­tors » qu’il est quand même sa­tis­fait de leur cam­pagne 2017-2018.

« D’un point de vue de dé­ve­lop­pe­ment des joueurs, la sai­son a été très bonne. Nous avons étu­dié tous les joueurs et il y en a peut-être deux pour qui j’ai des in­quié­tudes, qui n’ont pas pro­gres­sé au point où je pen­sais qu’ils l’au­raient fait, a-t-il dé­cla­ré. J’aime le fait que nos jeunes joueurs se sont amé­lio­rés, ils ont joué beau­coup de mi­nutes et tous ceux qui ont mon­té à Ot­ta­wa ont fait bonne fi­gure, se­lon nos en­traî­neurs à Ot­ta­wa. »

Pas moins de 17 joueurs qui ont pas­sé du temps à Bel­le­ville ont été rap­pe­lés à un mo­ment ou un autre par le club de la ca­pi­tale na­tio­nale, la meilleure his­toire à suc­cès étant évi­dem­ment le dé­fen­seur re­crue Tho­mas Cha­bot, qui a fait un sé­jour de 13 matches à Bel­le­ville en dé­but de sai­son avant de s’im­po­ser à la ligne bleue de l’équipe pour le reste de la sai­son, avec ses 9 buts et 25 points en 63 matches dans la LNH.

Mais il y en a d’autres, a no­té Lee. « Max McCor­mick s’est éta­bli comme un joueur de la LNH à tous les jours. Ben Har­pur a été ré­com­pen­sé avec un contrat à sens unique de deux ans. C’est phé­no­mé­nal qu’un to­tal de 17 joueurs aient été rap­pe­lés à Ot­ta­wa à un mo­ment ou un autre, ils ont bien fait », dit-il.

Ce­lui-ci ex­plique les dif­fi­cul­tés à ga­gner au ni­veau de la LAH no­tam­ment par des pro­blèmes de­vant le fi­let, une la­cune que le club pen­sait avoir ré­glée en met­tant sous contrat l’an­cien de la KHL Dan­ny Tay­lor.

« Il y a eu des pro­blèmes de­vant le fi­let alors qu’il a fal­lu gé­rer quatre gar­diens, ce qui était de la faute de la di­rec­tion, et non des gar­diens », es­time-t-il. L’an­cien Sé­na­teur An­drew Hammond a pas­sé une bonne par­tie de la sai­son à Bel­le­ville même après avoir été cé­dé à l’Ava­lanche du Co­lo­ra­do dans l’échange de Matt Duc­hene, alors que l’es­poir Mar­cus Hog­berg ain­si que Ch­ris Dried­ger se sont pro­me­né entre Bel­le­ville et Bramp­ton, dans la ligue East Coast. Et ça, c’était avant l’ar­ri­vée dans le por­trait de l’es­poir de 19 ans ac­quis dans la tran­sac­tion qui a en­voyé De­rick Bras­sard à Pitts­burgh, Fi­lip Gus­tavs­son, qui a bien fait en fin de sai­son (fiche de 2-4, moyenne de 3,01 et taux d’efficacité de, 912 en sept matches).

« Nos uni­tés spé­ciales n’ont pas été as­sez bonnes non plus, on sait ça. On pen­sait avoir un club ca­pable d’as­pi­rer à une par­ti­ci­pa­tion aux sé­ries, on va main­te­nant dé­cor­ti­quer tout ça pour dé­ter­mi­ner pour­quoi ça n’est pas ar­ri­vé », a ajou­té Lee.

À la fin de la cam­pagne, Lee et Klei­nen­dorst ont nom­mé Jim O’Brien en tant que joueur le plus utile au club, Co­lin White comme re­crue par ex­cel­lence et Pa­trick Sie­loff à titre de meilleur dé­fen­seur de l’équipe. Fi­lip Ch­la­pik a été le meilleur comp­teur de l’équipe avec 32 points, dont 11 buts, en 52 matches. Meilleur bu­teur avec 20 buts, l’at­ta­quant Ga­briel Ga­gné « a eu d’ex­cel­lents mo­ments au cours de la sai­son, mais il a en­core beau­coup de tra­vail à faire sur son jeu », es­time Lee.

— PA­TRICK WOODBURY, AR­CHIVES LE DROIT

À l’ins­tar du «grand club», les Se­na­tors de Bel­le­ville ont connu une sai­son dif­fi­cile à leur pre­mière an­née dans la Ligue amé­ri­caine de Ho­ckey.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.