LA REN­TRÉE TÉLÉ HORS QUÉ­BEC

Le Franco - - LA UNE - PAR JEAN-PIERRE DUBÉ (FRANCOPRESSE)

L’offre té­lé­vi­suelle de l’au­tomne est lan­cée dans l’in­quié­tude. Les pro­duc­teurs se mo­bi­lisent pour dé­fendre la clause d’ex­cep­tion cultu­relle at­ta­quée par Wa­shing­ton dans les pour­par­lers sur l’Ac­cord de libre-échange nord-amé­ri­cain (ALÉNA). Ils pressent éga­le­ment Ot­ta­wa de taxer les géants du Web (le GAFA : Google, Ama­zon, Fa­ce­book, Apple, Net­flix, You­tube, Spo­ti­fy et autres) pour fi­nan­cer ce sec­teur vi­tal. Mal­gré les dif­fi­cul­tés, le nombre de pro­duc­teurs hors Qué­bec aug­mente ain­si que leur por­te­feuille de pro­jets.

En deux ans, l’Al­liance des pro­duc­teurs fran­co­phones du Ca­na­da (APFC) est pas­sé de 16 à 23 membres. Les nou­velles sé­ries au pe­tit écran re­flètent une hausse du conte­nu pro­duit en mi­lieu mi­no­ri­taire.

« L’ar­ri­vée de la chaine Unis a per­mis d’ac­croitre le mem­ber­ship, ex­plique le pré­sident de l’Al­liance, Jean-Claude Bel­le­feuille. On a de nou­veaux membres en Nou­velle-Écosse (4e Mur), à Terre-Neuve et La­bra­dor (Si­belle Pro­duc­tions) et au Yu­kon (World Wide Me­dia). Ça nous per­met d’ajou­ter au conte­nu ca­na­dien. Mais rien n’est par­fait. »

Comme les autres ar­ti­sans de la télé, les pro­duc­teurs de­meurent sur le qui-vive tant que le fé­dé­ral n’au­ra pas an­non­cé son ap­pui au mi­lieu cultu­rel. En­tre­temps, ils se sont adap­tés au vi­rage nu­mé­rique, se­lon le pro­duc­teur de Monc­ton.

« On est en stand­by tant que le mi­nis­tère du Pa­tri­moine n’au­ra pas dé­fi­ni le conte­nu ca­na­dien. En at­ten­dant, toutes les dé­ci­sions du CRTC [Conseil de la ra­dio­dif­fu­sion et des té­lé­com­mu­ni­ca­tions ca­na­diennes], c’est un peu un dé­dale. Est-ce qu’on va con­ti­nuer avec les mêmes ou­tils pour fi­nan­cer les pro­jets ? Est-ce que Net­flix et les autres vont par­ti­ci­per ? »

Même si la mi­nistre Mé­la­nie Jo­ly re­jette ca­té­go­ri­que­ment l’idée d’im­po­ser les dis­tri­bu­teurs amé­ri­cains, les membres de l’in­dus­trie cultu­relle pour­suivent le com­bat. En­tre­temps, Google songe à un siège so­cial à Van­cou­ver et Ama­zon lorgne Mon­tréal.

C’est tou­jours une ques­tion d’ar­gent, note Jean-Claude Bel­le­feuille. « On a tou­jours nos cham­pions, Unis, SRC et dans une moindre me­sure TFO, qui s’oriente vers le nu­mé­rique. On a aus­si Ca­nal D, Ca­nal Z, Vrak et His­to­ria. Mais on a at­teint un point de sa­tu­ra­tion, on ne peut pas al­ler plus loin. »

Pour l’exer­cice du prin­temps 2017, un to­tal de 13,8 mil­lions $ de de­mandes ont été faites au Fonds des mé­dias du Ca­na­da pour les 8 mil­lions $ dis­po­nibles. « Il y a au­tant de pro­duc­tions, mais les bud­gets par pro­jet sont à la baisse, sou­ligne-t-il. Au ni­veau de l’Al­liance, on va tra­vailler avec Pa­tri­moine ca­na­dien cette an­née afin d’aug­men­ter le ni­veau de pro­duc­tion en mi­lieu mi­no­ri­taire. »

Les dif­fi­cul­tés sont par­fois ac­com­pa­gnées de bonnes nou­velles. Des membres de l’APFC ont pro­duit cette an­née deux sé­ries pour en­fants (Agro­fun et Amé­lie et Cie). Et du ja­mais vu : trois autres pro­duc­teurs (Sla­lom d’Ot­ta­wa, ain­si que Mo­zus et Bel­le­feuille de Monc­ton) ont ob­te­nu le feu vert pour lan­cer la pro­duc­tion de trois sé­ries dra­ma­tiques.

Le re­fus d’Ot­ta­wa de taxer les mil­liards de re­ve­nus ca­na­diens des géants du Web a été an­non­cé au tout dé­but de la ré­vi­sion de la po­li­tique en 2016. La dé­ci­sion n’a pas chan­gé mal­gré le consen­sus au sein du pu­blic, de l’in­dus­trie cultu­relle et des pro­vinces.

Mais Mé­la­nie Jo­ly en­tend te­nir compte des in­quié­tudes de la classe créa­tive afin de pré­ser­ver la culture ca­na­dienne par­mi « les élé­ments de l’ALENA que les Ca­na­diens jugent es­sen­tiels dans l’in­té­rêt na­tio­nal ».

Le 18 sep­tembre, la mi­nistre a te­nu à Mon­tréal une consul­ta­tion au­près de « scé­na­ristes, mu­si­ciens, ar­tistes, édi­teurs et autres joueurs clés ».

Si l’ex­cep­tion cultu­relle ve­nait à dis­pa­raitre de l’ALENA, Ot­ta­wa ne pour­rait plus sub­ven­tion­ner l’in­dus­trie di­rec­te­ment.

La sé­rie de six épi­sodes Comment de­ve­nir adulte de Woo­kie Films (Win­ni­peg), est dif­fu­sée cet au­tomne sur la chaine Unis. Dans la pho­to, Ré­mi, Va­nes­sa, Si­mon et Bréanne pré­parent la ren­trée au Col­lège Louis-Riel. (Pho­to : Woo­kie Films)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.