IM­MI­GRA­TION

Le Franco - - IMMIGRATION | JEUNESSE -

BI­LAN SUR L’IM­MI­GRA­TION FRAN­CO­PHONE DANS L’OUEST CA­NA­DIEN

Le Bu­reau de la re­cherche du Cam­pus Saint-Jean a pré­sen­té, le 26 jan­vier, la pre­mière confé­rence sur le thème de l’im­mi­gra­tion fran­co­phone dans les ter­ri­toires et l’Ouest ca­na­dien. La ren­contre a per­mis de faire le point sur dix ans d’ac­cueil et de ser­vice, mais aus­si de mettre en avant cer­taines ques­tions quant à l’ave­nir de l’im­mi­gra­tion, no­tam­ment en Al­ber­ta.

« L’im­mi­gra­tion est l’un des en­jeux fondamentaux de la so­cié­té ca­na­dienne », avait sou­li­gné Pau­lin Mu­la­tris, vi­ce­doyen prin­ci­pal au CSJ. Ini­tier de tels dia­logues semble donc es­sen­tiel. La confé­rence a été l’oc­ca­sion de dé­ga­ger cer­taines pistes d’ac­tion : be­soins des or­ga­nismes d’ac­cueil, adap­ta­tion des ser­vices, créa­tion d’un or­ga­nisme chef de file en la ma­tière, ou en­core re­dé­fi­ni­tion du RIFA. LA FRAP, PRÉOCCUPÉE PAR LE DOS­SIER IM­MI­GRA­TION

À la suite de la confé­rence Im­mi­gra­tion fran­co­phone dans les ter­ri­toires et l’Ouest ca­na­dien du Cam­pus SaintJean en jan­vier 2017, le pré­sident de l’as­so­cia­tion Francophonie Al­ber­taine Plu­rielle, Al­phonse Aho­la, a ré­agi : « Com­ment gé­rer les im­mi­grants sans les im­mi­grants », avait-il ques­tion­né.

Le res­pon­sable sou­li­gnait le manque de conti­nui­té et de sui­vi dans le che­mi­ne­ment des nou­veaux ar­ri­vants. Il a aus­si ex­pri­mé son re­gret de voir que la par­ti­ci­pa­tion des im­mi­grants était bien faible. « Être ac­teur et non spec­ta­teur de si­tua­tions vé­cues au quo­ti­dien », dé­fen­dait-il.

Dans ce do­maine, le Ré­seau en im­mi­gra­tion fran­co­phone de l’Al­ber­ta (RIFA) sous l’égide à l’époque de l’ACFA pro­vin­ciale avait été alors poin­té du doigt. L’or­ga­nisme lan­ce­ra par la suite le pas­se­port Bien­ve­nue en Al­ber­ta. Ce der­nier a été mis en place afin de per­mettre aux im­mi­grants d'iden­ti­fier et de s’orien­ter vers les dif­fé­rents or­ga­nismes fran­co­phones. Il s’agi­ra de voir si le nou­vel ou­til pour­ra rendre compte de la confi­gu­ra­tion des ser­vices dans la com­mu­nau­té.

RÉ­FORME DU RIFA : L’OR­GA­NISME EN MARCHE VERS L’AU­TO­NO­MIE !

Tous les membres du Ré­seau en im­mi­gra­tion fran­co­phone de l’Al­ber­ta (RIFA) se sont ras­sem­blés, le 26 mai, au Cam­pus Saint-Jean. Cette concertation sur in­vi­ta­tion de l’ACFA pro­vin­ciale, s’est dé­rou­lée à huis clos. L’en­jeu qui res­sort prin­ci­pa­le­ment de cette ren­contre est la nou­velle au­to­no­mie du RIFA dans le dos­sier sur l’im­mi­gra­tion. M. Aho­la pré­sident de la Francophonie al­ber­taine plu­rielle (FRAP) a te­nu à pré­ci­ser ra­pi­de­ment la po­si­tion de l’or­ga­nisme. « La FRAP n’a pas l’in­ten­tion de rem­pla­cer l’ACFA pro­vin­ciale, ni de pré­sen­ter sa can­di­da­ture pour être l’agent fis­cal du RIFA », a-t-il cla­ri­fié.

Le co­mi­té per­ma­nent a de­puis été dis­sout afin de lais­ser place à un nou­veau groupe de tra­vail com­po­sé de treize membres. Une dé­marche d’étude a de­puis été en­ga­gée afin d’exa­mi­ner les mo­dèles exis­tants de gou­ver­nance et de ges­tion et pro­po­ser un mo­dèle viable pour le RIFA. Le pro­ces­sus suit son cours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.