JEU­NESSE

Le Franco - - IMMIGRATION | JEUNESSE -

45 ANS DU FJA: UNE JEU­NESSE QUI NE VIEILLIT PAS !

Le 2 dé­cembre der­nier, près d’une cen­taine de per­sonnes, dont trois des fon­da­teurs de l’or­ga­nisme, Paul Pel­chat, Su­zanne Bu­geaud et Da­niel Pou­lin, se sont joints à Francophonie jeu­nesse de l’Al­ber­ta (FJA) pour cé­lé­brer leur 45e an­ni­ver­saire à La Ci­té fran­co­phone d’Edmonton. Une soi­rée riche en sou­ve­nirs et en émo­tions où fut pré­sen­tée l’his­toire de FJA écrite par France Le­vas­seur-Oui­met. Fon­dée en 1972 par quatre jeunes fran­co­phones, FJA n’a ces­sé de s’im­pli­quer dans di­vers ac­ti­vi­tés liés au do­maine de l’édu­ca­tion ain­si qu’à la vie so­ciale des jeunes de la com­mu­nau­té. « FJA fait tout dans le sens que notre por­tée est large… FJA est par­tout en rai­son que plu­sieurs jeunes sont membres et s’en­gagent dans di­vers do­maines…. FJA n’a pas vrai­ment de spé­cia­li­té et c’est ça la beau­té de la chose », en a conclue Mar­tin Krei­ner, pré­sident ac­tuel de FJA. LA JEU­NESSE FRAN­CO­PHONE POUR DA­VAN­TAGE D’IN­CLU­SION

Du 16 au 19 fé­vrier, la 7e édi­tion du Fo­rum jeu­nesse pan­ca­na­dien s’est dé­rou­lée à Cal­ga­ry, réunis­sant plus de 80 jeunes ve­nus de tout le pays. Pour la pre­mière fois dans l’his­toire du fo­rum, toutes les pro­vinces et ter­ri­toires étaient re­pré­sen­tés.

Or­ga­ni­sé par la Fé­dé­ra­tion de la jeu­nesse ca­na­dien­ne­fran­çaise (FJCF), le fo­rum a of­fert la pos­si­bi­li­té aux jeunes de par­ti­ci­per à plu­sieurs confé­rences et ate­liers sous le thème du Ca­na­da de de­main. L’un des ob­jec­tifs était d’ai­der les jeunes à dres­ser une liste d’ac­tions concrètes à mettre en oeuvre dans leur com­mu­nau­té.

En outre, il a été beau­coup ques­tion de l’ac­cep­ta­tion des dif­fé­rences, no­tam­ment vis-àvis des ac­cents fran­co­phones au pays. La no­tion d’in­clu­sion a éga­le­ment été illus­trée par l’ate­lier ani­mé par Francophonie Jeu­nesse Al­ber­ta (FJA) sur la di­ver­si­té sexuelle. D’ailleurs, la ques­tion LGBTQ a été re­te­nue par les par­ti­ci­pants comme l’un des en­jeux du fu­tur, de même que la san­té men­tale, l’en­vi­ron­ne­ment et la condi­tion des femmes au tra­vail. Au­tant de dé­fis à re­le­ver pour la gé­né­ra­tion de de­main.

LES JEUX ONT EN­FLAM­MÉ LES JEUNES !

Les Jeux fran­co­phones de l’Al­ber­ta ont ras­sem­blé plus de 600 per­sonnes du 12 au 14 mai à l’école Sain­teMar­gue­rite-Bour­geoys à Cal­ga­ry. Or­ga­ni­sé par la Fé­dé­ra­tion du sport fran­co­phone de l’Al­ber­ta (FSFA), ce grand évé­ne­ment a une nou­velle fois don­né aux jeunes l’oc­ca­sion de se me­su­rer dans de nom­breuses com­pé­ti­tions spor­tives et leur a per­mis d’ex­pri­mer toute leur fier­té.

Cette 23e édi­tion des Jeux au­ra été mar­quée par l’ar­ri­vée d’un vo­let mu­sique en par­te­na­riat avec Ra­dio-Ca­na­da et le Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal de l’Al­ber­ta. Le mo­ment fort est de­meu­ré l’en­trée des dé­lé­ga­tions dans le gym­nase lors de la­quelle chaque dé­lé­ga­tion a ar­bo­ré ses cou­leurs et a af­fi­ché sa fier­té fran­co­phone.

Si l’im­por­tant était de par­ti­ci­per, c’est la zone de Bon­ny­ville, Cold Lake et Pla­mon­don qui a rem­por­té le prix de la dé­lé­ga­tion pour avoir ac­cu­mu­lé le plus grand nombre de points, toutes com­pé­ti­tions spor­tives confon­dues. Le prix de l’ami­tié a été dé­cer­né à la dé­lé­ga­tion de Fort McMurray, et le prix in­ter­ac­tion, lui, a été re­mis à la zone d’Edmonton qui comp­ta­bi­li­sait le plus de points liés aux dé­fis Fa­ce­bookIns­ta­gram.

Les Jeux de 2018 au­ront lieu à Edmonton du 11 au 13 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.