IL­LU­SION : AU­DA­CIEUX ET COU­RA­GEUX

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

Le ven­dre­di 26 et le sa­me­di 27 jan­vier, l’au­teure émer­gente Va­lé­cia Pé­pin a don­né une pre­mière lec­ture de son tra­vail d’écri­vaine en duo avec l’ar­tiste Mi­reille Mo­quin. C’est au coeur de la salle de spec­tacle de l’UniT­héâtre que ce tan­dem fé­mi­nin a su ra­con­ter avec jus­tesse le che­mi­ne­ment dif­fi­cile, com­plexe et re­belle d’une jeune femme en quête d’elle-même. Ren­contre!

« Riche, pro­vo­cant, émo­tif, pro­pice à l’ex­pres­sion théâ­trale, un dé­but fort pour une au­teure émer­gente », s’ex­prime le di­rec­teur gé­né­ral de l’UniT­héâtre Brian Doo­ley. Pas moins de 35 per­sonnes sont ve­nues tendre l’oreille ven­dre­di der­nier, afin d’écou­ter l’ex­pé­rience d’une jeune femme qui a connu l’en­fer de la pros­ti­tu­tion. « Je ne vou­lais pas que ce­la soit une pièce de vic­ti­mi­sa­tion », pré­cise d’em­blée le met­teur en scène. Loin du pa­thos, c’est un tra­vail en­ga­gé et de sen­si­bi­li­sa­tion qui a été pré­sen­té aux spec­ta­teurs. À la fin de cette lec­ture, c’est un pu­blic tout aus­si en­ga­gé qui a sou­hai­té ai­der l’au­teure dans la conti­nui­té de ce pro­ces­sus ar­tis­tique. « Les gens ont des­si­né des scènes suite à la dis­cus­sion, com­ment on va ame­ner ça en une pièce de théâtre », re­late l’écri­vaine. Le thème de la pe­tite fille in­té­rieure est sou­vent re­ve­nu du­rant les dis­cus­sions de ven­dre­di et de sa­me­di soir der­nier. «J’au­rai pu dé­crire en­core plus d’émo­tions, je pense que ça de­vra être un tra­vail per­son­nel, l’écri­ture n’a pas été fa­cile. Ce­la m’a fait re­vivre plein de choses, il faut que j’aille au fond de ça pour ré­pondre à la de­mande du pu­blic », ana­lyse l’au­teure. Du­rant la lec­ture, de courts mor­ceaux de musique ont ponc­tué le ré­cit par­fois poi­gnant, don­nant une res­pi­ra­tion à point nom­mé au texte. Ces mor­ceaux choi­sis re­pré­sentent tout un sym­bole, puisque ce sont des chan­sons qui ont cor­res­pon­du à cette pé­riode pré­cise de la vie de l’au­teur. L’émo­tion était aus­si au ren­dez-vous, la co-in­ter­prète Mi­reille Mo­quin n’a pas su tou­jours re­te­nir ses larmes lors de cer­tains pas­sages du texte. Des pauses qui ont été aus­si né­ces­saires pour l’au­teure et in­ter­prète Va­lé­cia Pé­pin. L’émo­tion par­ta­gée du­rant cette lec­ture, a non seule­ment tou­ché le pu­blic, mais a aus­si sus­ci­té son in­té­rêt. « C’est le genre d’his­toires que l’on en­tend dans des films, dans des do­cu­men­taires, ils n’ont pas la chance que la per­sonne soit là pour ré­pondre à leurs ques­tions », ex­plique Mlle Pé­pin. Cette his­toire touche tout le monde, car ce ré­cit met en avant l’idée que ça n’ar­rive pas qu’aux autres. « Le cou­rage de mettre en scène son his­toire de fa­çon pro­vo­cante, avec la vo­lon­té de par­ta­ger avec son pu­blique, touche bien à la ques­tion d’uni­ver­sa­li­té », sou­ligne Brian Doo­ley. Si M. Doo­ley sa­lue la per­ti­nence et le cou­rage de l’au­teure émer­gente, Mlle Pé­pin s'at­tel­le­ra dans les pro­chaines se­maines à l’éla­bo­ra­tion de sa pièce.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.