NOTRE LEGS AUX GÉ­NÉ­RA­TIONS FU­TURES

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

"Notre Legs aux gé­né­ra­tions fu­tures", un pro­jet ini­tié par la Fé­dé­ra­tion des aî­nés fran­co-al­ber­tains (FAFA) et or­ga­ni­sé dans le cadre du thé du club de l’Ami­tié de la Pa­roisse SaintT­ho­mas, le 8 fé­vrier der­nier a ac­cueilli près de 37 per­sonnes. L’ob­jec­tif de cette pré­sen­ta­tion : per­mettre aux jeunes re­trai­tés et aux aî­nés de trans­mettre leur his­toire.

« Trans­mettre une his­toire in­di­vi­duelle qui crée­ra une his­toire col­lec­tive », ré­sume en quelques mots Eloi DeGrâce. L’in­ter­ve­nant est ve­nu faire une pré­sen­ta­tion sur le thème de lais­ser sa spi­ri­tua­li­té en hé­ri­tage.

De­nis Per­reaux, di­rec­teur de la So­cié­té his­to­rique fran­co­phone de l'Al­ber­ta, est lui in­ter­ve­nu, sur le thème des leg­ss his­to­riques. Il s’est pen­ché sur la ma­nière dont un in­di­vi­du peut lais­ser quelque chose à la pro­chaine gé­né­ra­tion ?

« Si vous vou­lez pen­ser à l’im­mor­ta­li­té, lais­sez des cor­res­pon­dances, vos ré­cits de vie, des al­bums de pho­tos ça va res­ter », ex­pli­quait M. Per­reaux lors de la confé­rence.

Pour l’oc­ca­sion, le di­rec­teur de la So­cié­té a ame­né une va­lise rem­plie de lettres, des do­cu­ments re­la­tant des épi­sodes im­por­tants de son his­toire fa­mi­liale. « Un tré­sor qui tra­verse la ligne du temps », ex­plique Eloi DeGrâce.

M. DeGrâce, a pré­sen­té de son côté, le Legs

tes­ta­men­taire de notre vie spi­ri­tuelle. Se­lon lui, ce­la peut-être une fa­çon de dire : « j’ai des va­leurs, j’ai des croyances, j‘ai des convic­tions, c’est une sorte de lettre d’amour pour ceux que nous ai­mons ». M DeGrâce en­cou­rage les gens à mettre sur pa­pier leur propre tes­ta­ment spi­ri­tuel. « C’est pour don­ner le goût aux gens d’écrire et de ré­flé­chir à la spi­ri­tua­li­té », sou­haite t-il.

De son côté, la Fon­da­tion fran­co-al­ber­taine s’est oc­cu­pée d’iden­ti­fier les confé­ren­ciers, avec l’ap­pui du Cam­pus SaintJean.

L’As­so­cia­tion des ju­ristes d'ex­pres­sion fran­çaise de l'Al­ber­ta (AJEFA), a pré­sen­té un ate­lier plus tech­nique et ju­ri­dique sur la suc­ces­sion et les tes­ta­ments.

La mé­moire est un legs im­por­tant, puis­qu’il permet donc de trans­mettre la ma­nière dont on veut que les gens se rap­pellent de nous.

Cet ate­lier a dé­jà été pré­sen­té en ré­gion, le 19 no­vembre à Bon­ny­ville et à Saint-Isi­dore le 21 oc­tobre en la pré­sence M. Ca­rol Léo­nard sur le thème de la to­po­ny­mie.

« J’AI DES VA­LEURS, J’AI DES CROYANCES, J‘AI DES CONVIC­TIONS, C’EST UNE SORTE DE LETTRE D’AMOUR POUR CEUX QUE NOUS AI­MONS »

- ELOI DEGRÂCE, IN­TER­VE­NANT

« SI VOUS VOU­LEZ PEN­SER À L’IM­MOR­TA­LI­TÉ, LAIS­SEZ DES COR­RES­PON­DANCES, VOS RÉ­CITS DE VIE, DES AL­BUMS DE PHO­TOS ÇA VA RES­TER »

- DE­NIS PER­REAUX, DI­REC­TEUR DE LA SO­CIÉ­TÉ HIS­TO­RIQUE FRAN­CO­PHONE DE L'AL­BER­TA

37 per­sonnes se sont réunies pour le pro­jet ''Notre Legs aux gé­né­ra­tions fu­tures'', ini­tié par la FAFA et or­ga­ni­sé par le club de l’Ami­tié de la Pa­roisse Saint-Tho­mas.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.