EN BREF

Le Franco - - EDMONTON - PAR SA­BINE VERZIER ET HÉ­LÈNE LEQUITTE

Le fes­ti­val d’hi­ver était de re­tour cette an­née pour la 6e an­née consé­cu­tive. Pré­sen­té du 2 au 3 fé­vrier, ce sont plus de 30 000 par­ti­ci­pants qui ont pu se re­trou­ver à Edmonton afin de cé­lé­brer la lé­gende de La Chasse-ga­le­rie d’Ho­no­ré Beau­grand.

Les -30°c en­vi­ron­nants n’au­ront pas eu rai­son des mil­liers de par­ti­ci­pants et de leurs fa­milles ve­nus au fes­ti­val. Les com­mu­nau­tés fran­co­phones, anglophones et au­toch­tones ont donc ré­ité­ré l’in­vi­ta­tion pour cé­lé­brer un fes­ti­val au nom de la culture ca­na­dienne.

« Dans le contexte fran­co­phone, il n’y a pas d’autres évè­ne­ments qui at­tirent au­tant de monde », dé­clare le di­rec­teur de la Ci­té fran­co­phone Daniel Cour­noyer.

Cette an­née en­core, 3342 jeunes au­ront par­ti­ci­pé juste avant le début du fes­ti­val aux ate­liers sur l’his­toire au­toch­tone, mé­tis et fran­co­phone du Ca­na­da. Jo­ce­lyne Pam­brun, Ro­ger Dal­laire et Daniel Ger­vais, étaient au ren­dez-vous pour ani­mer les ate­liers et ex­pli­quer l’his­toire des pre­mières na­tions et leurs liens avec les fran­co­phones.

LES NOU­VEAU­TÉS

C’est dans le cadre d’un par­te­na­riat avec Na­tive Coun­se­ling Ser­vices de l’Al­ber­ta que le mu­si­cien et conteur tri­lingue Wins­ton Wut­tu­nee, un aî­né cri, a en­ri­chi de sa pré­sence le fes­ti­val.

Six ar­tistes in­dé­pen­dants ont éga­le­ment pu tra­vailler sur les che­mins illu­mi­nés, en plus des ins­tal­la­tions de Dy­lan Toy­ma­ker. C’est tou­jours dans la bonne hu­meur et sur le ter­rain de l’école Ru­ther­ford que les par­ti­ci­pants au­ront pu éga­le­ment pro­fi­ter des courses de cha­riots « Win­te­rus Maxi­mus », le sa­me­di soir. Du­rant le fes­ti­val, une grande salle a été amé­na­gée pour l’oc­ca­sion, afin d’ac­cueillir le ma­ga­sin gé­né­ral, créant ain­si un es­pace où les par­ti­ci­pants ont pu se ré­chauf­fer et s’as­seoir afin de dis­cu­ter et échan­ger.

UNE EN­TRAIDE LO­CALE ET MUL­TI­CUL­TU­RELLE

« DANS LE CONTEXTE FRAN­CO­PHONE, IL N’Y A PAS D’AUTRES ÉVÈ­NE­MENTS QUI AT­TIRENT AU­TANT DE MONDE »

- DANIEL COUR­NOYER, DI­REC­TEUR DE LA CI­TÉ FRAN­CO­PHONE

Un sen­ti­ment de so­li­da­ri­té c’est donc ins­tal­lé au fil du temps, en té­moigne l’ini­tia­tive de la so­cié­té As­pen As­phalte qui a dé­ci­dé de prê­ter main-forte au fes­ti­val gra­tui­te­ment. « Ce sont deux pro­prié­taires vi­vant dans le quar­tier, ils nous ont prê­té leurs lo­caux, leurs ca­mions, ils ont dé­blayé toute la neige du site », re­late Daniel Cour­noyer.

Bien qu’ils ne soient pas eux-mêmes fran­co­phones, ils te­naient à par­ti­ci­per. « C’est ve­nu de nulle part… », dé­clare le di­rec­teur de la Ci­té. Côté par­te­na­riat, le Com­mu­ni­ty Foun­da­tion Board de Tel­lus, Ser­vice Cre­dit Union, Com­mu­ni­ty Ini­tia­tive Pro­gram de l’Al­ber­ta ont sou­te­nu l’évè­ne­ment. « Ce qu’on res­sent dans le fond avec tout ça, c’est que main­te­nant on a bien éta­bli le Canoë Vo­lant et on com­mence à éta­blir des par­te­na­riats », conclut M. Cour­noyer.

« CE QU’ON RES­SENT DANS LE FOND AVEC TOUT ÇA, C’EST QUE MAIN­TE­NANT ON A BIEN ÉTA­BLI LE CANOË VO­LANT ET ON COM­MENCE À ÉTA­BLIR DES PAR­TE­NA­RIATS »

- DANIEL COUR­NOYER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.