JO­SÉE BLAN­CHET, L’ES­PRIT D’ÉQUIPE AVANT TOUT

Le Franco - - ÉDUCATION - PAR LU­CAS PILLERI

Ins­tal­lée à Le­duc Coun­ty, près de Beau­mont, Jo­sée Blan­chet est tou­jours par­tante pour une ac­ti­vi­té spor­tive, de pré­fé­rence en équipe. D’un na­tu­rel en­cou­ra­geant et so­li­daire, la Fran­coAl­ber­taine d’adop­tion trouve dans le sport bien des ver­tus, dont la ca­ma­ra­de­rie et la so­cia­bi­li­sa­tion. Jo­sée aime le sport. Elle est as­sis­tante-en­traî­neur au club Beau­mont Rin­gette, mais avant d’ap­por­ter ses pré­cieux conseils aux jeunes, elle a été spec­ta­trice pen­dant plus de 10 ans de sa bel­le­fille d’abord puis de sa fille. « C’est un jeu qui pro­meut beau­coup la vi­tesse et le pa­tin », évoque-t-elle. Elle est aus­si en­traî­neur pour l’équipe de balle don­née des 10-11 ans Beau­mont Blitz. De son cô­té, elle joue avec l’équipe adulte des Gol­den Ga­tors à Beau­mont, pra­tique le vol­ley­ball, le hockey, fait du ski al­pin et du jog­ging.

« GA­GNER EN­SEMBLE, PERDRE EN­SEMBLE »

Jo­sée af­fec­tionne tout par­ti­cu­liè­re­ment les sports d’équipe. « Je trouve ça vrai­ment plai­sant car ça en­seigne beau­coup de choses aux jeunes : tra­vailler en­semble, ga­gner en­semble, perdre en­semble… ». Elle s’im­plique dans sa com­mu­nau­té pour en­cou­ra­ger les plus jeunes à prendre part aux jeux col­lec­tifs. « J’aime l’en­ga­ge­ment en­vers ses co­équi­piers, ses ad­ver­saires, les ar­bitres, le res­pect des autres », dé­taille-t-elle. Elle qui a tou­jours rê­vé de tra­vailler avec les en­fants est leur pre­mière sup­por­trice : « C’est im­por­tant d’en­sei­gner aux en­fants le plai­sir, de pro­mou­voir le sport au­près d’eux, de les en­cou­ra­ger à pour­suivre ». Rien de tel pour l’Al­ber­taine que des « achie­ve­ments spor­tifs » pour bâ­tir la confiance en soi.

S’IN­TÉ­GRER PAR LE SPORT

Pour Jo­sée Blan­chet, le sport est aus­si une ac­ti­vi­té so­ciale. « À mon ar­ri­vée en Al­ber­ta il y a 15 ans, je ne connais­sais per­sonne et je ne par­lais pas bien an­glais. Le sport a été une grosse clef, ça m’a per­mis de dé­ve­lop­per un ré­seau d’amis », ra­con­tet-elle. Ain­si a-t-elle in­té­gré ra­pi­de­ment une équipe de vol­ley­ball et de balle don­née pour fa­ci­li­ter son adap­ta­tion à sa nou­velle vie dans les Prai­ries. Le sport est aus­si vec­teur d’ou­ver­ture pour Jo­sée. C’est no­tam­ment l’oc­ca­sion de se rap­pro­cher entre an­glo­phones et fran­co­phones. « Pour ma fille qui est à l’école fran­co­phone de Saint-Vi­tal à Beau­mont, c’est le seul mo­ment où elle peut cô­toyer des gens de l’ex­té­rieur, c’est très pro­pice aux ren­contres », fait-elle re­mar­quer. Jo­sée s’im­plique aus­si en tant que bé­né­vole dans l’éta­blis­se­ment sco­laire de sa fille, no­tam­ment en sié­geant sur le co­mi­té de l’école et en ai­dant les pro­fes­seurs dans l’or­ga­ni­sa­tion des ac­ti­vi­tés phy­siques.

Jo­sée Blan­chet est en­traî­neur et as­sis­tante-en­traî­neur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.