GALALA DE PLAMONDON UNE JEUNE SCÈNE MU­SI­CALE

Le Franco - - LA UNE - PAR LU­CAS PILLERI

Ven­dre­di 4 mai, la soi­rée Galala a ras­sem­blé plus d’une cen­taine d’ama­teurs de mu­sique à Plamondon, en par­te­na­riat avec le Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal de l’Al­ber­ta (CDM) et l’ACFA de Plamondon-Lac La Biche. Le concert a été l’oc­ca­sion de mettre en lu­mière une tren­taine de jeunes ta­lents lo­caux qui viennent re­nou­ve­ler la scène mu­si­cale de la ré­gion.

C’est au Centre cultu­rel Phi­lip-Mé­nard que les jeunes âgés de 8 à 17 ans se sont pro­duits sur la scène face à un pu­blic ve­nu nom­breux. Pour beau­coup de ces ap­pren­tis chan­teurs, gui­ta­ristes, vio­lo­nistes, et pia­nistes, c’était une pre­mière en­trée dans le monde du spec­tacle, bien en­tou­rés par des spé­cia­listes de l’in­dus­trie. « Un or­chestre de cinq pro­fes­sion­nels lo­caux s’est oc­cu­pé de mon­ter le Galala », in­forme Da­niel Carrier, di­rec­teur de l’ACFA de Plamondon-Lac La Biche.

PRE­MIERS PAS SUR LA SCÈNE LO­CALE

Tous les jeunes par­ti­ci­pants ve­naient de l’école Beau­sé­jour à Plamondon. À rai­son de deux chan­sons par groupe et d’une chan­son par ar­tiste so­lo, les élèves ont pu ex­pri­mer tout leur ta­lent nais­sant. « La qua­li­té du spec­tacle aug­mente de­puis plus de 10 ans qu’il existe, re­marque Da­niel Carrier. Les jeunes sont de plus en plus ta­len­tueux et com­mencent de plus en plus tôt à jouer de la mu­sique ».

Pou­voir pré­sen­ter son art face à un vrai pu­blic est une ex­pé­rience for­ma­trice pour ces jeunes francophones, qui en pro­fitent du même coup pour ex­pri­mer leur iden­ti­té. « La mu­sique promeut la culture de la ré­gion », re­lève le di­rec­teur de l’ACFA. D’ailleurs, « Plamondon a tou­jours été une ré­gion très mu­si­cale » pour le res­pon­sable qui es­père que des ar­tistes francophones vont émer­ger. « Il y a un en­goue­ment pour la créa­tion mu­si­cale, et l’écri­ture des chan­sons des jeunes s’amé­liore au fil des an­nées », ob­ser­vet-il.

DYNAMISER LA MU­SIQUE EN RÉ­GIONS

Chaque an­née, le Centre de dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal (CDM) ap­puie la mise sur pied de plu­sieurs Galala en ré­gions. La soi­rée de Plamondon fait ain­si suite au Galala d’Edmonton en mars et à ce­lui de Ri­viè­re­la-Paix et Fal­her.

Après 15 ans d’exis­tence, la for­mule du Galala est sur le point d’évo­luer. « On est en train de voir si on peut faire en sorte que l’ex­pé­rience soit plus co­hé­rente d’une ré­gion à l’autre. On veut don­ner la même op­por­tu­ni­té à chaque ré­gion et re­haus­ser l’in­té­rêt des jeunes », ex­plique Mat­thieu Da­mer, di­rec­teur gé­né­ral du CDM. D’après le res­pon­sable, le po­ten­tiel est là mais l’évé­ne­ment « mé­rite un vent de fraî­cheur ». Le Galala per­met aux jeunes des ré­gions de dé­cou­vrir la grande fa­mille de la fran­co­pho­nie. Tout en dé­mon­trant leur ta­lent sur scène, ils

«LA MU­SIQUE PROMEUT LA CULTURE DE LA RÉ­GION. » - DA­NIEL CARRIER, DI­REC­TEUR DE L’ACFA DE PLAMONDON-LAC LA BICHE

s’épa­nouissent en fran­çais dans leur com­mu­nau­té et en­chaînent par­fois avec d’autres évé­ne­ments comme la Chi­cane al­ber­taine ou Po­ly­fo­nik. Le CDM prend ici son man­dat pro­vin­cial à coeur : « Le Galala est pour nous une fa­çon de re­joindre les jeunes qui n’ont pas les mêmes oc­ca­sions de faire de la mu­sique en fran­çais dans leur ré­gion », sou­ligne le di­rec­teur.

Le 26 mai, Plamondon ac­cueille­ra le spec­tacle Po­ly­fo­nik, pour le­quel des jeunes de l’école Beau­sé­jour as­su­re­ront la pre­mière par­tie. Une autre oc­ca­sion « d’al­lu­mer l’étin­celle », comme le dit avec en­thou­siasme Da­niel Carrier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.