LA SAN­TÉ MEN­TALE ON EN PARLE

Le Franco - - LA UNE - PAR SA­BINE VERZIER

Pour la 4e an­née consé­cu­tive, le pro­jet Ap­par­te­nance de FrancoSud or­ga­nise des foires san­té sur le thème de la « Pause Cer­veau ». Du 7 au 30 mai, chaque école or­ga­ni­se­ra des jeux édu­ca­tifs afin de sen­si­bi­li­ser les jeunes sur l’im­por­tance d’une bonne san­té men­tale. Une fa­çon pour eux d’adop­ter de bonnes ha­bi­tudes quo­ti­diennes pour se sen­tir bien dans leurs bas­kets.

L’école peut par­fois être une source de stress. Entre les exa­mens, les notes, les co­pains et les co­pines, il faut sa­voir gar­der la tête sur les épaules et connaître quelques fa­çons pour se dé­tendre en cas d’an­xié­té. Hé­lène ScottCa­sey, co­or­di­na­trice du pro­jet Ap­par­te­nance, l’a bien com­pris, « les élèves mettent en pra­tique ce qu’ils ont ap­pris du­rant l’an­née. Ils sont ca­pables de se cal­mer lors­qu’ils s’énervent, de nous par­ler lorsque ce­la ne va pas, ils uti­lisent des tech­niques pour bien res­pi­rer et sont prêts à faire face aux exa­mens sans an­xié­té ».

DES ATE­LIERS POUR TOUS

La foire se dé­roule tout le long du mois afin de per­mettre à tous les élèves des 14 écoles de FrancoSud de par­ti­ci­per à cette ini­tia­tive. « Ce sont des ate­liers in­ter­ac­tifs où les en­fants doivent pen­ser, bou­ger et aus­si col­la­bo­rer avec les autres. Nous ins­tal­lons quatre sta­tions dans le gym­nase et les classes font des ro­ta­tions pour que tous les élèves de l’école aient le temps de par­ti­ci­per », ex­plique Mme Scott-Casey. Les ate­liers durent quelques mi­nutes, et chaque classe passe en­vi­ron un peu moins d’une heure dans le gym­nase pour ex­plo­rer et dé­cou­vrir les dif­fé­rentes fa­çons de gé­rer l’an­xié­té.

UNE HA­BI­TUDE RÉPÉTÉE TOUT AU LONG DE L’AN­NÉE

Bien que les foires san­té aient lieu une fois par an, les ini­tia­tives du pro­jet Ap­par­te­nance se dé­roulent conti­nuel­le­ment tout au long de l’an­née. Un thème est pro­po­sé chaque mois, ain­si que des ate­liers uni­ver­sels toutes les se­maines sous forme de pré­ven­tion et de pro­mo­tion de la san­té men­tale. « Les élèves connaissent très bien les in­ter­ve­nantes. Ils y prennent part, c’est quelque chose qui est an­cré et qui fait par­tie de leur ho­raire d’écoles, ils l’at­tendent avec im­pa­tience », dé­clare Hé­lène Scott-Casey.

En co­or­di­na­tion avec les dif­fé­rents or­ga­nismes de la san­té afin d’ob­te­nir des res­sources tel que le Ré­seau san­té al­ber­tain, c’est avec le Men­tal Health Ca­pa­ci­ty Buil­ding que les thèmes sont dé­ci­dés concer­nant les ac­ti­vi­tés.

Grâce à ces ate­liers, les jeunes francophones pos­sèdent dé­sor­mais les ou­tils né­ces­saires pour na­vi­guer l’école à leur aise et ap­prendre à dé­ve­lop­per des ha­bi­tudes de san­té men­tale saines et du­rables. Bien dans sa tête, bien dans ses bas­kets.

« CE SONT DES ATE­LIERS IN­TER­AC­TIFS OÙ LES EN­FANTS DOIVENT PEN­SER, BOU­GER ET AUS­SI COL­LA­BO­RER AVEC LES AUTRES. »

-HÉ­LÈNE SCOTT-CASEY, CO­OR­DI­NA­TRICE DU PRO­JET AP­PAR­TE­NANCE

Du 7 au 30 Mai, FrancoSud or­ga­nise des foires san­té avec des jeux édu­ca­tifs de sen­si­bi­li­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.