LES DRA­PEAUX MYS­TÈRES DE MILL CREEK

Le Franco - - LA UNE -

De­puis la fin du mois de mai, plu­sieurs di­zaines de dra­peaux flottent de part et d’autre du pont de Mill Creek à Edmonton. La rai­son de leur pré­sence est en­core in­con­nue mais l’ori­gine est ré­vé­lée : le Quar­tier fran­co­phone peau­fine un pro­jet de pro­mo­tion de la fran­co­pho­nie qui se­ra dé­voi­lé en sep­tembre.

Si­tués à l’en­trée du quar­tier fran­co­phone de Bonnie Doon, le long de l’ave­nue Whyte, les 52 dra­peaux at­tisent la cu­rio­si­té des pas­sants et des conduc­teurs. On re­trouve ain­si les in­signes de la France, du Ca­na­da, de Gui­née, et du Viêt Nam. Beau­coup se de­mandent ce qu’ils peuvent bien faire là.

« Ce sont les dra­peaux des pays membres de l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale de la Fran­co­pho­nie », ré­vèle Jean John­son, di­rec­teur gé­né­ral du Quar­tier fran­co­phone. L’or­ga­nisme est à l’ori­gine de l’ini­tia­tive mais garde en­core le se­cret sur sa vé­ri­table si­gni­fi­ca­tion : « Ça fait beau­coup de cu­rieux mais le pro­jet se­ra com­mu­ni­qué en sep­tembre ».

Tout ce que le res­pon­sable peut dire pour le mo­ment, c’est que l’ins­tal­la­tion des dra­peaux « fait par­tie d’une ini­tia­tive de pro­mo­tion du fait fran­çais ». Pour Jean John­son, les dra­pés flot­tant au vent du ra­vin « ajoutent au ca­chet du quar­tier et sont un élé­ment po­si­tif sur l’ave­nue Whyte ».

Il fau­dra donc s’ar­mer de pa­tience jus­qu’en sep­tembre pour le­ver le voile sur les dra­peaux de Mill Creek…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.