COÛT DES FOUR­NI­TURES SCO­LAIRES

Le Franco - - LA UNE - PAR LU­CAS PILLERI

Crayons, feutres, paire de ci­seaux, ca­hiers, clas­seurs, feuilles, écou­teurs, mou­choirs, bou­teille d’eau, sac à dos… La liste des four­ni­tures sco­laires exi­gées par les écoles est longue. Pour cer­tains pa­rents, la fac­ture est sa­lée. Des or­ga­nismes fran­co­phones leur viennent en aide.

Pour Pas­cale Na­don, pa­rent d’un élève en 1ère an­née et en­sei­gnante à l’école Notre-Dame des Monts à Can­more, il fau­dra dé­bour­ser 50 dol­lars en cette ren­trée 2018. Une somme re­la­ti­ve­ment basse par rap­port à celle que de­vront payer les pa­rents de plu­sieurs en­fants. « Les pa­rents avec deux, trois ou quatre en­fants… Ça doit pas être don­né la ren­trée ! », ob­serve-t-elle. La liste des four­ni­tures va­rie se­lon les écoles. Et c’est sans comp­ter les frais sco­laires qui viennent s’ajou­ter à ces dé­penses. Tous les moyens sont bons pour éco­no­mi­ser : « On en­cou­rage la réuti­li­sa­tion du ma­té­riel. Beau­coup de choses peuvent être réuti­li­sées. À 41 ans, j’ai en­core mes crayons de bois du se­con­daire ! », illustre l’en­sei­gnante. Mal­gré tout, un mi­ni­mum de ma­té­riel neuf est in­évi­table pour as­su­rer une bonne ren­trée, « pour le bon fonc­tion­ne­ment et la bonne or­ga­ni­sa­tion de chaque élève ». AI­DER CEUX DANS LE BE­SOIN Plu­sieurs pro­grammes d’aide sou­tiennent les fa­milles moins ai­sées. Dans la com­mu­nau­té fran­co­phone de Calgary, c’est le Centre d’ac­cueil de la Ci­té des Ro­cheuses qui s’en charge. « On fait la dis­tri­bu­tion de sacs d’école pour les fa­milles à faibles re­ve­nus », in­dique Ale­jan­dra Ara­ce­na, co­or­di­na­trice du Centre. Cette an­née, 65 sacs ont été dis­tri­bués le 31 août à la Ci­té des Ro­cheuses et le 1er sep­tembre au Ge­ne­sis Centre. Les sacs pro­viennent de Ste­phen’s Back­packs So­cie­ty for Chil­dren in Need, une as­so­cia­tion à but non lu­cra­tif ba­sée à Air­drie, au nord de Calgary, avec la­quelle le Centre s’est lié pour la ren­trée. Bonne sur­prise pour les pa­rents : les sacs sont rem­plis de four­ni­tures en tous genres avec des crayons, des feuilles, des ca­hiers… La Ste­phen’s So­cie­ty a dis­tri­bué au to­tal 16 000 sacs mais les 65 dis­tri­bués par le Centre d’ac­cueil étaient ré­ser­vés aux fa­milles fran­co­phones. « On avait en­voyé un cour­riel à nos clients pour dire que ce ser­vice exis­tait. Ils se sont ins­crits et ont dû four­nir une preuve de re­ve­nus », pré­cise Ale­jan­dra Ara­ce­na. Toutes les fa­milles de­man­deuses ont pu être ser­vies. Le Centre d’ac­cueil a éta­bli un par­te­na­riat avec le Centre d’ap­pui fa­mi­lial du Sud de l’Al­ber­ta (an­cien­ne­ment la SPEFSA) pour que l’ini­tia­tive puisse ser­vir un maxi­mum de fa­milles. En plus de cette ini­tia­tive, l’or­ga­nisme avait dé­jà ob­te­nu 59 sacs en par­te­na­riat avec la Sal­va­tion Ar­my dans le cadre d’un autre pro­gramme qui s’éta­lait du 25 août au 1er sep­tembre. Avec par­fois des frais de ren­trée scolaire qui s’élèvent à 150 dol­lars par en­fant, nul doute que ces pro­grammes d’aide sou­lagent les fa­milles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.