LA FRAN­CO­PHO­NIE AU COEUR DE GRANDE PRAI­RIE

Le Franco - - RÉGIONS - PAR FUAT SEKER ET HÉ­LÈNE LEQUITTE

La ville de Grande Prai­rie a ac­cueilli du 5 au 7 sep­tembre le Ré­seau des villes fran­co­phones et fran­co­philes d’Amé­rique (RVFFA), or­ga­ni­sé par l’ACFA ré­gio­nale de Grande Prai­rie et le Centre de la fran­co­pho­nie des Amé­riques. Ate­liers, par­cours croisés, pa­nels, confé­rences et spec­tacles étaient au pro­gramme de ces trois jours. L’évè­ne­ment, pla­cé sous le thème de la pro­mo­tion de la culture fran­co­phone au sein des com­mu­nau­tés an­glo­phones, a per­mis de mettre Grande Prai­rie sur la carte, et d’of­frir l’op­por­tu­ni­té d’af­fi­ner des connais­sances mu­tuelles.

Dans une ap­proche in­clu­sive et so­li­daire, le RVFFA qui compte 140 villes membres s’est at­te­lé, du­rant ces trois jours, à re­vi­ta­li­ser les com­mu­nau­tés fran­co­phones, et mettre en va­leur le pa­tri­moine fran­co­phone. Comme nous le confie De­nis Des­ga­gné, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral du Centre de la fran­co­pho­nie des Amé­riques, « Il faut que les villes membres et non membres puissent se ren­con­trer », et à plus à long terme, « l’ob­jec­tif étant de créer des cir­cuits tou­ris­tiques ».

Pour De­nis Des­ga­gné, l’Al­ber­ta est un vé­ri­table re­tour au ber­cail, puisque c’est dans cette pro­vince où il a fait ses pre­mières armes en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment de la fran­co­pho­nie. « En de­hors du Ca­na­da, les gens ont sou­vent ten­dance à pen­ser que la fran­co­pho­nie c’est le Qué­bec, or il y a une fran­co­pho­nie très vi­vante et vi­brante en Al­ber­ta », consta­tait-il en ou­ver­ture du RVFFA.

GRANDE PRAI­RIE SUR LA CARTE

Près de 300 per­sonnes is­sues des quatre coins des Amé­riques, se sont donc re­trou­vées pour la pre­mière fois dans l’ouest ca­na­dien. Une pre­mière qui ré­vèle aus­si une évo­lu­tion qui va dans le bon sens se­lon Mi­chel Ro­bi­taille, 1er PDG du Centre de la fran­co­pho­nie des Amé­riques. D’après lui, « Le fait que la réunion se tienne à Grande Prai­rie, dé­montre la vo­lon­té du ré­seau d’être par­tout, et pas uni­que­ment dans les grands centres ».

Pour Marc Ar­nal, pré­sident de l’ACFA pro­vin­ciale, la ve­nue du Ré­seau des villes c’est aus­si l’émer­gence d’un nou­veau mo­dèle d’ave­nir pour la pé­ren­ni­té de la fran­co­pho­nie. « Grande Prai­rie est un pro­to­type in­té­res­sant au­quel on peut se ré­fé­rer, c’est une mu­ni­ci­pa­li­té à grande ma­jo­ri­té an­glo­phone qui re­con­naît la part des fran­co­phones…et qui a ac­cep­té et em­bras­sé le fran­çais comme quelque chose de po­si­tif. Je pense que l’ave­nir de la fran­co­pho­nie va se dé­ci­der à l’ex­té­rieur de la fran­co­pho­nie en un sens », ana­lyse t-il.

DES PRO­JETS SUR DU LONG TERME

Les choses évo­luent, mais prennent aus­si du temps concède M. Des­ga­gné. « Ce sont des pro­jets de 20 ans, ce sont des pro­jets de trans­for­ma­tion so­cié­tale qui rap­prochent d’abord les or­ga­ni­sa­tions de leurs villes entre an­glo­phones, fran­co­phones, et les au­toch­tones c’est un pro­jet de dia­logue trans­cul­tu­rel où le fran­çais est un vec­teur, un moyen de trans­for­ma­tion », ex­plique le PDG.

De son cô­té, le centre des Amé­riques a pré­sen­té un bi­lan po­si­tif, puisque le Ré­seau a fait la

pro­mo­tion de ses ac­ti­vi­tés au­près des par­te­naires dé­jà exis­tant au Ca­na­da, aux États-Unis, en pas­sant par l’Amé­rique du Sud, no­tam­ment en Co­lom­bie et au Cos­ta Ri­ca. Cette an­née, le Conseil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’Al­ber­ta (CDÉA) est de­ve­nu l’un des par­te­naires prin­ci­paux. L’or­ga­nisme a dé­ve­lop­pé une en­tente avec le Ré­seau des villes du Centre des Amé­riques pour la mise en place de routes et de cir­cuits tou­ris­tiques ba­sé sur le pa­tri­moine fran­co­phone de l’Al­ber­ta.

Ce­pen­dant, pour le pré­sident de l’ACFA, Marc Ar­nal le tou­risme n’est pas l’unique do­maine à ex­plo­rer. « Il y a l’éco­no­mie so­ciale et les mi­cro-cré­dits, les prêts pour les nou­veaux ar­ri­vants qui fonc­tionnent très bien au Ma­ni­to­ba et en On­ta­rio, les taux de re­paie­ment sont au-de­là de 90% », ex­plique t-il.

MO­BI­LI­SA­TION, CRÉA­TI­VI­TÉ, PAS­SION

La créa­ti­vi­té aus­si était au ren­dez-vous de ces trois jours puisque les par­ti­ci­pants y ont trou­vé des ate­liers et des dis­cus­sions très per­ti­nentes au­tour de ré­flexions clés telles que « l’im­pact de la culture, de l’his­toire, de la tech­no­lo­gie, et de l’éco­no­mie col­la­bo­ra­tive », ci­tait M. Des­ga­gné sur le dé­ve­lop­pe­ment de la fran­co­pho­nie.

Au-de­là de se re­trou­ver uni­que­ment au coeur des dé­bats et des dis­cus­sions, la pas­sion se re­trou­vait au coeur du RVFFA. La pas­sion a sui­vi les par­ti­ci­pants jus­qu’au bout de la soi­rée avec deux concerts de musique « People Church » pro­po­sés le jeu­di soir. Joué suc­ces­si­ve­ment par les pe­tits pouces de Grande Prai­rie et les têtes d’af­fiches Al­ber­taines, la musique fran­co­phone a dé­fi­ni­ti­ve­ment fait vi­brer.

Le pro­chain Ré­seau des villes se don­ne­ra ren­dez­vous les 16 et 17 août pro­chain cette fois-ci à Monc­ton, au Nou­veau -Bruns­wick.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.