LES ARTS TOUS RÉUNIS!

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

La mois­son ar­tis­tique se­rait-elle de re­tour ? C’est du moins l’im­pres­sion que ça a don­née avec le lan­ce­ment conjoint le 13 sep­tembre der­nier, de la pro­gram­ma­tion de l’UniT­héâtre, du Centre d'arts vi­suels de l'Al­ber­ta (CAVA), du Centre de Dé­ve­lop­pe­ment mu­si­cal (CDM) et de la Gi­ran­dole. Les arts se sont don­né ren­dez­vous dans la salle de spec­tacle de l’UniT­héâtre. Si le vent d’au­tomne a com­men­cé à souf­fler, le vent des arts fran­co-al­ber­tains aus­si. À quoi peut-on s’at­tendre cette an­née ? Coup de pro­jec­teur sur les arts de la ren­trée. LA GI­RAN­DOLE

C’est Naomi Na­deau res­pon­sable des mé­dias so­ciaux à l’école de danse qui a lan­cé le coup d’en­voi. Si cette an­née il n’y a pas de nou­veau­tés en ma­tière de pro­gram­ma­tion, le but de­meure de so­li­di­fier les bases avec les classes dé­jà pro­po­sées. L’école offre prin­ci­pa­le­ment des cours à but ré­créa­tif et ar­tis­tique et non com­pé­ti­tif. Les cours de danse tra­di­tion­nelle telle que la gigue fran­co-albertaine reste l’une des plus po­pu­laires par­mi tous les cours pro­po­sés. Il y en a aus­si pour tous les goûts et pour tous les âges. Les cours de Hip Hop et de bal­let pour les 9-11 ans sont tou­jours très de­man­dés. Les cours de co­mé­die mu­si­cale ont aus­si le vent en poupe, de quoi s’es­sayer au chant et à la danse. Un par­te­na­riat avec la Fé­dé­ra­tion du sport pour dé­ve­lop­per le bien-être au tra­vail, se pour­sui­vra après un pre­mier lan­ce­ment fait l’an pas­sé. On peut y re­trou­ver des cours de yo­ga dès 16h30 le lun­di, du bal­let le mar­di mi­di, des cours de mise en forme le mer­cre­di au mo­ment du lunch et en­fin la Zum­ba le jeu­di de mi­di à 13h. Le but consiste à in­vi­ter les gens à bou­ger et leur pro­po­ser une vé­ri­table pause men­tale dans le cadre de leur tra­vail. Un ra­bais de 10% par ses­sion est ap­pli­cable pour les per­sonnes de la Ci­té, un 10% de ra­bais sup­plé­men­taire s’ap­plique à chaque ré­ins­crip­tion.

Le seul chan­ge­ment ma­jeur est le dé­part an­non­cé dé­but sep­tembre de la di­rec­tion gé­né­rale de Mme Isa­belle Rous­seau. La pro­chaine as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle de la Gi­ran­dole se tien­dra le 20 sep­tembre.

LE CENTRE DE DÉ­VE­LOP­PE­MENT MU­SI­CAL (CDM)

Se­lon Mat­thieu De­mers, di­rec­teur gé­né­ral du CDM, les cours cré­di­tés de créa­tion mu­si­cale dans les écoles de la pro­vince re­viennent. Le Ga­la­la à Ed­mon­ton et les Ga­la­las en ré­gion tels qu’à Can­more, Fal­her, Bon­ny­ville

et Pla­mon­don re­viennent pour les 8-17 ans. Cette an­née, l’or­ga­nisme a dé­ci­dé d’ajou­ter la ca­té­go­rie des 18 ans et plus, en or­ga­ni­sant un spec­tacle dis­tinct à Ed­mon­ton, pour tout(es) celles et ceux dé­si­reux d’avoir une ex­pé­rience de scène ac­com­pa­gnée par un groupe de mu­sique pro­fes­sion­nel. Les 9 et 10 mars, trois spec­tacles se­ront don­nés lors du Ga­la­la, dont deux dans la tranche des 8-17 ans, et en soi­rée un spec­tacle se­ra don­né pour les 18 ans et plus.

Le groupe Étin­celle, qui a ré­cem­ment don­né un spec­tacle à Grande Prai­rie lors du Ré­seau des villes fran­co­phones, se­ra de re­tour pour La Chi­cane en avril 2019. Cette an­née, deux ca­té­go­ries de prix se­ront mises en place, afin de sé­pa­rer les groupes d’âge lors du fes­ti­val de mu­sique suite à une aug­men­ta­tion du taux de par­ti­ci­pa­tion. « Si les pro­grammes sont concen­trés sur la jeu­nesse, l’orien­ta­tion consiste à dé­ve­lop­per une chaîne de dé­ve­lop­pe­ment … on com­mence avec les jeunes et on est en par­te­na­riat avec la cho­rale Saint-Jean … », ex­plique son di­rec­teur gé­né­ral Mat­thieu De­mers. La suite lo­gique pour les jeunes qui font leur classe par le Ga­la­la, c’est le ren­dez-vous de Po­ly­pho­nique, puis de Chant'Ouest une com­pé­ti­tion in­ter­pro­vin­ciale d'ar­tistes émer­gents fran­co­phones des pro­vinces de l'Ouest ca­na­dien et en­fin le grand ren­dez-vous de Gran­by. Dans les nou­veau­tés, une nou­velle pla­te­forme nu­mé­rique per­met­tra de conso­li­der les ser­vices du CDM, avec un ac­cès en ligne à des for­ma­tions sur des su­jets tels que : un atelier de gui­tare, ou bien d’écri­ture de texte, ou en­core la ré­ser­va­tion d’une salle de ré­pé­ti­tion. Cette pla­te­forme per­met­tra aus­si de pré­sen­ter les per­sonnes qui don­ne­ront ce genre de for­ma­tion. Des pro­jets con­joints entre le CDM et l’Unit­héâtre avec le fes­ti­val de théâtre jeu­nesse et le camp multi art avec L’Unit­héâtre et la Gi­ran­dole se­ront aus­si au ren­dez-vous.

LE CENTRE D'ARTS VI­SUELS DE L'AL­BER­TA (CAVA)

Pour Pa­trick Dunn, di­rec­teur gé­né­ral du CAVA ce par­tage d’in­for­ma­tions dé­montre un dé­sir de col­la­bo­ra­tion entre les or­ga­nismes ar­tis­tiques. Du 5 oc­tobre au 9 no­vembre, une pre­mière ex­po­si­tion sur le thème de l’ex­plo­ra­tion, ac­cueille­ra des ins­tal­la­tions d’ar­tistes pro­fes­sion­nels, ori­gi­naires des quatre coins du Ca­na­da. L’ar­tiste So­nia Pa­ço-Roc­chia, pré­sen­te­ra son ins­tal­la­tion Hé­lix ain­si qu’un atelier sur la ro­bo­tique. Les ar­tistes Syl­vie Na­deau, Ka­rine Blan­chet et Pa­trick ArèsPi­lon se­ront aus­si pré­sen­tés dans le cadre de l’es­pace des membres. Une se­conde édi­tion sur le pro­jet des Grosses têtes se­ra pré­sen­tée, cette fois sur le thème de la ré­con­ci­lia­tion. Quatre jeunes au­toch­tones gui­de­ront les jeunes dans la créa­tion de leur propre Grosse Tête qui re­pré­sentent la culture des jeunes au­toch­tones. L’ob­jec­tif : créer plus de rap­pro­che­ment entre les com­mu­nau­tés fran­co­phones et au­toch­tones. « Les Grosses Têtes re­pré­sentent des na­tions ou des per­son­nages, la connexion c’est le fait de par­ler tous fran­çais », ex­plique Pa­trick Dunn. Les têtes se­ront dé­voi­lées le 22 sep­tembre. Des pa­nels créa­tifs sur la ré­con­ci­lia­tion se tien­dront à Le­gal et à Ed­mon­ton, le 28 sep­tembre à l’ACFA de Cen­tral­ta. Les ar­tistes Ter­ry Lus­ty et Jacques Martel vien­dront par­ta­ger et té­moi­gner sur leur ex­pé­rience et la ma­nière de vivre leur iden­ti­té. Le 29 sep­tembre, ça se­ra au tour des ar­tistes Hea­ther Shil­lin­glaw et Isaiah Rust de ve­nir dans les lo­caux du CAVA ra­con­ter leur his­toire. En dé­cembre, une vente de fi­gu­rines au­ra lieu aus­si dans les lo­caux du CAVA. En jan­vier pro­chain, un autre lan­ce­ment se tien­dra, afin de pré­sen­ter la nou­velle pro­gram­ma­tion du CAVA.

L’UNIT­HÉÂTRE

Cette an­née, l’UniT­héâtre a ral­lié les forces vives des arts fran­co­phones en ini­tiant cette pré­sen­ta­tion conjointe du théâtre et des 3 autres or­ga­nismes. L’an­née 20172018, a été une an­née char­nière puisque le théâtre a ac­cueilli en son sein une toute nou­velle équipe, à com­men­cer par Joëlle Pré­fon­taine di­rec­trice ar­tis­tique et co­di­rec­trice gé­né­rale, Mi­lane Prid­mo­reF­ranz di­rec­trice ad­mi­nis­tra­tive et co­di­rec­trice gé­né­rale et Éma­nuel Dub­bel­dam agent de pro­jets, com­mu­ni­ca­tions, et mar­ke­ting.

Après un pas­sage de flam­beau réus­si du di­rec­teur gé­né­ral ar­tis­tique et ad­mi­nis­tra­tif sor­tant Brian Doo­ley, le CA de l’Unit­héâtre a dé­ci­dé d’op­ter pour une di­rec­tion bi­cé­phale. « Mi­lane et moi avons cha­cune notre titre de di­rec­tion, l’une ar­tis­tique et l’autre ad­mi­nis­tra­tive, mais en­semble on fait la co­di­rec­tion gé­né­rale. C’est aus­si pour as­su­rer dans le fu­tur qui si une per­sonne part, il pré­voit une bonne tran­si­tion … c’est aus­si un mo­dèle de théâtre », ex­plique Joëlle Pré­fon­taine. D’autres théâtres au Ca­na­da se sont do­tés d’un mo­dèle iden­tique à ce­lui-ci. Cette an­née, trois pièces grand pu­blic se­ront pré­sen­tées. La pre­mière s’in­ti­tule Billy, les jours de Hur­levent de Fa­bien Clou­tier. Cette pièce porte sur le thème du conflit entre les dif­fé­rents pro­ta­go­nistes, le tout écrit en joual qué­bé­cois. La se­conde pièce s’in­ti­tule Ma Ir­ma, écrit par l’au­teur Ha­ley McGee, connue dans le cir­cuit du Fringe, cô­té an­glo­phone, tra­duit en fran­çais par la Fran­sas­koise Ma­rieC­laire Mar­cotte. La troi­sième pièce de l’an­née, La fille du fac­teur de Jo­sée Thi­beault, dé­jà pré­sen­tée dans la sé­rie de lec­ture pu­blique À Voix Haute, est le par­fait mé­lange de poé­sie et de slang met­tant en scène un spec­tacle per­son­nel et tou­chant sur des épi­sodes de la vie de l’au­teur. Cô­té jeu­nesse, la pièce in­ti­tu­lée : Elise contre l’ex­tinc­tion to­tale de Pau­la Hum­by ra­con­te­ra, comment un pro­fes­seur a don­né pour pro­jet de classe à ses élèves sur comment sau­ver le monde. Cette pièce se­ra en tour­née tri­pro­vin­ciale. La sé­rie À Voix Haute ou la force de la pa­role conti­nue­ra aus­si sa sé­rie de lec­ture.

Après cette soi­rée de lan­ce­ment s’en est sui­vi l’AGA de l’UniT­héâtre. Cette an­née, un sur­plus de 13,798$ a été en­re­gis­tré, contre un dé­fi­cit de 747$ en 2017. Les deux di­rec­trices ont ex­pli­qué avoir tra­vaillé fort sur le nou­veau bud­get de cette an­née. Un dé­fi­cit cu­mu­la­tif a été di­mi­nué ain­si de près de 50%. On a hâte d’en­tendre les trois coups lan­cer cette nou­velle sai­son théâ­trale avec aux com­mandes sa toute nou­velle équipe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.